Rabah le commerçant devenu le commerçant de Dikoa (1893-96)

Rabah arrive prés du lac Tchad en 1893 et s’installé à Dikoa qu’il choisit comme capitale Dorénavant ,il arrête ses conquêtes et s’adonne surtout au commerce

Cliquez  ICI 

**

Selon J C Zeltner dans son livre « le pays du Tchad dans la tourmente » 

En fait, Rabah  est très  isolé

on a peur de lui !

il a peu d’amis 

**

Dans le bassin du Tchad  

A  kano où le  sultan Bello  meurt en 1893 et à Sokoto

On se méfie de Rabah

Rabah dans le le bassin Tchadien  etait devenu objet d’exécration

La route vers Tripoli n’est plus sécurisée et devint dangereuse

**

A l’Est, son grand concurrent est toujours l’Ouaddaï qui s’enrichit à ses dépens  

En 1897 l’Ouaddaï absorbe presque  toute la totalité des échanges de Tripoli  avec les pays du bassin tchadien

**

La route de Yola

Rabah choisit une autre route, en partant vers le sud  

le route commerciale de la Bénoué présentait de grands avantages .Il était beaucoup plus facile et moins onéreux d’envoyer des caravanes à Yola qu’a Tripoli ( p 159)

A partir de Yola les porteurs  prenaient le bateau pour rejoindre le Nil  

de plus, par là, se trouvait ‘la compagnie royale du Niger’ des anglais .Ceux ci , tout en ne faisant pas totalement confiance en Rabah  entretenaient des relations amicales avec lui

**

Les Européens

Si les indigènes  de la région se méfient de Rabah

Par contre ,les européens , à part les français ,lui font « les yeux doux »

en particulier le roi Léopold II   

mais « le puissant Rabah ne se laissa pas aussi facilement séduire et entrainer que les petits sultans nègres du sud et les avances ainsi que les promesses de l’Etat du Congo demeurèrent prés de lui sans  suite  (p 157)

**

Les anglais par l’intermédiaire de Zubayr ,l’ancien maître de Rabah séjournant alors au Caire lui font aussi des avances

Zubayr écrit à Rabah   

quand les anglais viendront ,travaillez en accord avec  eux et restez en termes pacifiques avec leurs alliés (p158)

Cliquez ICI  

**

Mais Rabah ne veut aucun accord

Les français l’attaquent donc

et le commerçant redevenu un guerrier farouche meurt au combat lors de la bataille à Kousséri le 22 avril 1900

Cliquez ICI 

Laisser un commentaire