11é jeudi ordinaire : Le prophète ( Ben Sira 48, 1-14)

Le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche. Il fit venir la famine sur Israël, et, dans son ardeur, les réduisit à un petit nombre. Par la parole du Seigneur, il retint les eaux du ciel, et à trois reprises il en fit descendre le feu.Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges ! Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ? Toi qui as réveillé un mort et, par la parole du Très-Haut, l’as fait revenir du séjour des morts ; toi qui as précipité des rois vers leur perte, et jeté à bas de leur lit de glorieux personnages ; toi qui as entendu au Sinaï des reproches, au mont Horeb des décrets de châtiment ; toi qui as donné l’onction à des rois pour exercer la vengeance, et à des prophètes pour prendre ta succession ; toi qui fus enlevé dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ; toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob… heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ; nous aussi, nous posséderons la vraie vie.Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon, Élisée fut rempli de son esprit, et pendant toute sa vie aucun prince ne l’a intimidé, personne n’a pu le faire fléchir. Rien ne lui résista, et, jusque dans la tombe, son corps manifesta son pouvoir de prophète. Pendant sa vie, il a fait des prodiges ; après sa mort, des œuvres merveilleuses.

 ** 

Elie dans l’évangile  

Il est vénéré par Jésus qui en parle  dés son premier discours à Nazareth

Des prêtres pensent que jean Baptiste  est Elie

 Des prêtres et des lévites lui posent directement la question : « Es-tu Élie? » Et lui de répondre : « Je ne le suis pas » (Jn 1,21

Jésus lui-même compare Jean Baptiste à Elie

« je vous le déclare : Élie est déjà venu, et les gens l’ont traité comme ils l’ont voulu, ainsi que les Écritures l’annoncent à son sujet» (Mc 9,13)

Elie est présent  avec Moïse ,auprès de Jésus le jour de la transfiguration

**

Au pied de la croix

 Depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre. 46Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? 47Quelques-uns de ceux qui étaient là, l’ayant entendu, dirent: Il appelle Elie.…(Mtt27,46)

**

 

11-é-jeudi-ord-le-prophete

Le grand prophète  

 il surgit comme un feu Sa parole brûlait comme une torche

Sa parole semble terrible car on ne le comprend pas  

N’oublions pas qu’ avec les Ecritures, Dieu nous parle 

Il est « Notre pére »

Il veut notre bien

**

 Il fit venir la famine sur Israël,  il retint les eaux du ciel,.

Il fait naitre dans les cœurs la faim et la soif de Dieu  

 « Bienheureux ceux qui ont faim   ceux qui ont soif »

**
Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges !

il convertit les coeurs en partageant sa foi

 Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ? Toi qui as réveillé un mort

Sans Dieu nous  sommes morts

Le prophéte  est celui qui nous réveille pour nos mener vers Dieu

 

 toi qui as précipité des rois vers leur perte

« il renverse les puissants de leur trône et relève les humbles »  

 

toi qui fus préparé pour la fin des temps,

Il nous annonce non un châtiment mais le salut

la venue du messie

celui que les juifs attendent  toujours

pour  nous apporter la paix  

 ainsi qu’il est écrit, afin d’apaiser la colère .., afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob… heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ; nous aussi, nous posséderons la vraie vie.

 

 

Evangile :Notre Père  (Mtt6,7-15)

 

 

 

Laisser un commentaire