Luc (18, 1-8) :le Juge

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole  « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : “Rends-moi justice contre mon adversaire.” Longtemps il refusa ; puis il se dit : “Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.” »Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice ! Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ? Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

 

Le juge

après nous avoir parlé longuement de la venue du fils de l’homme

Luc nous parle du « juge inique et de la veuve importune

**

ce juge est inique  

il ne respecte pas l’homme

il n’est pas à leur écoute

il en est pas ainsi de notre juge

qui est le fils de l’homme

 

Luc-le-juge

Le fils de l’homme

Il reviendra juger les vivants et les morts (Credo)

Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres: (Mtt25,31)

**

il respecte  les hommes

sans cesse à notre écoute  

près de nous

il entend nos prières  

il connait nos misères

il connait nos fautes

**

Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ?

Il écoute les humbles

les pauvres, les petits

les veuves importunes

les enfants prodigues  

les brebis perdues

Zachée et les publicains

Il ne méprise pas

il respecte

Mieux !

il aime

**

Le fils de l’homme

non seulement ne condamne pas

je ne suis pas venu pour condamner mais pour sauver…

le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés:

(Luc 5.24)

il nous justifie par sa mort

.il fallait que le Fils de l’homme souffrît beaucoup, qu’il fût rejeté par les anciens, par les prêtres  et par les scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.(Luc 9,22)

**

Quel est donc ce juge qui nous aime tant?

Comme le serviteur d’Isaïe  

il prend sur lui nos châtiments

Qui aurait cru ce que nous avons entendu ?

il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards,

son aspect n’avait rien pour nous plaire.

Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance,

 il était pareil à celui devant qui on se voile la face ;

 et nous l’avons méprisé, compté pour rien.

En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé.

c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé,

 à cause de nos fautes qu’il a été broyé.

 Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui :

 par ses blessures, nous sommes guéris.

(Is 53)

**

si vraiment nous croyons en un tel amour

si vraiment nous avons confiance

 par la foi nous serons justifiés (Rm)

**

. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

 

Laisser un commentaire