Muhammed al Sanusi (95-97) à Kufra

Muhamed al Sanusi  maître de la Sanusiyya demeurait à Jaghbub au sud de Benghazi

Cliquez ICI 

 **

En 1895 ,importuné par le présence envahissante des Turcs et des Anglais, il décide de s’installer à Koufra

Cliquez ICI 

En se rendant à Koufra où les turcs n’avaient pas de représentant al  Sanusi se rendit indépendant .il se rapprochait du Ouaddaï qu’il voulait  protéger contre les agression du madhi du Soudan .et il se rendait maitre du trafic transsaharien car toutes les caravanes venant de Benghazi s’arrêtaient à Koufra (p 172)

**

A Koufra ,il met en place des services administratifs et des services d’intendance

des écoles …il fait venir sa bibliothèque  de 8000 livres qu’il avait à Jaghbub

La pauvreté des débuts a fait place à une aisance parfois proche du luxe …Les « frères » s’habillent d’étoffes précieuses de Tunis ou des indes…Ils se parfument d’essence de rose…Ils aiment le badinage ,la plaisanterie et la conversation savante  (p 174)

**

But

Al Sanusi a 3 buts  

l’expansion de sa confrérie dans le bassin Tchadien

la protection du Ouaddaï sans cesse menacée par les madhistes du Darfour

Obtenir  l’adhésion de Rabah  à la Sanusiyya et  le réconcilier  avec  le sultan Yûsuf du  Ouaddaï

**

Il s’agit donc surtout de pacifier tout le  pays pour pouvoir faire face aux Européens chrétiens qui arrivent

**

Rabah et le Ouaddaï

En 1896 Al Sanusi ouvrit une nouvelle voie pour les caravanes venant de Benghazi  entre Koufra et le Bornou  pour aider  Rabah qui se trouvait alors très isolé , car il ne pouvait plus commercer avec Tripoli

Le Sanusi intervenait parfois lui même pour diriger les caravanes vers le Bornou 

Depuis quelque temps aucune caravane n’ a quitté Koufra pour le Ouaddaï ,toutes ayant préféré se diriger vers le pays de Rabah dont les prix sont dits élevés (p 180)

**

Cela évidemment ne plait pas à Yûsuf, le sultan d’Ouaddaï 

Pourtant cette entente entre Rabah et Yûsuf  était désirée par al Sanusi  et par les turcs,  avertis  des progrès des anglais sur le Niger et des français sir le Congo

Cette bonne entente entre Al Sanusi et Rabah dura jusqu’en 1898 

**

Al Sanusi et le kanem

En 1895-96 Al Sanusi réussit aussi à pacifier le Kanem

car les Oulad Sulayamn étaient non seulement divisés entre eux mais ne cessaient d’attaquer les autres clans et les caravanes venant de Tripoli

**

Rabah et le Baguirmi

Cliquez ICI 

En 1898  Rabah décide d’attaquer Gwarang  le sultan du Bagirmi qui s’est réconcilié avec la France

Cliquez ICI  

 **

Rabah veut transformer le Baguirmi en désert

et créer ainsi un vide entre le Bornou et les Français d’une part et entre le Bornou et le Ouaddaï d’autre part

C’est la politique de la terre brûlée  comme celle de Samory

Cliquez  ICI 

il a rasé les jolis villages aux cases rondes et carrées ,construites en argile blonde comme les cases kotoko .Il a brulé les récoltes sur pied ,il a massacré tous les hommes en âge de porter les armes, et il a fait des femmes et des enfants  des esclaves pour lui ..(p 195)

Avant même l’arrivée de Rabah, Gwarang avait incendié sa propre capitale  à Massenya et  fuit vers le sud 

**

Les armes 

La Sanusiyya ,comme les turcs sont avertis des avancées de la France  au Tchad et des défaites subies par la maddiyya au Soudan  et cette confrérie à l’origine si  pacifique achète des armes

de même que le sultan Yûsuf d’Ouaddaï

L’année 1898 marque donc un tournant dans l’histoire  de la Sanusiyya qui de société  religieuse  militante devient un ordre militaire

**

Effectivement peu se temps après ,commence une guerre sans fin entre la Sanusiyya et la France

Cliquez ICI

**

Bien plus tard  un descendant  du Madhi deviendra roi de Lybie  

Cliquez ICI 

Laisser un commentaire