(1Pierre 4, 7-13) : Dans la mesure où vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous

Bien-aimés, la fin de toutes choses est proche. Soyez donc raisonnables et sobres en vue de la prière. Avant tout, ayez entre vous une charité intense, car la charité couvre une multitude de péchés. Pratiquez l’hospitalité les uns envers les autres sans récriminer. Ce que chacun de vous a reçu comme don de la grâce, mettez-le au service des autres, en bons gérants de la grâce de Dieu qui est si diverse : si quelqu’un parle, qu’il le fasse comme pour des paroles de Dieu ; celui qui assure le service, qu’il s’en acquitte comme avec la force procurée par Dieu. Ainsi, en tout, Dieu sera glorifié par Jésus Christ, à qui appartiennent la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. Amen.

**

Les recommandations 

Pierre  en bon pasteur résume ce qu’il a déjà dit

ayez entre vous une charité intense entre vous

Cliquez ICI

Soyez saints et humbles

tout ce que vous avez reçu est un don de la grâce

Cliquez ICI  

Agir en tout selon Dieu

 

Pierre-à-l'épreuve

Les souffrances

Bien-aimés, ne trouvez pas étrange le brasier allumé parmi vous pour vous mettre à l’épreuve ; ce qui vous arrive n’a rien d’étrange. Dans la mesure où vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin d’être dans la joie et l’allégresse quand sa gloire se révélera.

Cependant les épreuves et la souffrance ne manquent pas

 

Pierre le sait

lui qui a pleuré pour avoir renié

lui qui a connu la honte  quand par 3 fois ,Jésus lui a demandé si vraiment il l’aimait  

lui qui a douté quand Madeleine lui a parle de résurrection  

lui qui a connu la prison

lui qui a été critiqué par les siens  

pour avoir mangé des aliments impurs avec des païens  

lui qui s’est disputé avec Paul et jacques à propos de la circoncision

**

Ah ! c’était pas toujours rose

du temps des apôtres !

faut pas croire !

Que de blessures pour des apôtres de l’Amour !

**

La joie

Que de souffrances !

mais au lieu de gémir 

Pierre nous invite à nous réjouir

**

Est-ce possible ?

Les saints et le pape François lui même nous parlent de cette joie surnaturelle

 la joie paisible donnée par l’Esprit Saint

incompréhensible, indéfinissable

qu’on ne peut expliquer  

et qui n’a rien à voir avec les joies terrestres

**

Marie, « Notre Dame des 7 douleurs » a connu cette joie surnaturelle

même au pied de la croix  

en disant en permanence « Fiat »

**

Que le Seigneur donne cette joie à tous ceux qui soufrent  

et les aident ainsi  à surmonter leurs épreuves  

je vous le dis : tout ce que vous demandez dans la prière, croyez , et cela vous sera accordé.(Marc11,24)

Demandez et vous recevrez..Frappez et l’on vous ouvrira

 

Laisser un commentaire