10é Mardi ordinaire : La veuve de Sarepta (1Rois 17,7-16)

En ces jours-là, sur l’ordre du prophète Élie, au bout d’un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, et le torrent où buvait le prophète finit par être à sec. Alors la parole du Seigneur lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ; tu y habiteras ; il y a là une veuve que j’ai chargée de te nourrir. »Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l’appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d’eau pour que je boive ? » Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. » Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n’ai pas de pain. J’ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d’huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d’abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi, ensuite tu en feras pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »La femme alla faire ce qu’Élie lui avait demandé, et pendant longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s’épuisa pas, et le vase d’huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie.

 

10é-mardi--ordinaire--la-ve

 

La  foi de la veuve  

Elle est  pauvre , en pleine détresse

mais disponible et  serviable   

 

Elle est occupée à prendre du bois

mais prêt à rendre service et à puiser de l’eau  

quiconque donnera seulement un verre d’eau froide à l’un de ces petits parce qu’il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense (Mtt10,42).

 

Elle n’a plus de pain  

Elie  a faim  

Elle  n’a qu’un peu de farine et de l’huile

mais prépare  des galettes

**

Tout ce quelle avait, elle le donne

Tout ce qu’elle savait faire ,elle le fait

des petites choses , des petits moyens  

Quelle disponibilité ,quelle foi, quelle confiance !  

**

Jésus  lui-même est en admiration

Il a dù souvent  penser à elle  ..pour en parler ainsi  lors de son premier  discours  dans la synagogue de Nazareth

Il l’admire  comme il a admiré le centurion

Je vous le dis, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.(Luc 7,9)

**

c’est la foi qui sauve  

une foi qui se manifeste par des actes de charité  

ne fus-ce qu’en donnant   un verre d’eau

une foi capable de soulever des montagnes , même si on a peu de moyens  

**

Evangile : Matt.(5,13-16)

Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre

La foi c’est le sel qui donne de la saveur à notre vie

**

 que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. » 

La foi c’est une lumière qui nous éclaire et nous guide

Laisser un commentaire