Pierre Pins : Gaourang sultan de Baguirmi ,au sud du Tchad (1898 99)

En 1898  Emile Gentil administrateur colonial pour l’Afrique centrale  demande au jeune Pierre Prins de se rendre chez le sultan de Baguirmi au sud du Tchad pour créer des liens d « amitié «  avec un  sultan aux abois qui a peur de son terrible voisin , Rabah le sultan de bornou Rabah

**

Pierre Prins raconte son aventure dans son livre    

« une histoire inconnue de l’Afrique centrale 1895-1899) » tome 2

**

Gaourang : Sultan de Baguirmi

C’est un colosse

C’est un tyran

Un marchand d’esclaves

Colosse égoïste ,gourmand de tous les biens terrestres ,ces biens assurés il se laisser vivre sous n’importe quel drapeau (p 38)

**

Mais il n’est pas fou

Il sait bien que Rabah ,le tyran de Bornou sera vaincu par les français

En attendant  il flirte avec Emile Gentil  qui lui envoie Prins 

**

en 1898 Rabah  reproche à Gaourang de collaborer avec les « mécréants » et incendie sa capitale de Massenya

 Il a traite avec Gentil …il lui a fourni des vivres et des guides pour atteindre le Tchad ( p 37)

**

et quand Prins le rejoint en Mars 1998

Gaourang avec tous les siens sont  en exode et se dirigent vers le Chari 

**

 Gaourang marchands  d’esclaves  

Prins reste plusieurs mois avec lui

il est témoin ,impuissant de la traite des  esclaves 

**

Il assiste au retour des razzias

car Garouang doit trouver des esclaves à vendre pour payer son tribut à ses voisn plus puissnts ,les Ouaddiens (P 123)

je n’ai pas encore acquis tout les sang froid nécessaire  ..pour assister  avec calme au défilé de ces lamentables  retours de razzia (p 122)

 **

On lui offre  même une esclave ,une très jeune fille Innguéré qui connait tous les dialectes de la région et qui lui servira très souvent d’interprète   (P 214

**

les  eunuques ont plus de valeurs

Les hommes sont souvent castrés

L’Industrie   au Ouaddaï l’esclave,  au Bornou la guerre et l’esclave, au Baguirmi  la razzia , l’esclave auxquels j’ajouterai…la fabrication en série, après chaque razzia  des eunuques qui vont garder les serails turcs abyssin arabes égyptiens  tripolitain marocains  (p 168 )

A deux heures on m’avertit qu’il y aura de  grandes castrations de captifs Boua …comme on  m’aurait dit  grand sango ,grand bal chanté  réjouissant( p 109)

**

Arrivée de De Béhagle

En Aout 1998

Prins est rejoint par  De Béhagle  

Commence alors pour lui une autre aventure  

cliquez ICI 

Laisser un commentaire