Art catholique au Kongo depuis le XVIé s

La croix        

Avant même  l’arrivée du Christianisme au Kongo

la croix était déjà un symbole  utilisé par les indigènes pour désigner le passage entre le monde terrestre et l’au-delà ,

Cliquez ICI 

**

La croix présentée par  les capucins fut donc bien accueillie

le roi du kongo Alfonso  se fit baptiser

ses fils aussi

l’un d’entre eux Henrique devient même évêque

Tout allait donc  bien pour les chrétiens

cliquez ICI

**

mais les portugais les trahirent  

et la religion catholique périclita peu à peu 

 

Kongo-croix

C’est le roi Alfonso qui inaugura ce qu’on appelle la période du « crucifix »

car un crucifix l’avait protégé contre les  flèches de ses ennemis

ce  crucifix un fétiche efficace lors des batailles (l’ancien royaume du Congo Randles p,99)   

**

Les  rois et les chefs locaux continuèrent  à se servir de la croix et des statues des saints  

pour prendre contact avec les ancêtres

ou bien pour demander la pluie …

ou pour montrer leur autorité

Ces croix er ces statues était faites souvent en bronze

**

Antoine de Padoue

au début du 18é siècle

une prophétesse  Kimpa Vita

fonda le mouvement des antoniens  

avec saint Antoine pour messie

Cliquez ICI   

 

Kongo-Antoine

 

Saint Antoine tient une croix dans sa main droite et l’enfant Jésus  à sa gauche 

Jésus est assis sur un trône–coffre semblable à ceux que l’on utilisait dans les cérémonies de la royauté  

le croisement du pied gauche posé sur le droit est caractéristique de l’art congolais

ces statues étaient faites  en ivoire en bronze ou en bois

(« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 209  )

**

mais ce qui est davantage connu

ce sont des objets pas très catholiques  

 les «  minkisi »  et les «minkondi »

utilisés par les guérisseurs et les chasseurs  

Cliquez ICI

 

Laisser un commentaire