Fatima Bhutto : La rage d’une femme sous « les lunes de Mir Ali »

Dans son livre ‘les lunes de Mir Ali’  Fatima crie car les attentats islamiques  au Pakistan se succèdent  

une chose distinguait les  rebelles des hommes qu’ils combattaient :leur foi .C’étaient de vrais croyants …l’armée du sunnisme …les soldats d’une  guerre sainte qui défendaient un livre qu’ils n’avaient jamais appris à lire dans une langue qu’ils ne parlaient pasp 254)

Cliquez ICI

Les attaques ne s’étaient pas limitées à Peshawar ; A Karachi on avait connu des années noires  avec des campagnes d’assassinats ciblés  contre des médecins chiites…Près de 200 d’entre eux avaient été tués en une dizaine  d’années  (p 253 )

D’où, la rage de Samarra qui a perdu un enfant lors d’un de ces attentats  

une rage folle qui fait désormais partie d’elle même

une rage  enracinée en elle  …

une rage devenue un virus contre lequel elle n’a plus aucun  moyen de lutter ( p264) 

 ..Elle lance toutes les insultes qu’elle connaît … elle hurle en martelant  de ses pongs la poitrine musclé du taliban   elle est furieuse ,les yeux noir de rage   .. P281

**

Vous avez attaqué l’hôpital public…Pourquoi ?

 vous avez envoyés vos hommes , vos Zombies armés de lance roquettes pour le détruire….  mais vous ne connaissez  rien à rien  espèces  de salauds  vous ne savez rien de Mir Ali …  vous n’aviez pas de barbe au menton ;;;pas encore appris à lire le coran  ..( p284 )

Cliquez ICI 

Laisser un commentaire