Grégoire le Thaumaturge : Un autre Moïse

Quand Grégoire de Nysse  fit « L’Éloge de Grégoire le Thaumaturge » en 381, il n’hésite pas à comparer  « le thaumaturge » qu’il appelle « Le grand »  à Moïse lui-même

 **

Comme Moïse il aimait se retirer dans la solitude 

s’étant éloigné des tumultes de la vie publique  il vivait  dans un lieu écarté avec lui-même et par lui-même avec Dieu  en faisant  peu de cas de tout ce qui est en lui…il était en notre temps un autre Moïse  (24)

Tout deux Moise et Grégoire quittèrent cette existence pleine de trouble et de bruit   ..le terme de cet éloignement était de contempler les divins mystères avec l’œil  pur de l’âme (25)

**

Consacré évêque   

 il n’eut pas l’audace de s’adonner à la prédication de la parole avant que la vérité ne lui ait été révélé par une vision (28)

**

La vision

Au Sinaï,  Moïse apprit le nom de Dieu :Yahwe 

Avant même le concile de Nicée ,Grégoire le thaumaturge  parla de la Trinité  

ce fut  comme pour Moïse au cours d’une vision (29)

**

Grégoire vit la « mère du Seigneur » qui demandait à saint Jean d’instruire Grégoire sur le mystère de Dieu  

 On dit en effet qu’il entendit celle qui était apparue sous l’aspect d’une femme exhorter l’évangéliste Jean à révéler au jeune homme le mystère de la vérité, et celui-ci lui répondre qu’il était prêt à accorder cela à la mère du Seigneur, puisque ce lui était agréable. 

Cliquez ICI 

**

Or il est dit que Moïse était alors dans sa propre vision au-delà du visible  (c’est-à-dire au-delà des ténèbres )

Grégoire  ne rivalise t il pas alors avec Moise

Pour lui la montagne  ne fut pas une colline visible ,mais la hauteur de son désir des doctrines véritables ;

la ténèbre, ce fut cette vision inaccessible aux autres  ,la tablette était son âme ,les lettres gravées sur les tables ,la voix de l’apparition,  toutes choses  grâce auxquels la révélation des mystères fut faite et pour lui et pour ceux qui furent par lui instruits des mystères  (33) 

Laisser un commentaire