Fête du Sacré cœur de Jésus (A)

Dans l’évangile il est question  2 fois du « cœur de Jésus »  au cours de le Céne et sur la croix, un cœur qui saigne

 

Sacré-coeur

La cene

Jésus ,profondément  triste  sait que Judas va le trahir  

Il sait aussi que tous les siens ,à part Jean vont le quitter

Il en a le cœur brisé  

C’est alors que  Jean s’est approché de lui et  l’a questionné

Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus.(Jn 13,23) 

 

Lecture 1 :Dt 7, 6-11)

Jésus a parlé de Judas, mais débordant d’amour ,il a peut être ajouté

« Tu es un peuple consacré au Seigneur ton Dieu :

consacré veut dire « mettre à part »

 c’est toi qu’il a choisi pour être son peuple,

.. le Seigneur s’est attaché à vous,

il vous a choisi  par amour pour vous,

Il  vous a rachetés de la maison d’esclavage

**

Lecture 2 : 1 Jean (4, 7-16)

Jean bien plus tard  dans son épitre  nous le dira

avec des mots  plein tendresse

 Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés….Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres….Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

 

Evangile : Matt.(11, 25-30)

Pour comprendre  ces paroles ,cet amour divin il faut avoir un cœur d’enfant

oser poser  sa tête  sur la poitrine de Jésus

 Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits….Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau…car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.

**

Sur la Croix

L’un des soldats lui perça le côté avec une lance; et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau. (Jn 19,33)

Un cœur qui saigne

Un cœur couronné d’épines selon Marguerite Marie

mais de ce cœur offert au monde

jaillit l’eau de la vie selon Saint Jean Eudes

 

Laisser un commentaire