Zacharie Bukuru :Les Quarante jeunes martyrs de Buta(Burundi 1997)

Le 29 avril 1997  4o jeunes séminaristes  sont massacrés à Buta en Burundi

Cliquez ICI

**

Abbé Zacharie Bukuru

L’Abbé  Zacharie Bukuru  qui était le directeur de ces séminaristes raconte les faits dans son livre

Les Quarante jeunes  martyrs de Buta(Burundi 1997) : Frères à la vie ,à la mort 

 **

Cela se passa durant la guerre civile

des rebelles sèment  la terreur en voulant attiser la haine entre les Tutsis et les Hutus  

**

L’abbé entreprend alors dans son séminaire  un dialogue entre les élèves  alors qu’à l’extérieur les jeunes de leur âge ne cherchent qu’ à s’entretuer.Il met l’accent sur la priére ,le pardon ,la danse traditionnelle ..le bonheur d’être ensemble  

si bien que le jour du massacre quand on a voulu séparer les tutsi et les hutus pour massacrer les uns et sauver la autres ,tous  sont restés solidaires  

**

Frères ,à la vie ,à la mort

Dans son livre, l’ abbé fait part de ce qu’il a lui même vécu

comment Dieu l’a préparé à vivre un tel événement 

comment Dieu est toujours présent  

même au cours  des pires moments

quand on prie et qu’on a vraiment la foi

**

Des signes clairs sont visibles : Quelque chose de mystérieux, de grave, de miraculeux .va nous arriver  Qui pourra me croire ? 2 ans auparavant ,le Seigneur m’avait préparé à supporter à pardonner ,à accueillir sereinement la mort de 40 séminaristes  (p 70)

…Tout  commence en Belgique en 1995 à Orval dans un monastère de cisterciens .

Il découvre dans la librairie  de ce monastère un livre  intitulé « le pardon transfiguré »  de l’Abbe Jean Laffite

Il le feuillette

et tombe sur le passage

Quand le mal individuel ou collectif atteint un certain degré de gravité ,quand la victime innocente n’est plus là, le pardon déjà si difficile dans la vie quotidienne devient humainement  impossible .mais alors comment rendre compte de l’exigence chrétienne d’exercer le pardon

il achète le livre sans hésiter

j’ignore alors que ce livre  va me préparer à accepter la mort des mes propres enfants « victimes innocentes «  

**

Un autre livre me fut offert en 1994 par l’abbé Guy Rurangirwa qui sera assassiné en 1996 avec Mgr Ruhuna

Cliquez ICI 

Ce livre écrit par le père Christian  était « les pauvres sont devant ,les pauvres sont à la porte » 

**

Ces ouvrages me révéleront avec force ce qu’est la miséricorde de Dieu pour les pauvres et les pécheurs à qui il réserve un traitement de faveur …

Bien d’autres ouvrages ,lus et médités vont  littéralement   changer ma vie .Mes angoisses ,mes idées sur la mort vont se transformer  en sentiments de quiétude et de joie immenses Ma vie spirituelle se trouve enrichie .Au fond de mon cœur jaillit  une lumière qui envahit tout mon être .Elle donne un sens à cette période de grâce que je vis et éclaire du même coup mon avenir  proche et lointain(

A partir de ce moment toutes les initiatives que je prends semblent venir de cette source lumineuse intérieure et me préparer à ce grand événement dont j’ignore la nature p 72)

**

C’est dans cet esprit qu’il retourne dans son séminaire de Buta

et pendant 2 ans il parlera de miséricorde ,de pardon de confiance  de joie à ces jeunes séminaristes apeurés

Il leur apprendra à vire ensemble ,à s’imer , à pardonner

Ensemble ,Tutsis et hutus ,ils resteront solidaires le jour du massacre 

Laisser un commentaire