3é Jeudi de Pâques : Le diacre Philippe et l’Ethiopien (Actes 8, 26-40)

En ces jours-là, l’ange du Seigneur adressa la parole à Philippe en disant : « Mets-toi en marche en direction du sud, prends la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte. » Et Philippe se mit en marche. Or, un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, la reine d’Éthiopie, et administrateur de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer. Il en revenait, assis sur son char, et lisait le prophète Isaïe. L’Esprit dit à Philippe : « Approche, et rejoins ce char. » Philippe se mit à courir, et il entendit l’homme qui lisait le prophète Isaïe ; alors il lui demanda : « Comprends-tu ce que tu lis ? » L’autre lui répondit : « Et comment le pourrais-je s’il n’y a personne pour me guider ? » Il invita donc Philippe à monter et à s’asseoir à côté de lui. Le passage de l’Écriture qu’il lisait était celui-ci : Comme une brebis, il fut conduit à l’abattoir ; comme un agneau muet devant le tondeur, il n’ouvre pas la bouche. Dans son humiliation, il n’a pas obtenu justice. Sa descendance, qui en parlera ? Car sa vie est retranchée de la terre. Prenant la parole, l’eunuque dit à Philippe : « Dis-moi, je te prie : de qui le prophète parle-t-il ? De lui-même, ou bien d’un autre ? » Alors Philippe prit la parole et, à partir de ce passage de l’Écriture, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus. Comme ils poursuivaient leur route, ils arrivèrent à un point d’eau, et l’eunuque dit : « Voici de l’eau : qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? » Il fit arrêter le char, ils descendirent dans l’eau tous les deux, et Philippe baptisa l’eunuque. Quand ils furent remontés de l’eau, l’Esprit du Seigneur emporta Philippe ; l’eunuque ne le voyait plus, mais il poursuivait sa route, tout joyeux. Philippe se retrouva dans la ville d’Ashdod

 

Les actes  

Un récit plein de fraicheur qui donne chaud au coeur

 dans « les actes des apôtres » qu’on appelle aussi « l’évangile du saint Esprit »

car c’est le Saint Esprit ,qui tout le long des actes  conduit les apôtres

C’est L’Esprit qui invite Philippe  à se détourner  de son chemin

Mets-toi en marche en direction du sud,

alors qu’il partait pour Césarée dans le nord

il annonçait la Bonne Nouvelle dans toutes les villes où il passait jusqu’à son arrivée à Césarée.
**

Philippe ,le diacre  

C’est souvent en famille que les apôtres et les diacres ont proclamé leur foi

Philippe avait 5 filles  (actes 21,9) et toutes les 5, selon les apocryphes, sont mortes martyrs

Paul avait une sœur et un neveu

Pierre avait une fille Pétronille

Marc était en parenté avec Jean et son oncle était Barnabé …

 

Pâques-Philippe-et-l'ethiop

 

Les paroisses

Le verbe grec    »paroiko » veut dire « marcher ensemble »

Dans nos paroisses ,on progresse ensemble en écoutant la parole de Dieu

Philippe  et l’Ethiopien sont sur la route

Les disciples  d’Emmaüs  marchent et progressent en écoutant  Jésus  

Paul , sur la route de Damas , marche et tombe à la renverse en écoutant Jésus

Et lorsque que  Paul va fonder « ses paroisses » ce sera avec des amis  qu’il connaissait peut être auparavant

ils sont tous dans les « tapis » ; Paul , Lydie Jason ,Aquila et Priscille …

**

Les rencontres

Lors de rencontres fortuites, amicales ,il peut  nous arriver spontanément de partager note foi  comme Philippe

et l’Ethiopien  qui ne se connaissaient pas  

Sur leur route ils se retrouvent ensemble  assis, côte à côte, en lisant le même livre, comme de vieux amis   

puis ensemble ils méditent et prient

**

le baptême

En lisant les Ecritures,  on approfondit notre foi

cette foi que nous proclamons  chaque année le jour de Pâques

en renouvelant les promesses de note baptême  

                        

En ce moment, en plein confinement , 3000 à 5000  catéchumènes adultes  en France  

attendent le baptême qu’ils n’ont pas pu recevoir le jour de Pâques

Prions pour eux !

**  

L’Ethiopie

60% des Ethiopiens sont des chrétiens orthodoxes ou copte

Ils sont devenus chrétiens  bien avant les Gaulois de Clovis

Ils se vantent d’avoir l’arche d’alliance chez eux à Axoum

Le négus se disait descendant de Salomon

Au cours des siècles ,ils ont creusé des églises dans la roche ,à mains nus  et chaque années ils s’y rendent par millier en pelerinage

Cliquez ICI 

Prions  pour eux ..ils sont  pauvres ..démunis  impuissants face aux épidémies et à la famine  

 

Laisser un commentaire