De Philon à Grégoire de Nysse : La vie de Moïse

 

Philon  (-20-+45)

 juif né à Alexandrie ,Philon  est un contemporain de Jésus

mais ne l’a pas connu

Cliquez ICI

Par contre, lui même est bien connu par les penseurs son temps 

**

Origène qui réside à Alexandrie avant d’aller à Césarée possède de nombreux livres de  Philon qu’il cite au moins trois cents fois dans ses œuvres

Grégoire de Nysse qui fut le disciple d’ Origène en témoigne et cite Philon  à son tour    

**

« La vie de Moïse » par Philon

Philon écrit cette vie de Moïse  pour le présenter aux grecs , en tant que le législateur des juifs   

Cliquez  ICI  

**

Cette vie est donc une biographie

et ressemble plus à « un roman historique » qu’à un commentaire spirituel  

ce qui est étonnant car d’habitude

ce qui intéresse Philon

quand il parle des personnages bibliques  

ce  n’est pas l’histoire

mais leur itinéraire spirituel

Il en est ainsi quand il écrit  sur Cain , Abraham ou sur Joseph

**

« Homélie sur l’exode » par Origene

Origène fit plusieurs homélies sur l’Exode et parle donc de Moïse

Il s’intéresse peu à l histoire

et comme Philon ,dans la plupart de ses écrits

s’intéresse davantage à « l’itinéraire spirituel des âmes vers Dieu »

**

« La vie de Moïse » par Gregoire de Nysse

Comme son maître Origène , Grégoire ne cherche pas à faire de l’histoire mais à édifier

Cliquez ICI

**

L ’épectase

Grégoire parle du progrès des âmes

de leur ascension vers Dieu

de la marche en avant de Moîse vers la terre promise

de son ascension en haut du Sinaï 

Cette ascencion vers le ciel est ce qu’on appellera désormais  une « épectase »

Cliquez ICI  

**

« La Vie de Moïse et la « Vie de Jésus »

Daniélou dans son introduction à la « vie de Moïse »selon Grégoire  remarque :

Dans l’évangile de Jean  tous les grands épisodes de l’exode sont repris et appliqués  à Jésus ; Ainsi  le serpent d’airain ,la manne ,l’agneau pascal la colonne lumineuse ,la source jaillissante …Mais c’est surtout chez saint Paul que cette exégèse apparait  (p XVI)

ainsi Paul écrit aux Corinthiens  

je ne veux pas vous laisser  ignorer que nos pères ont tous été baptisés en Moise dans la nuée et dans la mer,  qu’ils ont tous mangé le même  aliment spirituel et qu’ils ont tous bu à un même breuvage spirituel ,car il buvait  à un rocher spirituel qui les accompagnait et ce rocher était le Christ (1 cor X,1-6)

Laisser un commentaire