Conflit entre Rabah et le Ouaddaï

Selon JC Zeltner dans son livre « Le pays du Tchad dans la ,tourmente »Rabah  le chef militaire qui fit trembler toute la région autour du lac de Tchad est avant tout un commerçantqui  veut édifier un vaste empire  commercial et dans ce domaine son principal adversaire est le Ouaddaï

Cliquez ICI 

**

En 1887  il semble que Rabah avait quitté son camp de dar Kouti 

il  se croit assez fort pour attaquer le sultanat de Ouadaï  (p 81)

ce qui réjouissait les arabes de la région qui payait un lourd tribu annuel au Ouaddaî

**

Le sultan Yusuf d’ Ouaddaï  réagit  

en 1887 le sultan de Ouaddaï envoie contre Rabah une force importante ..;Rabah le rencontre et le défit sur les rives de salamt ,s’empara d’une quantité de butin , chameaux ,chevaux armes et munitions 

**

En 1889 Yusuf,n’ayant pu réduire Rabah par les armes ,jeta l’embargo sur toutes les caravanes  qui se dirigeaient vers Rabah

et ordonna au sultan Gwarang  que lui-même avait mis sur son trône en 1884 d’en faire autant

tout marchands découvert se rendant  chez Rabah avec de la poudre pour des munitions étaient  mis à mort

**

Evidemment Rabah reproche à Gwarang de participer à cet embargo et celui-ci lui répond

Malgré la crainte que nous avions du Ouaddai …je n’ai pas interdit aux commerçants d’aller vers toi  p 113   

**

En 1890 Rabah arrachait  au Ouaddaï  un des territoires les plus productifs en ivoire et en esclaves  82

et il allait aussi occupé  le Baguirmi  sur la rive gauche du Chari

**

En 1891 il interdit a Mohammad el Senoussi de Dar Kuti où se trouvait  alors Crampel de payer son tribut à Ouddaîe

cliquez ICI 

C’est alors que Sanusi dut donner à Rabah tout l’armement qu’il avait pris à Crampel  p 117

**

en 1891  Rabah et Jusuf se réconcilie

car les 2 avaient intérêt à ce que cesse l’embargo

et le commerce put reprendre  vers Tripoli et Benghazi

 Pendant longtemps les relations entre Rabah et le sultan Jusuf furent très tendues .Récemment cependant la paix a été restaurée entre eux et le commerce rouvert ; mais armes et munitions sont considérés comme contrebande p 118

Mais Rabah est un malin

il trouvera des armes …autrement

En attendant il devient  dans le domaine économique un partenaire du Bornou et du Ouaddaï

 **

Cela dure peu

En 1892 il se lance de nouveau à l’assaut du Baguirmi  et du Bornou

pendant 5 mois les baguirmiens vont se défendre avec ténacité…Menacé par la famine Gwarang fait appel à l’Ouaddaï mais ceux ci  sont repoussés   (p128)

 

En 1893 Rabah occupe la capitale du Bornou et installe sa nouvelle capitale à Diwa  entrainant avec lui les nombreux commerçants venu de Tripoli

Cliquez ICI 

**

ah oui !

mais pendant ce temps  le sultan d’Ouaddaï  en profite et restaure  son autorité sur le Baguirmi d’une part et sur dar Kuti (Ndele) d’autre part (p 139)

 

Laisser un commentaire