Les élections au Mali en 2018 : IBK ou Soumi Cissé ?

Il y a 24 candidats

Cliquez ICI

les 2 principaux étant le président sortant Ibrahim Boubacar Keita (IBK)

et Soumaïla Cissé (Soumi) qui s’était déjà opposé à IBK lors des dernières élections

**

Ibrahim Boubacar Keïta,

souvent désigné par ses initiales IBK,  est né en 1945

Il est  président de la république du Mali  depuis 2013 

Cliquez ICI 

**

Soumaïla Cissé

Soumaïla Cissé né en 1949 a été  ministre des Finances du gouvernement du Mali de 1993 à 2000. Il a par deux fois été candidat à la présidentielle en 2002 et 2013; Dans les deux cas, il a été défait lors d’un second tour de scrutin. Depuis 2014, il est président de l’  Union pour la repubqiue et al democratie (UPR )

 Cliquez ICI

**

Les défis à relever au Mali

Apparemment le principal probléme esr celui des djihadistes qui sèment a terreur

et dont le principal chef en ce moment  est Ag Ghali à la tête du GSIM (groupe islamique de soutien à l’islam et aux musulmans  

Cliquez ICI

ou dans le Macina  les exactions d’Hamadou  Koufa

Cliquez ICI

**

Un Etat instable !

En fait ,ce qui ne va pas

C’est le gouvernement devenu faible et instable

**

Cette instabilité  règne  dans le pays depuis que le capitaine Sanogo

désemparé par la défaite de l’armée malienne  dans le nord du mali

a provoqué  un coup d’état et renversé ATT le 22 mars 2012

cliquez ICI

 **

Ce capitaine a été nommé général par IBK

œuvre t il dans l’ombre ?

La promotion du capitaine Sanogo à celui de général intervient trois jours après le second tour de l’élection présidentielle, remportée par IBK qui était resté très discret au moment du coup d’Etat, à l’inverse de son adversaire au scrutin, Soumaïla Cissé. qui était un farouche opposant au putsch.

 Cliquez ICI 

**

Ce qui ne va pas

c’est  une mésentente chronique entre les diverses ethnies qui occupent le pays

Personne ne semble en mesure de contrôler les tensions communautaires qui débordent sur les pays voisins, Niger et Burkina Faso essentiellement.

Cliquez ICI  

**

Le fait qu’il y ait  tant de candidats aux élections est bien la preuve d’une mésentente générale

chaque individu ne vote que pour un homme de son clan  

Cliquez ICI 

**

Les tendances des électeurs   

Les paysans préféreraient IBK qui connaît bien leurs problèmes  

Les élites ,les émigrés ,les jeunes voteraient davantage pour Cissé  

en espérant avoir la stabilité nécessaire pour le développement du pays

La France ne veut pas prendre position …Le sujet est trop  sensible  

Laisser un commentaire