6é dimanche de Pâques (C) : l’Agneau pascal

 

Lecture 2 (Apk 21,10-23)

Moi, Jean, j’ai vu un ange. En esprit, il m’emporta sur une grande et haute montagne ; il me montra la Ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu : elle avait en elle la gloire de Dieu ; son éclat était celui d’une pierre très précieuse, comme le jaspe cristallin. Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes et, sur ces portes, douze anges ; des noms y étaient inscrits : ceux des douze tribus des fils d’Israël. Il y avait trois portes à l’orient, trois au nord, trois au midi, et trois à l’occident. La muraille de la ville reposait sur douze fondations portant les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau. Dans la ville, je n’ai pas vu de sanctuaire, car son sanctuaire, c’est le Seigneur Dieu, Souverain de l’univers, et l’Agneau. La ville n’a pas besoin du soleil ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illumine : son luminaire, c’est l’Agneau.

 

Jérusalem céleste

La ville de la paix

belle comme une pierre  précieuse

belle comme l’épouse aimée et qui aime

là ou règne l’amour

 **

entourée de murailles  fortes

la force des hommes qui croient

là ou règne la foi

 

C’est la ville  du Seigneur

« mort et ressuscité »

 

Une ville accueillante  

qui ouvre ses 12  portes à tous les croyants de l’univers

. Il y avait trois portes à l’orient, trois au nord, trois au midi, et trois à l’occident.

Ouvertes à tous ceux qui croient en l’amour de Dieu

A tous ceux qui ont la foi

 

agneau-pascal 

L’Agneau  

Son sanctuaire, c’est  l’Agneau.

L’agneau qui enlève le péché du monde

A la fois  « autel prêtre et victime »

qui  accomplit  « l’acte sacré » suprême

le grand sacri-fice ,pour  le pardon

**

La ville n’a pas besoin du soleil ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illumine : son luminaire, c’est l’Agneau.

**

Evangile (Jn 14,23-29)

Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.

La paix de la Jérusalem céleste

La paix gràce à l’agneau

**

Lecture 1 : Actes (15,22‑29)

L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s’imposent : 

 

Laisser un commentaire