Vendredi de Pâques :Le poisson grillé et le pain (Jean.21, 1-14)

En ce temps-là, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment. Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples. Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien. Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres. Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain. Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. » Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur. Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.

**

Manger

Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non.

Nous avons rien

Nous avons faim !

Le monde a faim de vérité , de lumière, d’amour

**

Le poisson grillé et le pain

ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.

Jésus nous invite donc à manger

le poisson se dit en grec « ICTUS »

I: Jésus, C: Christ,  T (Theos) Dieu, (Uios) fils, S ; Sauveur

le poisson est donc devenu pour les premiers Chrétiens le signe du Christ 

**

Le signe du sauveur qui brûle d’amour pour nous

Jésus s’offre en sacrifice

C’est le sacrifice de la nouvelle alliance

pour remplacer les sacrifices offerts sur les autels de l’ancienne alliance

**

Le pain

c’est le partage entre « co-pain » 

**

Participer à ce repas c’est accomplir l’unique commandement

aimer Dieu ..et son prochain

 

poisson grillé

Pierre 

Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui

Pierre était  nu

il  était pécheur

Il se revêt de son manteau

la force de l’Esprit  

le manteau des prophétes 

il devient pasteur

le pasteur de la nouvelle allaince 

**

il se jeta à l’eau.

Pierre retrouve sa foi

Il retrouve sa fougue

quand Jean lui dit « c’est le Seigneur »

Il ose

Il plonge

**

Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons

Pierre entraine derrière lui les disciples

Ce ne sont pas 153 poissons mais des croyants par milliers qui le suivront

il les entraine vers le sauveur qui nous appelle depuis la rive 

**

Actes des Apôtres (4, 1-12)

Dans l’épitre de ce jour  il est dit

 Pierre, rempli de l’Esprit Saint, leur déclara :… Sachez-le donc, vous tous, ainsi que tout le peuple d’Israël : c’est par le nom de Jésus le Nazaréen, lui que vous avez crucifié mais que Dieu a ressuscité d’entre les morts, c’est par lui que cet homme se trouve là, devant vous, bien portant. Ce Jésus est la pierre méprisée de vous, les bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle. En nul autre que lui, il n’y a de salut 

**

Osons ! 

Plongeons ! Croyons !

Jésus nous attend

 

Laisser un commentaire