Le 3 janvier : Le monde ne nous connaît pas (1 Jn 2, 29 – 3, 6)

Bien-aimés, puisque vous savez que lui, Jésus, est juste, reconnaissez que celui qui pratique la justice est, lui aussi, né de Dieu. Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est. Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur. Qui commet le péché transgresse la loi ; car le péché, c’est la transgression.Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui. Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.

 ** 

Le monde ne nous connaît pas

« Qu’est ce que l’homme pour que tu en prennes souci ,un fils d’homme pour tu penses à lui’ (ps)

 

Noel-le-monde-ne-nous-conna

 

Le monde ne connaît pas la grandeur de l’homme  

si souvent rejeté ,méprisé

les petits couchés sur de la paille

les pauvres qui n’ont pas de place dans les auberges et dorment dans les rues

les réfugiés qui doivent  fuir leur pays

on tue, on exclue , on rejette  …les rebuts  

**

c’est qu’il n’a pas connu Dieu.

pour le monde,  Dieu c’est la force, la puissance ,

un mystères qui fait trembler   

le créateur des étoiles , des galaxies

Le Dieu des savants

**

Mais Dieu c’est un petit dans une crêche ; Qui peut le croire ?  

doux et humble de cœur

Un être faible qui se remet entre les mains d’un jeune couple

c’est un rêve ?

Ainsi est l’homme

**

Enfants de Dieu  

Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu,

l’homme c’est un fils de Dieu

qu’est ce que cela veut dire ?

…au moins… beaucoup de tendresse !

**

Chaque jour sans vraiment  comprendre, nous osons dire  

« notre pére »

**

Chaque jour  le prêtre dit en versant de l’eau dans le calice  

« Comme cette eau se mêle au vin puissions nous être uni à la divinité de celui qui a pris notre humanité

 Nous le savons : nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.

**

Quelle espérance

Voir Dieu

comprendre  Dieu

être semblable à Dieu ?

**

 quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.

une telle espérance nous  grandit , nous purifie , nous illumine

«  la foi nous justifie  » (St Paul)

 **

le péché, c’est la transgression

le péché c’est ne pas y croire

c’est marcher de travers

ne pas reconnaître  en toute chose  l’amour de Dieu

en Nous ,autour de Nous … en Tout

 Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas. 

Laisser un commentaire