Rendez- à César ce qui est à César , et à Dieu ce qui est à Dieu. » (Marc 12, 13-17)

En ce temps-là, on envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant parler, et ceux-ci vinrent lui dire : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens, mais tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité. Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? Devons-nous payer, oui ou non ? » Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit : « Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Faites-moi voir une pièce d’argent. » Ils en apportèrent une, et Jésus leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? – De César », répondent-ils. Jésus leur dit : « Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.

**

Les pharisiens disent ..tu es toujours vrai

Ah !Les Pharisiens ,

Ah ! Les Hérodiens

Ils se  font doublement avoir

Ils veulent se moquer

et malgré eux proclament la Vérité

**

 tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens,

Jésus respecte tout le monde sans faire de distinctions

Il ne craint pas les « César » et les puissants

Il ne méprise pas les petits

Il les aime  Tous !

**

tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité.

Il nous enseigne la vraie voie

la voie de l’amour

**

Faut il payer  l’impôt ?

Evidemment Jésus est piégé

La question des pharisiens est viciée

Les chrétiens doivent ils faire de la politique

quitte parfois à se salir les mains  ?  

L’état doit il être laïc ?

 

Rendez-à-César

César  

« Rendez à César ce qui est à  César »  

C’est la vie de tous les jours

Oui ! il faut participer à la vie publique

**

Les chrétiens doivent en être  parti prenante  

pour qu’il y ait  plus de justice  

un pouvoir honnête

plus de fraternité

**

C’est évident

Les chrétiens doivent être le levain dans la pâte (Mtt 13, 33)

par notre façon de vivre

de partager d’aimer

généreusement sans chercher son propre intéret

c’est le premier  commandement, le devoir de charité

 la charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ; (5) elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; (6) elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité   1 Cor 1 »,1-13)

 **

Dieu

« et à Dieu ce qui est à Dieu. »

N’oublions pas Dieu

Louons le

Rendons grâce

il nous a tout donné

la vie l’amour …

**

Comme les apôtres  le jour de la pentecôte

laissons souffler le vent de l’Esprit  dans nos cœurs  

et parlons avec des langues de feu  

le langue de l’amour

**

Alors nous servirons à la fois Dieu et César  

Les pharisiens et  les hérodiens restèrent la bouche bée

Laisser un commentaire