Les 4 premiers jours (Genèse 1, 1-19)

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux.Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour.Et Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux. » Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi. Dieu appela le firmament « ciel ». Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour.Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. » Et ce fut ainsi. Dieu appela la terre ferme « terre », et il appela la masse des eaux « mer ». Et Dieu vit que cela était bon.Dieu dit : « Que la terre produise l’herbe, la plante qui porte sa semence, et que, sur la terre, l’arbre à fruit donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. » Et ce fut ainsi. La terre produisit l’herbe, la plante qui porte sa semence, selon son espèce, et l’arbre qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : troisième jour.Et Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années ; et qu’ils soient, au firmament du ciel, des luminaires pour éclairer la terre. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires : le plus grand pour commander au jour, le plus petit pour commander à la nuit ; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça au firmament du ciel pour éclairer la terre, pour commander au jour et à la nuit, pour séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : quatrième jour.

 

La formation du récit

Evidemment c’est  un récit non historique !

la création a lieu autrement

mais c’est un récit vrai

c’est ce qu’on appelle un mythe

c’est vrai !

Dieu a tout créé  

Cliquez ICI

 

Genése-1

La lumière  

Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut.

Dieu est lumière !

Il se dévoile à nous  

il n’est plus caché derrière un voile

il nos invite à le regarder et à regarder son œuvre

 

Les jours de Noel ,le  Vendredi Saint et Pâques sont des jours encore plus lumineux

**

Le ciel

Et Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament .. et il appela le firmament « ciel ».

Le ciel c’est l’immensité

des milliards d’étoiles ,des milliers de galaxie

des années lumière

Le monde est un mystère

mais aussi une merveille

Que de surprises chaque jour pour les astronomes

 

mais que d’éblouissements aussi pour les saints qui contemplent la grandeur de Dieu

**

L’eau

Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. »

L’eau indispensable pour notre vie

Savons nous rendre grâce pour cet eau

comme les chameliers dans le désert qui enfin  trouve un point d’eau

**

Jésus nous donnera un eau encore plus merveilleuse

il le dira à la samaritaine

«Celui qui boira de cette eau n’aura plus jamais soif !(Jn 4)

**

Les plantes

Dieu dit : « Que la terre produise l’herbe, la plante qui porte sa semence, et que, sur la terre, l’arbre à fruit donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. »

Quel mystère  encore !

une graine qui devient un arbre

savons nous encore nous émerveiller, nous étonner comme un enfant

comme Jésus lui même qui raconte la parabole de la graine de moutarde

**

Le temps

 Et Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années

Le temps qui passe

Que faisons nous en ce temps

en ce monde qui passe

dans l’attente de la vie éternelle ?

Il est temps de s’interroger  

Laisser un commentaire