Job (Ch. 32 à 48): Pourquoi la souffrance ? Le discours de Yahvé

Après avoir tout perdu

sa fortune

sa famille

sa santé

Job se plaint

Pourquoi donc une telle souffrance ?

3 sages ont essayer de lui répondes

Eliphaz

la souffrances n’est pas une punition    

Cliquez ICI 

Bilbad

la prospérité des méchants est illusoire

Dieu est juste

Cliquez ICI 

Cophar

Y a t il une  rétribution personnelle ?

Cliquez ICI 

**

Un dernier sage Elihou interviendra plus tard

la discussion est une menace contre la foi

Clqiuez ICI  

Mais pourquoi s’appesantir sur cette souffrance

au lieu de gémir  ,

apprenons à contempler les merveilles  de l’univers

Cette contemplation nous rendra la sérénité

 

Yahvé

 

Le discours de Y

Le Seigneur répondit alors à Job du sein de l’ouragan et dit :

Qui est celui qui obscurcit mon projet par des discours insensés ?
Ceins donc tes reins, comme un brave :je vais t’interroger et tu m’instruiras.

**

La terre

Es-tu parvenu jusqu’aux sources de la mer,  as-tu circulé au fin fond de l’abîme ?

Les étoiles

Peux-tu nouer les liens des Pléiades ou desserrer les cordes d’Orion, faire apparaître les signes du zodiaque en leur saison, conduire l’Ourse avec ses petits ? Connais-tu les lois des cieux,,

Les animaux  

Est-ce toi qui donnes au cheval la bravoure, qui revêts son cou d’une crinière, qui le fais bondir comme la sauterelle ?Son fier hennissement est terreur.

Est-ce sur ton ordre que l’aigle s’élève et bâtit son aire sur les sommets ?Il habite un rocher et il gîte sur une dent de roc inexpugnable.

**

Alors ! La main sur la bouche Job répondit alors au Seigneur

Je ne fais pas le poids, que te répliquerai-je ?Je mets la main sur ma bouche.
J’ai parlé une fois, je ne répondrai plus, deux fois, je n’ajouterai rien.

**

Dans cette 2é partie du discours Yahvé semble moins en colère

C’est avec beaucoup d’humour que l’auteur décrit les « chefs d’œuvre de Dieu »

 **

Béhémoth

C’est l’hippopotame

Vois quelle force dans sa croupe et cette vigueur dans les muscles de son ventre Il raidit sa queue comme un cèdre,ses cuisses sont tressées de tendons. Ses os sont des tubes de bronze, ses côtes du fer forgé. C’est lui le chef-d’œuvre de Dieu,
**

Léviathan

c’est  le crocodile

Vas-tu le pêcher à l’hameçon et de ta ligne le ferrer à la langue ?Lui passeras-tu un jonc dans le naseau, Perceras-tu d’un croc sa mâchoire ?Pose donc la main sur lui ; au souvenir de la lutte, tu ne recommenceras plus !

**

il faut lire et relire ce discours

Ce n’est que du bonheur  !

**

Allons les déprimés

les opprimés

debout !

ouvrez les yeux

courage !

**

le vie est un combat

le combat des fils de Dieu

Cliquez ICI 

Laisser un commentaire