La moisson et la vendange : Apk (14,14-20)

Dans ce récit ,il y a 4 anges ou messagers

**

La moisson

Moi, Jean, j’ai vu : et voici une nuée blanche, et sur cette nuée, quelqu’un siégeait, qui semblait un Fils d’homme. Il avait sur la tête une couronne d’or et, à la main, une faucille aiguisée

Un fils d’homme sur la  nuée

Un autre ange sortit du Sanctuaire. Il cria d’une voix forte à celui qui siégeait sur la nuée : « Lance ta faucille et moissonne : elle est venue, l’heure de la moisson, car la moisson de la terre se dessèche. » Alors, celui qui siégeait sur la nuée jeta la faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée.

Un ange qui sort du sanctuaire  

 **

La vendange

 Puis un autre ange sortit du Sanctuaire qui est dans le ciel ; il avait, lui aussi, une faucille aiguisée.

Un ange qui vient du ciel  

Un autre ange encore sortit, venant de l’autel ; il avait pouvoir sur le feu. Il interpella d’une voix forte celui qui avait la faucille aiguisée : « Lance ta faucille aiguisée, et vendange les grappes de la vigne sur la terre, car les raisins sont mûrs. 

De nouveau un ange qui sort du temple pour demander justice

**

Oui !

par 2 fois  les « anges « du temple attendent ce jour de justice

par 2 fois ils crient

« lance ta faucille « 

Que viennent les moissonneurs

Que viennent les vendangeurs

Qu’ils jettent leurs faucilles

**

Oui !

Que justice soit faite !

Mais qui donc est juste ?

**

Dies irae   

L’ange, alors, jeta la faucille sur la terre, il vendangea la vigne de la terre et jeta la vendange dans la cuve immense de la fureur de Dieu. On foula la cuve hors de la cité, et de la cuve sortit du sang qui monta jusqu’au mors des chevaux sur une étendue de mille six cents stades.

Jour annoncé par Joel 

Brandissez la faucille,
la moisson est mûre ;
venez, foulez,
le pressoir est plein ;
les cuves débordent.
Oui, leur malice est grande.

(Joel 4,13)

jour de fureur annoncé par Sophonie

Jour de fureur que ce jour,
jour de détresse et d’angoisse,
jour de désastre et de désolation,
jour de ténèbres et d’obscurité,
jour de nuée et de sombres nuages

 (Sophonie 1,15)

 

Le pressoir

Quel est donc ce  pressoir du vendangeur  ?

 

Dies-irae

 

Quand Jean a cette vision

C’est le temps des persécutions

C’est le temps de la détresse des Chrétiens

c’est le temps des martyrs  

qui prient et supplient

**

Dans le pressoir coule le sang des martyrs

qui nous purifient

et nous rend la vie

c’est le sang de ceux qui acceptent leur souffrance

en invoquant la miséricorde

**

Mais surtout c’est le sang du christ versé à Gethsémani

qui veut dire « le pressoir »  

A Gethsémani ,

Jésus a bu la coupe !

cette coupe annoncée par le prophète Isaïe

 

Réveille-toi, Jérusalem,

réveille-toi ! Debout !

Let Seigneur ‘a fait boire la coupe de sa colère.

Tu l’as bue entièrement,

et elle t’a fait tourner la tête.

(Is 51 17) 

Laisser un commentaire