Le père René de Haes : Les Congrégations religieuses en Afrique

Le thème  de la 11é Semaine Théologique de Kinshasa en 1976 était « Pastorale et Epanouissement des vocations dans l’Afrique aujourd’hui »

**

A cette occasion le père René de Haes demanda

discrètement

sans vouloir provoquer

et sans l’exprimer vraiment  

« est il  bon d’introduire des congrégations religieuses venus d’occident »  (les actes de la 11é semaine p 81 ss)

**

Aux yeux de beaucoup ,la vie religieuse se présente  comme une réalité  importée  s’identifiant avec la culture des traditions particulières de l’Occident …

Des chrétiens s’interrogent sur la légitimité  de la vie religieuse dans le cadre du recours à l’authenticité  

N’est ce pas pour l’homme africain une certaines formes d’aliénations plus subtiles parce que spirituelles  et religieuses

qui freinent son épanouissement et sa libération totale ???

Le père de Haes  ne peut répondre à ces questions mais il pose des jalons  

**

Les 3 Vœux

La foi d’Israël s’est développé  dans une ambiance de lutte ,dans l’affrontement avec les croyances environnantes..

Il en va de même pour la foi chrétienne  dans son contact et son affrontement avec les religions africaines et les idéologies contemporaines

J Ratzinger disait si l’on peut dire que la faim ,l’amour et la puissance sont les trois forces qui meuvent l’humanité, l’ on peut affirmer également que les 3 formes principales du polythéisme sont l’adoration du pain ,l’adoration de l’éros ,l’idolâtrie du pouvoir…Ces 3 formes asservissent l’homme

Le fait d’adhérer à une spiritualité religieuse dans l’église  représente  une option existentielle qui continue à s’engager dans une lutte contre les grandes tentations de l’idolâtrie de l’humanité  d’aujourd’hui   

**

La prière

Dans le passé ,en Occident ,les réglements ,les horaires soutenait la vie religieuse ,

Maintenant il faut davantage  

des hommes de conviction, des hommes de prière, des hommes de foi

Le religieux et le chrétien  doit vivre en mystique ,c’est-à-dire comme un croyant qui a été saisi par un grand idéal ,par la personne du Christ lui même qui remplit son cœur et son esprit et qui appelle toute la vie et les énergies de l’homme à son service

**

Une vie engagée

au service des autres  

Le chrétien et le religieux ne peuvent pas se retirer dans l’intimité d’une piété individualiste et un peu bourgeoise sans se laisser interpeler par la condition réelle des hommes qui les entourent

**

L’avenir

le père de Haes a vraiment été enthousiasmé par les décrets promulgués lors du concile  Vatican II

Il était étudiant pendant le concile et a donc bien étudié les décrets

il a été ordonné pendant le concile

**

On peut affirmer que depuis Vatican II une nouvelle histoire de la vie consacrée a commencé

On doit garder  l’idéal de la vie religieuse

mais il faut vivre cet idéal d’une façon différente

L’idéal de la vie selon l’évangile ,l’imitation de Jésus Christ par le chemin particulier des conseils évangéliques  impliquera  pour nous aujourd’hui une mortification permanente ,un renoncement réel à l’esprit du monde

**

La vie religieuse en Afrique devra faire preuve de créativité et d’imagination pour survivre et pour s’imposer comme un chemin prophétique de liberté et de joie au cœur de l’église .Cette créativité n’est pas d’abord le fruit d’un enthousiasme humain. Elle est d’abord affaire de foi profonde et d’espérance chrétienne….Cette énergie spirituelle trouve ses racines dans l’expérience personnelle du Dieu vivant 

Laisser un commentaire