Johannesburg et son agglomération

Johannesburg 

fut  fondée en 1886 au  Transvaal au centre d’un riche gisement d’or

La ville  s’étend  maintenant jusqu’ à Pretoria situé à 50 kms 

Ce complexe Johannesburg, Prétoria  et Soweto forme une agglomération  qui comprend prés de 10 Millions d’habitants, en 3é position en Afrique après le Caire et Lagos

Cliquez ICI

**.

La population noire est représentée à environ 73 %, la population blanche à 16 %, la population métisse à 6 % et la population asiatique à 4 %. .(53 %) sont Chrétiens 

**

À la fin de l’apartheid, dans les années 1990,

les blancs s’étaient repliés sur les banlieues nord. 

Les pauvres  sont restés au centre 

 

Hillbrow et sa tour

Les plus pauvres ont convergé vers l’inner city : Hillbrow, Berea ou Yeoville. Des milliers de familles pauvres ou de migrants africains à la recherche d’un travail s’entassent dans des taudis mais vivent tous les jours à la merci de l’expulsion.

Clqiuez ICI 

**

Soweto

Ce Township  au sud ouest du centre ,est devenu le refuge des classes moyennes noires

Cliquez ICI

**

Mais à Soweto il y a aussi la joie de vivre des pauvres

les gospel

Cliquez ICI

**

Pretoria

un peu plus loin

 plus propre

plus paisible plus bourgeoise

tranquille se trouve la capitale ;Pretoria

Cliquez ICI

**

Les méfaits d’une grande agglomération

La pollution

On dénombre plus de 200 terrils autour de Johannesburg et près de 600 mines abandonnées, héritage de la ruée vers l’or et de l’exploitation du charbon. Soweto, le township de Nelson Mandela et son million et demi d’habitants, ne compte plus les cas d’insuffisance respiratoire.
**
Les cas de tuberculose et d’asthme se retrouvent dans toutes les classes d’âge, constate la clinique locale. Les maladies de peau ne manquent pas non plus.

Clqiuez ICI

**

L’eau

Dans la région il y avait de l’or mais pas d’eau

Il  fallu donc  construire des conduites pour acheminer l’eau depuis le Lesotho

 

Laisser un commentaire