1é samedi ordinaire : L’épée à 2 tranchants (Hébreux 4, 12-16)

Frères, elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Pas une créature n’échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, soumis à son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes.En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché. Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

Les Hébreux  qui s’étaient refugiés en Egypte étaient des  prêtres de l’ancien Testament testament qui  imposaient de  lourds fardeaux  et exigeaient de grands sacrifices , Au point  de crucifier un innocent 

 

1-samedi--ordinaire-B

 

Le nouveau  prêtre 

Sa parole  est vivante ..énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ;

C’est la parole du juge de l’apocalypse

« Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. (Apk 1,16)

 Son jugement « tranche »

C’est un jugement profond

Vrai :

il va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’espri… elle juge des intentions et des pensées du cœur.

Il  sait tout

Il  connaît nos faiblesses

Nos souffrances , nos handicaps 

**

Un prêtre compatissant

Il ne juge pas comme les hommes

Il ne juge pas selon la loi

Car il est amour

  En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché.

.**

Evangile  Un publicain  (Marc 2, 13-17)

En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait.En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

 Parce qu’il connaît les coeurs

Jésus le prêtre compatissant  a « tranché » !

Il a pardonné à la femme adultère

Il a choisi Madeleine ,la pécheresse  pour annoncer la résurrection

Il a appelle Matthieu, un publicain, pour annoncer le pardon 

Laisser un commentaire