5é samedi de carême : Rassembler dans l’unité tous les enfants de Dieu (Jean 11, 45-57)

En ce temps-là, quand Lazare fut sorti du tombeau, beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui. Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait. Les grands prêtres et les pharisiens réunirent donc le Conseil suprême ; ils disaient : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes. Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. » Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y comprenez rien ; vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. » Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ; mais, étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ; et ce n’était pas seulement pour la nation, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés.À partir de ce jour-là, ils décidèrent de le tuer. C’est pourquoi Jésus ne se déplaçait plus ouvertement parmi les Juifs ; il partit pour la région proche du désert, dans la ville d’Éphraïm où il séjourna avec ses disciples. Or, la Pâque juive était proche, et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem pour se purifier avant la Pâque. Ils cherchaient Jésus et, dans le Temple, ils se disaient entre eux : « Qu’en pensez-vous ? Il ne viendra sûrement pas à la fête ! » Les grands prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres : quiconque saurait où il était devait le dénoncer, pour qu’on puisse l’arrêter.

  

La passion ?

c’est un amour fou

Dieu nous aime à la folie

la folie de la croix

sagesse de Dieu

**

Mourir pour nous justifier  

nous rendre la dignité des fils de Dieu que nous avons perdu par nos fautes

et avant de mourir, il s’est d’abord retiré au bord du Jourdain avec ses disciples  (Jn19,42)

en mémoire de jean Baptiste  qui l’avait présenté  en disant  

Voici l’agneau de dieu  qui enlève les péchés du monde

 

Carême-2021-5é-samedi

 

Mourir aussi  pour nous rassembler

les bras en croix

les bras ouverts

« Qu’ils soient un ! »

ce sera la grande  prière du jeudi saint

 

et ce jour là

tandis que les pharisiens  se disputent et veulent le tuer  

il ne va plus au bord du Jourdain

mais il se retire dans le désert

comme au début de son apostolat

 

Mais cette fois ci il ne parle plus avec le diable

celui qui nous divise  

il parle avec son père pour nous unir

la prière du jeudi saint

Que  tous soient un comme toi, Père,

tu es en moi et que je suis en toi, qu’ils soient en nous eux aussi,

 qu’ils soient un comme nous sommes un, 

moi en eux comme toi en moi, pour qu’ils parviennent à l’unité parfaite

**

il s’offre en victime

Il faut mieux qu’un  seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas

Il s’offre en victime

afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés

 **

la fête

Pendant ce temps là ,la foule  de Jérusalem ne parle que de lui

il ne viendra pas à la fête

 

Oui !il sera là !

le jour de Pâques

Il  ressuscitera  

 

Avec lui nous ressusciterons ,

mais auparavant avec lui il faut mourir

le suivre  sur la route du calvaire

renoncer à nous Même

aus service de tous nos frères

 

et à,la fin des temps nous serons enfin tous rassemblés 

en chantant en  l’honneur de l »agneau de Dieu 

**

Lecture ( Ézékiel 37, 21-28)

Je les rassemblerai de partout et les ramènerai sur leur terre…., je les purifierai. Alors ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu… Je conclurai avec eux une alliance de paix, une alliance éternelle…………..je les  rétablirai, je les multiplierai, je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours……….. Ma demeure sera chez eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

Laisser un commentaire