Coran : “Fana”

« Fana « dans le coran   c’est s’anéantir , s’oublier  , se vider de son ego

« nada  nada »  rien, rien  dira Jean de la Croix

pour se laisser envahir par Dieu (Baqa)

Ce n’est plus moi qui vit  ,c’est le Christ  qui vit en moi ( saint Paul)

 

Cette double expérience du fanâ’/baqâ’ est si essentielle dans le soufisme que Junayd considère qu’elle le définit à elle seule. « Le tasawwuf, dit-il, se résume en ce que le Réel te fasse mourir à toi-même, et te fasse revivre par Lui .

   Tout ce qui se trouve sur terre est évanescent (fanin).

Seule subsiste (yabqâ) la face de ton Seigneur, pleine de majesté et de munificence » (Cor. 55 : 26-27) .

 Pour Tirmidhi ,le « wali »  ne sert qu’Allah et n’a rien à échanger ;La servitude absolue qui est la sienne est l’espace vide où se déploie la plénitude absolue (p45)

**

Sourate   55 : le tout miséricordieux

 Dieu c’est tout… l’homme c’est rien

IL faut se vider pour se remplir du tout 

 

3. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?

14. Il a créé l’homme d’argile sonnante comme la poterie;

…25. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?

26. Tout ce qui est sur la terre doit disparaître,

27. Seule subsistera La Face [Wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse.

28. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?

…33. Ô peuple de djinns et d’hommes! si vous pouvez sortir du domaine des cieux et de la terre, alors faites-le. Mais vous ne pourrez en sortir qu’à l’aide d’un pouvoir

34. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous?

….

Sourate 18 ,65 la caverne

 

Moïse doit s’anéantir devant  Al-Khdr ou l’Esprit saint  

Cliquez ICI

MoIse  doit faire confiance 

. Moïse  dit à l’autre

: ‹Puis-je suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce qu’on t’a appris concernant une bonne direction?›.

Je ne désobéirai à aucun de tes ordres›.

70.  l’autre lui dit ‹Si tu me suis,  ne m’interroge sur rien tant que je ne t’en aurai pas fait mention›.

71. Alors les deux partirent.

 Et après qu’ils furent montés sur un bateau, l’homme y fit une brèche.

74. Puis ils partirent tous deux;

 et quand ils eurent rencontré un enfant, l’autre  le tua.

Ensuite, ils y trouvèrent un mur sur le point de s’écrouler

. L’homme le redressa.

 

Je vais t’apprendre l’interprétation de ce que tu n’as pu supporter avec patience.

79. Pour ce qui est du bateau,

 il appartenait à des pauvres gens qui travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau.

80. Quant au garçon,

ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint qu’il ne leur imposât la rébellion et la mécréance.

82.Et quant au mur,

 il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux; et leur père était un homme vertueux.

 

84. Vraiment, Nous avons affermi sa puissance sur terre, et Nous lui avons donné libre voie à toute chose.

 

Sourate 90  la cité

10. Ne l’avons-Nous pas guidé aux deux voies.

11. Or, il ne s’engage pas dans la voie difficile!

12. Et qui te dira ce qu’est la voie difficile?

13. C‘est délier un joug [affranchir un esclave],

14. ou nourrir, en un jour de famine,

15. un orphelin proche parent

16. ou un pauvre dans le dénouement.

17. Et c’est être, en outre, de ceux qui croient et s’enjoignent mutuellement l’endurance, et s’enjoignent mutuellement la miséricorde.

18. Ceux-là sont les gens de la droite;

19. alors que ceux qui ne croient pas en Nos versets sont les gens de la gauche.

20. Le Feu se refermera sur eux. 

 

Laisser un commentaire