La Sanusiyya… et le roi de Lybie

l’histoire complexe de la confrérie « la Sanusiyya », et de la royauté en Lybie est commentée  par Jean Louis Triaud  sur internet ainsi que par JC Zeltner dans son livre « Les pays du Tchad dans la tourmente  (1880-1903)     

Cliquez ICI 

**

Muhammad al-Sanusi (1837-1859)

Al Sanusi  fait des études supérieures à Fez

puis eut pour maître un marocain Ahmad b. Idris, à Sabâ, au Yémen, en 1837.

 **

Il est plus missionnaire que son maître 

Entre 1840 et 1850 il fonde la confrérie des Sanusiyya

Il voyage, séjourne  dans les oasis  du désert   (Fezzan, Sud-tunisien, Touat,).puis dans le désert égyptien,

**

Les Zawiya 

les Zawiya sont de véritables centre urbains  qui regroupaient  aussi bien des étudiants que des commercants

En 1842, Muhammad al-Sanusi bâtit sa première zawiya africaine, en Lybie  sur le site de la Cyrène antique, près de Benghazi, puis en construit de multiples autres .. là où il y a des  sources, des puits, des palmeraies…là aussi où il ya des lieux saints   préexistants (tombeaux,…)

En 1855 il fonde la zawiya de Jaghbûb ,au cœur du désert  de la Lybie ,où il finira ses jours

  **

 Al Sanusi est un vrai mystique ,qui n’avait que faire de la politique

C’est un vrai religieux désireux d’enseigner l’islam,

et de réconcilier les Musulmans entre eux

 **

Dans sa doctrine aucune innovation , seulement le retour à l’Islam des origines ,fondé sur le coran

Il ne condamne ni le soufisme ni les théologiens

Nous sommes loin des outrances de Abd al Wahhab 

**

 Modéré aussi dans l’action

ll n’aime pas les turcs mais entretient avec eux des rapports corrects

Il  ne veut pas la guerre, recherche la paix et réconcilie les tribus hostiles

D’où son énorme succès

y compris jusqu’aux frontières Ouaddaî

**

 Il se heurte parfois  à la concurrence des confréries en place (Tijaniyya, Madaniyya, ..

 **

Muhammed al Madhi

Al Sanusi  est remplacé par son fils qui a 17 ans

C’est aussi un modéré

Rien à voir avec le Madhi du soudan et les « mahdistes » ( Zeltner p 56)

à Jaghbûb il a hérité d’une bibliothèque étonnante  

avec plus de 8000 volumes reliés  tous les genres

On y trouve des livres sur les sciences religieuses évidemment

mais aussi sur les sciences naturelles 

 **

 Il étend son influence jusqu’au Kanem ;

L’un de ses plus beaux succés est l’implantation de son ordre au Ouaddaï

Une partie de son succès chez les nomades vient aussi du fait qu’il était hostile à l’occupation des turcs  qui accablaient les populations  avec de nombreuses taxes  

 **

La Sanusiyya entre  1885 et 1902

Son succsesseur est aussi  pacifique

et c’est bien malgré lui qu’il doit reprendre la guerre quand les français arrivèrent au Tchad

 Cliquez ICI  

**

Ahmad al-Sharif (1873-1933)

En 1902 Al sharif prend  la tête du mouvement

Le partage colonial menace désormais la confrérie dans son bastion principal, avec le débarquement en Lybie  des troupes italiennes en plusieurs points de la côte, en octobre 1911.

**

Ahmad al-Sharif proclame alors le jihad

sous la direction d’officiers turcs, la Sanusiyya  forme , une armée régulière d’une vingtaine de milliers d’hommes.

En 1912, lorsque les Turcs se retirent officiellement de Libye, la confrérie, se proclame « gouvernement sanüsï »

En 1913, après un siège acharné à Aïn Galakka dans le nord tchadien, la Sanusiyya est pratiquement «éradiquée » de toute la zone dévolue à la France.

**

En 1915 al Sharif  lance ses forces contre les Britanniques en Égypte occidentale

et compromet le gros de ses troupes dans une aventure vaine.

 En 1916, les troupes sanüsï du Fezzan s’engagent, à l’ouest, contre les Français, faisant capituler la garnison de Djanet (24 mars 1916), puis s’emparent de la ville d’Agadès pendant près de trois mois (13 décembre 1916 – 4 mars 1917),

En 1917 elle perd toutes ses positions

À la fin de la guerre, Ahmad al-Sharïf part se réfugier en Turquie.

**

Muhammed Idris

En 1922 ;le quatrième cheikh suprême de la confrérie, Muhammad Idrïs, se  réfugie au Caire et il y restera plus de vingt ans.

En 1950 lors de la constitution de la Libye en État indépendant,la Sanusiyya  se retrouve en position centrale  et

Muhammad IdrIs devient roi de Libye.

 **

Kadhafi.

En 1969 le  roi Idris est renversé par Kadhafi qui prive la confrérie de toute commémoration, de toute mémoire officielle légitime

 **

Remarques

Senoussi de Ndele fesiat il parti de la famille du madhi ?

 Clqiuez ICI 

Laisser un commentaire