Les Bénédictions de Moïse (Dt 33,6-26)

Il est intéressant de comparer  les bénédictions de Moïse  à celle de Jacob

Cliquez ICI 

 

Dt-Bénédiction-de-Moïse 

 

Jacob n’avait pas été tendre avec Ruben  qui avait commis l’inceste avec BIlha  une concubine de Jacob (Gn35,22)

Mais Moise dit

Que vive Ruben, qu’il ne meure pas,

Jacob n’est pas tendre avec Simeon et Lévi  qui ont massacré les habitants de Sichem (Gn 35,25)

Je ne veux pas venir à leur conseil,

Moïse s’attarde longuement  sur les lévites

Moïse est un lévite

de plus , sans doute ,cette bénédiction a été écrite par les prêtres au retour de l’exil

pour Lévi, Moïse dit 

: Ton Toummim et ton Ourim appartiennent à l’homme qui t’est fidèle,
que tu as fait passer par l’épreuve à Massa,
par la querelle aux eaux de Mériba,

 

lui qui a dit de son père et de sa mère : Je ne les ai pas vus !
qui a refusé de reconnaître ses frères
et qui a ignoré ses fils.
Ils ont gardé ta parole,
ils veillent sur ton alliance,

 

ils enseignent tes coutumes à Jacob,
ta Loi à Israël ;
ils présentent le parfum à tes narines,
l’offrande totale sur ton autel.

 

Bénis, SEIGNEUR, sa vaillance,
et agrée l’œuvre de ses mains ;
brise les reins à ceux qui se dressent contre lui,
et que ceux qui le haïssent ne se redressent plus.

 

Jacob loue longuement Juda

Tu es un lionceau, ô Juda,

mais au retour de l’exil les rois n’existaient plus

Les auteurs de « la bénédiction de Moïse » se contentent de dire  

 Et pour Juda, voici ce que Moïse dit : Ecoute, Seigneur  la voix de Juda,

ramène-le vers son peuple ;
que ses mains prennent sa propre défense,
sois son aide contre ses adversaires.
**

Quant aux petites tribus, on retrouve chez Moïse les mêmes  éloges que chez Jacob

 Zabulon et Issachar  sont toujours   …des matelots ou des paysans

Jacob dit Zabulon a, des bateaux au rivage, ..Issachar est un âne osseux

Pour Zabulon, Moïse dit : Réjouis-toi, Zabulon, dans tes expéditions,
et toi, Issakar, sous tes tentes.
Ils convoquent des peuples sur la montagne,
où ils offrent les sacrifices prescrits ;
ils drainent l’abondance des mers,
les réserves cachées dans le sable.

 Dan :des juges

Jacob dit :Dan jugera son peuple

Pour Dan, Moïse  dit : Dan est le petit d’un lion,
il bondit du Bashân.

Nepthali :des braves gens

Jacob dit :Nephtali une biche en liberté qui donne de beaux faons.

Pour Nephtali, Moïse dit : Nephtali est rassasié de faveur,
il est comblé de la bénédiction du Seigneur 
qu’il prenne possession de l’ouest et du midi.

Gad : des soldats

Jacob dit Gad, une troupe l’assaille

Pour Gad, Moïse dit : Béni soit celui qui met Gad au large !
Comme un lion, il s’est installé,
déchiquetant l’épaule ou même la tête de sa proie.

 

Il a jeté ses regards sur les prémices,
là où est la part réservée pour le sceptre ;
il a rejoint les chefs du peuple,
il a mis en œuvre la justice du Seigneur
et ses décisions en faveur d’Israël.

 

Asher des boulangers, des bouchers

Jacob dit :D’Asher vient la graisse, sa nourriture,

Pour Asher, Moïse  dit : Asher soit le fils béni entre tous,
qu’il soit favorisé parmi ses frères,
qu’il trempe son pied dans l’huile ;

 

Quant à Joseph et Benjamin 

Jacob ne manque pas d’éloges 

Joseph est le rejeton d’une plante luxuriante,
Benjamin est un loup, il déchire, le matin il mange encore,

et Moise en rajoute

Pour Benjamin, il dit : Bien-aimé du SEIGNEUR,
il se repose, en sécurité,
sur celui qui le protège tous les jours
et qui se repose entre ses collines.

 

Pour Joseph, il dit : Son pays soit béni du SEIGNEUR !
Que le meilleur don du ciel, la rosée,
et l’abîme qui gît en bas,

 

le meilleur de ce que produit le soleil
et le meilleur de ce qui pousse à chaque lune,

 

les dons excellents des montagnes antiques
et le meilleur des collines de toujours,

 

la meilleure part de tout ce qui remplit le pays
et la faveur de celui qui demeure dans le buisson :
que tout cela couronne la tête de Joseph,
le front de celui qui est consacré parmi ses frères.

 

Il est son taureau premier-né, honneur à lui !
Ses cornes sont des cornes de buffle,
il en frappe les peuples,
toutes les extrémités de la terre à la fois.
Voilà les myriades d’Ephraïm, voilà les milliers de Manassé.

Laisser un commentaire