Exode (33, 7-28) : La tente de la rencontre

En ces jours-là, à chaque étape, pendant la marche au désert, Moïse prenait la Tente et la plantait hors du camp, à bonne distance.. On l’appelait : tente de la Rencontre, et quiconque voulait consulter le Seigneur devait sortir hors du camp pour gagner la tente de la Rencontre. Quand Moïse sortait pour aller à la Tente, tout le peuple se levait. Chacun se tenait à l’entrée de sa tente et suivait Moïse du regard jusqu’à ce qu’il soit entré, chacun devant sa tente

La prière

Pour prier

quitter nos occupations

nos habitudes

nos préjugés

nos blocages

sortir de nous-mêmes

paisiblement, humblement

pour rencontrer Dieu

 

tente-de-la-rencontre

 

En ce sens toutes les priéres doivent être des EX-stases

des sorties de soi  

oublier nos soucis

**

Un face à face

. Le Seigneur parlait avec Moïse face à face, comme on parle d’homme à homme.

Prier c’est un dialogue

face à face avec Dieu

Avoir foi en sa présence

« Mettons nous en la présence de Dieu et adorons le !» disait Bossuet   

**

Y croire vraiment   

ëtre en attente

avoir la foi

Dieu  nous répondra

Comment ? Qui sait !

Il répondra

**

Evidemment on ne verra pas sa face

Il faut mourir pour voir Dieu  

C’est pourquoi, sur la tente de la rencontre , il y a toujours la nuée

C’est pourquoi le peuple et Moïse se prosternent sans cesse  

**

Puis Moïse retournait dans le camp, mais son auxiliaire, le jeune Josué, fils de Noun, ne quittait pas l’intérieur de la Tente

Il ne faut jamais cesser de rendre gloire à Dieu

C’est le rôle de Josué

le rôle des moines

  **

Le nom de Dieu

Le Seigneur proclama lui-même son nom qui est : Le Seigneur. Il passa devant Moïse et proclama : « Le Seigneur, Le Seigneur,

 Le Seigneur c’est-à-dire le sauveur

car c’est ainsi que Dieu se présente en donnant les tables du témoignage  

 « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage.

**

Notre Père

Dieu est un père

 Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité, qui garde sa fidélité jusqu’à la millième génération, supporte faute, transgression et péché

**

Père, que ton nom soit sanctifié

mais il ne laisse rien passer, car il punit la faute des pères sur les fils et les petits-fils, jusqu’à la troisième et la quatrième génération. » Aussitôt Moïse s’inclina jusqu’à terre et se prosterna

**

Père, marche avec nous

 Il dit : « S’il est vrai, mon Seigneur, que j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne marcher au milieu de nous.

**

Père ,pardonne nous

 Oui, c’est un peuple à la nuque raide ; mais tu pardonneras nos fautes et nos péchés, et tu feras de nous ton héritage.

**

Père, donnes  nous notre pain de chaque jour

 Moïse demeura sur le Sinaï avec le Seigneur quarante jours et quarante nuits ; il ne mangea pas de pain et ne but pas d’eau.

**

Sur les tables de pierre, il écrivit les paroles de l’Alliance, les Dix Paroles

Ce pain  c’est la parole de Dieu

cette parole lue, méditée chaque jour

« l’homme ne vit pas seulement  de pain mais de toutes paroles qui sortent de la bouche de Dieu » 

.

Laisser un commentaire