Les passions de Marie Madeleine et de Jésus (Luc 7, 36-50)

En ce temps-là, un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table. Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum.

**

Que de ressemblances entre la « passion » de Madeleine et celle de Jésus !  

 

Marie-madeleine

Lavement des pieds

elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux,

Jésus le jeudi saint essuie les pieds des apôtres

Il est à genoux comme Marie Madeleine

Quel amour !

**

Le baiser  

Elles les couvrait de baisers

Jésus embrasse Judas et avec lui

nous tous ,qui avons trahi

en commençant par Marie Madeleine la pécheresse

Quel amour !

**

Le parfum

Elle répandait sur eux le parfum.

Au calvaire

sur le Golgotha  

à partir du cœur transpercé de Jésus  

le souffle parfumé des fruits de l’Esprit

se répand sur le monde   

Quel amour !

 **

Madeleine a aimé  

passionnément

il lui sera beaucoup pardonné

**

Jésus a aimé passionnément

il nous sera beaucoup pardonné

 

Laisser un commentaire