5é mercredi de Pâques : La vigne (Jn.15,1-8)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »

 **

La Vigne

 

Je-suis-la-vigne

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.

La vigne , c’est le corps du Christ

ce sont les 12 apôtres réunis autour du Christ, le soir du jeudi saint  

la vigne c’est l’Eglise

l’ensemble des croyants qui communient au « corps du Christ »  au cours des eucharisties

**

La taille

Tout  sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.

Lé père aine cette vigne

il la soigne

il l’embellit

il la purifie

**

Pour ce faire il met ses disciples à l’épreuve

afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, (1P 1,7)

**

ainsi il a mis à l’épreuve ses apôtres  au moment de sa passion  

il les a purifié  comme on purifie l’or

il les a « taillé » !

**

Pierre en a pleuré en reniant  

Pierre Jacques et même Jean  ont été terrassé au jardin des oliviers

Ils n’en pouvaient plus !

**

Madeleine a été « taillée « quand elle a été humiliée par son péché ,presque lapidée, puis pardonnée

Elle s’en est relevée ,fortifiée  !

**

Ainsi Dieu le pére nous « taille »

il nous purifie par les épreuves ,les souffrances ,ls humiliations

**

Les sarments secs

ce sont ceux qui quittent la table  avant la fin du festin  

comme Judas

**

Demeurez en moi

vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous.De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.

Aprés la taille c’est la découverte de l’amour

pendant 40 jours entre Pâques et l’Ascension  

les apôtres vont demeurer avec Jésus en ecoutant sa parole dans le silence du cenacle

Ils ont demeuré  avec lui

ils l’ont écouté  

ils ont compris

**

Les fruits

Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire

C’est alors seulement  que la apôtres  recevront l’Esprit Saint  et partiront au bout du monde pour  annoncer l’évangile  en portant des fruits  

Laisser un commentaire