30é Vendredi ordinaire : La joie ,toujours la joie (Philippiens, 1-11)

Je rends grâce à mon Dieu chaque fois que je fais mémoire de vous. À tout moment, chaque fois que je prie pour vous tous, c’est avec joie que je le fais, à cause de votre communion avec moi, dès le premier jour jusqu’à maintenant, pour l’annonce de l’Évangile.J’en suis persuadé, celui qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu’à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus. Il est donc juste que j’aie de telles dispositions à l’égard de vous tous, car je vous porte dans mon cœur, vous qui communiez tous à la grâce qui m’est faite dans mes chaînes comme dans la défense de l’Évangile et son annonce ferme. Oui, Dieu est témoin de ma vive affection pour vous tous dans la tendresse du Christ Jésus. Et, dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance pour discerner ce qui est important. Ainsi, serez-vous purs et irréprochables pour le jour du Christ, comblés du fruit de la justice qui s’obtient par Jésus Christ, pour la gloire et la louange de Dieu.

 

30é-Vendredi-ordinaire

 

l’épitre de la joie

de la communion

Paul écrit à des amis

Cliquez ICI

**

Evangile  : Est il permis ?(Luc (14, 1-6)

 Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Or voici qu’il y avait devant lui un homme atteint d’hydropisie. Prenant la parole, Jésus s’adressa aux docteurs de la Loi et aux pharisiens pour leur demander : « Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? » Ils gardèrent le silence. Tenant alors le malade, Jésus le guérit et le laissa aller. Puis il leur dit : « Si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas aussitôt l’en retirer, même le jour du sabbat ? » Et ils furent incapables de trouver une réponse.

  

Un chef

Ce pharisiens  est un chef

orgueilleux

sûr de lui

Il connaît la loi

Comment peut il comprendre ?

Père je te rend  grâce  car tu réserves cela aux tout petits

 

Les pharisiens l’observent  

des regards mauvais

ils ont invité Jésus mais c’est pour le critiquer

ils n’aiment pas

comment peuvent  ils comprendre ?

c’est  pas la joie ! 

 

tout est permis  quand on aime

Aimes et fais ce que tu veux (St Augutain)

C’est la joie !

 

Ils gardaient le silence

le silence de la haine ;la rage

 

Le fils

Jésus est venu nous guérir

nous sortir du puits ,des ténèbres

il nous aime comme un fils

et le jour du sabbat nous remplit de joie  

**

Luc

Décidemment,  Luc  ,l’évangéliste de la joie

aime l’âne et le bœuf

qui le jour de Noel

honorent le Verbe  venu nous apporter l’évangile  de la joie

Chacun de vous, le jour du sabbat, ne détache-t-il pas de la mangeoire son bœuf ou son âne pour le mener boire ?

(Luc 13,16) 

Laisser un commentaire