Angola :Sindika Dokolo et l’art

 

Sindika Dokolo

Il  est la mari d’Isabel dos Santos

la fille “chérie” du président angolais

et fait donc parti des oligarques du régime en Angola

Certains disent que sa femme est une vampire  

Elle boit le sang des pauvres !

mais ce sont peut être des mauvaises langues

car  comment une si jolie personne peut elle être si féroce ?

Cliquez ICI

**

Sindika semble plus humain que sa femme

Lui aussi ,un bel homme   

C’est un homme riche ,très riche né en 1972 d’une mère danoise et d’un père Congolais (RDC)

Il possède une des plus grandes mines de diamants de l’Angola et le « Palais de fer », la plus grande salle de spectacles de Luanda.

Cliquez ICI

**

L’art

Il a une passion :L’art

Il a un but :faire connaitre aux africains lae valeur de leur art et récupéré les plus belles œuvres qui se trouvent en europe pour les exposer  dans un musée en Afriaue

Cliquez ICI

**

Sa passion

Sa mère, Hanne Taabbel Kruse,  le trainait, petit, dans les musées.

« J’y ai découvert des artistes comme Basquiat, ou encore Miquel Barceló… tous ces artistes me fascinaient. J’en ai découvert d’autres en arrivant en Angola : Fernando Alvim, Viteix… J’ai vu des œuvres qui m’ont profondément touché. Ce n’est pas que c’était beau. Mais vous voyez un tableau et ce tableau réveille quelque chose en vous dont vous n’aviez pas conscience, mais qui vous semble tellement évident, tellement intime. Quand de jeunes Africains découvrent un Basquiat, qui pourtant n’était pas familier de l’Afrique, ils découvrent une partie d’eux- mêmes. Cette espèce de puissance, de rage, cette africanité́, cette noblesse, cette blessure, beaucoup d’Africains l’ont déjà ressentie. »

 Ces œuvres ont une âme et c’est ce que j’aime. L’art occidental identifie les choses ; l’art africain s’identifie aux choses. Le tableau devient un être ; vous sentez qu’il est habité. Au-delà de la beautéś formelle, vous éprouvez la sensation étrange de vous trouver face à une entité́ qui vous scrute ; une entité́ pourvue d’une aura, qui vibre et entre en résonance avec votre sensibilité́. »

**

Son combat

son objectif  est de rassembler en terre africaine les meilleures productions dues aux artistes du continent et de sa diaspora.

Sindika Dokolo, au départ  acquiert la collection d’un allemand , Hans Bogatzke qui possédait la  deuxième plus grande collection d’objets d’art africain du monde. 

 « En devenant propriétaire de cette collection, je me suis retrouvé confronté à la question de mon engagement dans la culture, . ;. Que signifiait le fait de posséder une collection si importante ? Je me suis dit qu’il fallait la placer en Afrique. C’est aussi de là qu’est partie l’idée de la fondation, pour la création de laquelle j’ai défini une charte. J’ai alors réalisé́ que pour un jeune Africain comme moi, la culture était un vrai champ de bataille, où je pouvais reprendre sous une autre forme, mais avec le même fond les combats menés par mes prédécesseurs

Les anciens se battaient contre la colonisation ; leur cause était légitime et évidente, mais nous, quel combat pouvions-nous, devions-nous mener ? Pas si simple… Pour moi, l’enjeu qui s’est imposé était d’intégrer l’Afrique dans les circuits internationaux du monde de l’art. Il n’est pas normal que l’on doive aujourd’hui voyager en Europe ou aux Etats-Unis pour pouvoir apprécier les témoignages de l’histoire et de la culture africaine. » 

**

Il se rend en Occident et traque les antiquaires pour récupérer des objets d’art africains

 Rendez les œuvres volées à l’Angola, ou vous aurez à affronter mes avocats ! »,

**

Les critiques  

oui ! C’est beau !

mais évidemment on peut aussi avoir des doutes sur ses vrais motivations

sa réelle générosité  

il y a gagné beaucoup

en argent, en considération

…..enfin bref !

il y a aussi  des jaloux 

**

Parmi les artistes africains , eux mêmes ,il ya parfois des critiques  

Ainsi, le béninois Romuald Hazoumè ne semble pas convaincu par la justesse de son combat. « Cela montre qu’il a du

temps et de l’argent à perdre !

Cliquez ICI  

c’est aussi ce que pense   Barthelemy Toguao

Cliquez ICI

 

Laisser un commentaire