Clément d’Alexandrie :Les Stromates (–livre V,12) Au Dieu inconnu

Clément d’Alexandrie est éblouissant quand il nous parle des philosophes grecs

Son érudition est immense

Clement est enthousiaste quand il nous parle du christ ,du pédagogue

Cliquez ICI 

**

mais dés qu’il s’agit de faire de la théologie,

et de parler de Dieu il est plus réservé et nous dit

dans « les Stromates » (V,12)  que  Dieu ne peut être compris par l’intelligence, ni exprimé par la parole.

Platon, ce sincère ami de la vérité.dit

« Découvrir le père et le créateur de cet univers, n’est pas chose facile, et quand vous l’aurez découvert, il vous sera impossible de le révéler à tous. Car le mystère de son essence ne peut s’exprimer par des paroles, »

**

.l’Écriture dit :

« Moïse entra dans la nuée où était Dieu, »

ces paroles signifient, pour qui est capable de comprendre, que Dieu ne peut être vu par les yeux, ni exprimé par la bouche de l’homme. La nuée, qu’est-ce à dire ? l’incrédulité et l’ignorance de la plupart des mortels offusquent la splendeur de la vérité.

Paul dit

« Je connais un homme en Jésus-Christ, qui fut ravi jusqu’au troisième ciel et de là, dans le paradis. Et il y entendit des paroles mystérieuses qu’il n’est pas permis à un homme de rapporter. »

 C’est pour cela que le divin apôtre s’écrie :

« O profondeur des trésors de la sagessse et de la science de Dieu ! »

 L’Évangile dit encore que 

« notre Seigneur a parlé à ses disciples en termes mystérieux. »

  le poète d Agrigente a dit :

« Levez les yeux, étendez la main tant que vous le voudrez, jamais vous ne pourrez atteindre à la Divinité

 

La foi est le grand chemin par lequel Dieu descend dans l’esprit de l’homme. »

Il est certain que la discussion présente, qui a Dieu pour objet, se hérisse de difficultés.

De quel nom appeler, en effet, celui qui n’est ni genre, ni différence, ni espèce, ni individu, ni nombre, ni accident, ni soumis à rien d’accidentel ? Direz-vous qu’il soit un tout ? L’expression demeure imparfaite, puisque un tout est une quantité mesurable, et que Dieu est le père de l’universalité des êtres.

. Il ne nous reste donc, pour nous faire comprendre le Dieu inconnu, que sa grâce et son Verbe,

 ainsi que Luc nous le montre dans les Actes des Apôtres, quand il met ces mots dans la bouche de Paul :

« Athéniens, en passant et en voyant les statues de vos Dieux, j’ai trouvé même un autel où il est écrit : Au Dieu Inconnu ; Ce Dieu donc, que vous adorez sans le connaitre, est celui que je vous annonce. »

Laisser un commentaire