Il y eut le murmure d’une brise légère. (1rois 19, 11-16)

Lorsque le prophète Élie fut arrivé à l’Horeb, la montagne de Dieu, il entra dans une caverne et y passa la nuit.Et voici que le seigneur  lui dit :     « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur,car il va passer. »À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan,si fort et si violentqu’il fendait les montagnes et brisait les rochers,mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ;et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre,mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;    et après ce tremblement de terre, un feu,mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ;et après ce feu, le murmure d’une brise légère.    Aussitôt qu’il l’entendit,Élie se couvrit le visage avec son manteau,il sortit et se tint à l’entrée de la caverne.Alors il entendit une voix qui disait :« Que fais-tu là, Élie ? »    Il répondit :« J’éprouve une ardeur jalousepour toi, Seigneur, Dieu de l’univers.

**

Elie

Il est un homme de feu

mais il est de son temps

un peu violent

et le Seigneur vient  à sa rencontre

pour lui faire la leçon

**

Dieu est amour

son feu n’est autre que le feu de l’amour

cliquez ICI 

**

La grotte

Arrivé à l’Horeb, la montagne de Dieu, il entra dans une grotte et y passa la nuit.

C’est  un signe prophétique

C’est dans une grotte

la nuit

que Dieu viendra à la rencontre de l’humanité

la grotte de Bethleem

**

 le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ;

Il ne faut pas le craindre

 le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ;

il ne faut pas trembler  

 le Seigneur n’était pas dans ce feu 

Le seigneur ne vient pas pour condamner

 

murmure-d'une-brise

La brise légère

il y eut  le murmure d’une brise légère.

le Seigneur  nous remplit de nouveau du souffle rafraichissant de l’Esprit

le même souffle qui donna la vie à nos premiers parents

le souffle de la  paix, de la miséricorde ….

**

Donc

comme  Elie

comme plus tard les bergers

allons vers la grotte

pour vénérer  le prince de la paix  

**

Pas étonnant que les carmélites aient tant  de paix  

en contemplant le Seigneur

dans le secret de leur cellule  

Laisser un commentaire