5é Lundi de Pâques :Comment Paul annonçait l’évangile à Lystres ! (Actes 14, 5-18)

A Lystres, il y avait un homme qui était assis, incapable de se tenir sur ses pieds. Infirme de naissance, il n’avait jamais pu marcher. Cet homme écoutait les paroles de Paul. Celui-ci le fixa du regard et vit qu’il avait la foi pour être sauvé. Alors il lui dit d’une voix forte : « Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds. » L’homme se dressa d’un bond : il marchait. En voyant ce que Paul venait de faire, les foules s’écrièrent en lycaonien : « Les dieux se sont faits pareils aux hommes, et ils sont descendus chez nous ! » Ils donnaient à Barnabé le nom de Zeus, et à Paul celui d’Hermès, puisque c’était lui le porte-parole. Le prêtre du temple de Zeus, situé hors de la ville, fit amener aux portes de celle-ci des taureaux et des guirlandes. Il voulait offrir un sacrifice avec les foules. Informés de cela, les Apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent dans la foule en criant : « Pourquoi faites-vous cela ? Nous aussi, nous sommes des hommes pareils à vous, et nous annonçons la Bonne Nouvelle : détournez-vous de ces vaines pratiques, et tournez-vous vers le Dieu vivant, lui qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qu’ils contiennent. Dans les générations passées, il a laissé toutes les nations suivre leurs chemins. Pourtant, il n’a pas manqué de donner le témoignage de ses bienfaits, puisqu’il vous a envoyé du ciel la pluie et des saisons fertiles pour vous combler de nourriture et de bien-être. »

**

A Antioche de Pisidie,Paul a prononcé son premier  grand discours en s’adressant à des juifs  

Cliquez ICI  

**

A Lystres, Paul s’adresse à des non juifs

Par le fait même,  il nous  montre comment le prédicateur, le missionnaire ,le chrétien doit agir pour annoncer l’évangile

en étant d’abord à l’écoute des hommes

et en s’adaptant à son auditoire   

**

A l’écoute des hommes 

 A Lystres, il y avait un homme qui était assis, incapable de se tenir sur ses pieds. Infirme de naissance, il n’avait jamais pu marcher. Cet homme écoutait les paroles de Paul. Celui-ci le fixa du regard et vit qu’il avait la foi pour être sauvé.

Paul comme le bon pasteur

comme Jésus au bord du lac de Galilée

lors de la multiplication des pains 

regarde la foule avec bonté    

il voit la misère d’un monde qui est incapable de marcher

un monde malade qui a besoin d’un sauveur 

j’ai pitié de cette foule

**

Alors il lui dit d’une voix forte : « Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds. » L’homme se dressa d’un bond : il marchait

Paul donne la paix, l’espoir, l’amour

comme Jésus sur le mont des béatitudes

Il ne parle pas encore de la croix ni de la résurrection  

il encourage les hommes abattus  qui ne marchent plus

Lève toi et marche

**

Ils donnaient à Barnabé le nom de Zeus, et à Paul celui d’Hermès, puisque c’était lui le porte-parole.

Barnabé veut dire « celui qui encourage » celui qui fortifie comme Zeus  

Paul enseigne  comme Hermès

L’un convertit grâce à sa bonté

L’autre par sa parole

Les 2 bouleversent les cœurs

**

Avec la force de l’Esprit

Paul etBarnabé à Lystres

Le prêtre du temple de Zeus, situé hors de la ville, fit amener aux portes de celle-ci des taureaux et des guirlandes. Il voulait offrir un sacrifice avec les foules

Le prêtre de Zeus ,un homme religieux ,est bouleversé

Il a reconnu dans la parole de Paul , la parole de Dieu

une parole qui réjouit toujours si on l’écoute humblement

une parole qui donne la vie

Plein de reconnaissance ,il veut rendre grâce

et offrir un sacrifice non à Dieu mais à Paul

**

Informés de cela, les Apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent dans la foule en criant : « Pourquoi faites-vous cela ? Nous aussi, nous sommes des hommes pareils à vous, et nous annonçons la Bonne Nouvelle :

Paul et Barnabé le savent bien !

c’est le Saint Esprit qui agit

Eux, ils y sont pour rien

sans moi vous ne pouvez rien faire (Jn 15, 5)  

**  

Le discours

Détournez-vous de ces vaines pratiques, et tournez-vous vers le Dieu vivant, lui qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qu’ils contiennent. Dans les générations passées, il a laissé toutes les nations suivre leurs chemins. Pourtant, il n’a pas manqué de donner le témoignage de ses bienfaits, puisqu’il vous a envoyé du ciel la pluie et des saisons fertiles pour vous combler de nourriture et de bien-être. »

A Antioche de Pisidie Paul s’adressait à des juifs

Il leur a donc parler  de l’histoire sainte et du kérygme

 **

A Lystres il s’adresse à des adeptes de Zeus  

Il s’adapte donc à son auditoire

il leur parle du créateur

mais non plus d’un Zeus terrible et lointain  

mais de Dieu le père qui a fait le ciel et la terre

qui donne la pluie …

**

Il parlera plus tard du kérygme

de la mort et des la résurrection

ce sera  devant les philosophes d’Athènes

   

Laisser un commentaire