Saint Jean : Les linges posés dans le tombeau (Jn 20-2-8)

Le  jour de noël et les jours suivants les bergers, les mages sont arrivés joyeux à Bethléem  et ils ont vu l’enfant

**

Les langes  

Ils virent un  enfant posé dans une mangeoire et  recouvert de langes

Marie l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire (Luc 2,7)     

mais qu’ont-ils dit

qu’ont ils compris  .

les bergers  s’en retournèrent  en louant  Dieu (Luc 2,20)

Les mages prirent une autre route pour ne pas voir Hérode (Mtt 2,12)

**

les linges à part 

Il a fallu ensuite 30 ans et plus  pour que peu a peu le voile se lève

 sur le mystère de Noel

Quand Pierre et  Jean arrivèrent au tombeau  

ils virent des linges 

Pierre partit  avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. (Jean 20, 2-8)

 Ils virent d’une part

des linges rangés  a plat  

les voiles du temple devenus inutiles  

Dieu s’est dévoilé

il est amour

C’est alors que Jean vit et il crut

 

noel-saint-jean1 

ll revit tout ce qu’il avait vécu avec Jésus

tout ce qu’il a appris de lui

depuis sa première rencontre au bord du Jourdain quant Jean Baptiste a dit  

« voici l’agneau de Dieu

sur la montagne de la transfiguration

celui-ci est mon fils bien aime

à Gethsémani  Jésus est profondément humain   

et sur la croix

il donne la preuve suprême de son amour

il se donne

il pardonne

Jean revit tout cela ,dan le tombeau .. et il crut

Dieu est Amour

**

il va le dire

le crier

dés le début de son évangile lu le jour de Noel

 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu.  C’est par lui que tout est venu à l’existence, et le Verbe s’est fait chair

 **

il le dit

il le crie

dés le début de sa première lettre  

de la première lettre de saint Jean (1, 1-4) 

Bien-aimés, ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. .(Jn 1,1-4)

**

Le suaire

Il est roulé à part

à coté des autres linges

car le Christ est ressuscité et nous ressusciterons avec lui

alléluia ! 

 

Laisser un commentaire