17è lundi ordinaire : le veau d’or (Exode 32, 15-34)

En ces jours-là, Moïse redescendit de la montagne. Il portait les deux tables du Témoignage ; ces tables étaient écrites sur les deux faces ; elles étaient l’œuvre de Dieu, et l’écriture, c’était l’écriture de Dieu, gravée sur ces tables. Josué entendit le bruit et le tumulte du peuple et dit à Moïse : « Bruit de bataille dans le camp. » Moïse répliqua : « Ces bruits, ce ne sont pas des chants de victoire ni de défaite ; ce que j’entends, ce sont des cantiques qui se répondent. »Comme il approchait du camp, il aperçut le veau et les danses. Il s’enflamma de colère, il jeta les tables qu’il portait, et les brisa au bas de la montagne. Il se saisit du veau qu’ils avaient fait, le brûla, le réduisit en poussière, qu’il répandit à la surface de l’eau. Et cette eau, il la fit boire aux fils d’Israël. Moïse dit à Aaron : « Qu’est-ce que ce peuple t’avait donc fait, pour que tu l’aies entraîné dans un si grand péché ? »    Aaron répondit : « Que mon seigneur ne s’enflamme pas de colère ! Tu sais bien que ce peuple est porté au mal ! C’est eux qui m’ont dit : “Fais-nous des dieux qui marchent devant nous. Car ce Moïse, l’homme qui nous a fait monter du pays d’Égypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé.” Je leur ai dit : “Ceux d’entre vous qui ont de l’or, qu’ils s’en dépouillent.” Ils me l’ont donné, je l’ai jeté au feu, et il en est sorti ce veau. »Le lendemain, Moïse dit au peuple : « Vous avez commis un grand péché. Maintenant, je vais monter vers le Seigneur. Peut-être obtiendrai-je la rémission de votre péché. » Moïse retourna vers le Seigneur et lui dit : « Hélas ! Ce peuple a commis un grand péché : ils se sont fait des dieux en or. Ah, si tu voulais enlever leur péché ! Ou alors, efface-moi de ton livre, celui que tu as écrit. » 

 

Les 2 tables

Non les tables de la loi  

mais les tables du témoignage  

 « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi.

 

l’œuvre de Dieu  

Les 10 commandements

qui devront aider les hommes à vivre en paix

selon la justice

Non un œuvre humaine

comme le code d’Hannourabi

gravé aussi sur de la pierre

au service d’un dictateur  

mais une œuvre divine simple
au service de l’homme

rédigé par un père miséricordieux

 

L’écriture de Dieu

l’écriture d’un père …venu d’en haut …venu du ciel

 

Le peuple

En bas de la montagne  ,le peuple n’a plus la foi en Dieu

Ce peuple cherche un prophète  à leur mesure  

un prophète qui donne , un sens à leurs vie…   

 fais nous des dieux qui marchent devant  nous

Faix nous un Dieu à notre mesure

non un Dieu  qui nous conduit dans le désert

sur des chemins difficiles

sur le chemin du calvaire

un Dieu qui nous demande de tout quitter pour le suivre

et pour servir  nos frères avec justice  

**

Ils sont même  prêts  à sacrifier toutes leurs richesses pour suivre ce maître

 Aaron leur  avait dit  

 Ceux d’entre vous qui ont de l’or, qu’ils s’en dépouillent.” Ils me l’ont donné,

**

Le veau d’or

 

1-ord-B-17è-Lundi

 
Mais Aaron fut un mauvais conseiller  

j’’ai jeté cet or  au feu, et il en est sorti ce veau. »
 Ce culte pour le veau d’or

n’est pas le culte de la richesse comme on l’a enseigné

**

Ce veau c’est un  Dieu

le dieu « Apis » des Egyptiens  

Cliquez  ICI  

**

Ce  veau ce sont les faux prophètes

les mauvais pasteurs

**

Aaron

Fais-nous des dieux qui marchent devant nous.

Le peuple a perdu la foi

Le peuple ne croit plus en Moïse

**

Les hommes cherchent donc ailleurs

Ils cherchent un guide qui donne un sens à leur vie

un guide  pour les conduire vers la lumière ,la vérité , le bonheur  

Ils choisissent Aaron

**

Leur idole n’est donc pas l’argent… au contraire…puisqu’ils jettent leur or, leurs bijoux

Le Monde entier  est prêt à tout donner  pour suivre un bon guide

**

Il en est sorti ce veau. »

Sans bon guide…Sans Dieu…sans bon pasteur

Sans l’Esprit saint on tombe dans l’erreur, les ténèbres, le malheur  

**

Moïse  

C’est violent !

choquant, incompréhensible   

d’où ce geste insensé d’un Moîse stupéfait

qui laisse tomber les tables  

il jeta les tables qu’il portait, et les brisa au bas de la montagne.

 

Pourquoi  donc ce monde

notre monde

ne fait il pas confiance en Dieu  ?

Honore ton pére et ta mère . ,ne pas voler ,ne pas tuer ..respecter ton prochain

aimer … pardonner

C’est tout cela l’ œuvre de Dieu ,l’écriture de Dieu ,l’évangile

 
Il se saisit du veau, le brûla, le réduisit en poussière, qu’il répandit à la surface de l’eau. Et cette eau, il la fit boire aux fils d’Israël.

Ce veau ,n’est que poussière

Ce veau empoisonne l’eau qui donne la vie

 

Toute fausse doctrine  nous empoisonne

Jésus le dira à la Samaritaine qui, elle aussi ,s’était vouée à un autre culte  

« Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. »(Jn 4)
 
**

Moïse ,le bon pasteur

Moïse croit en la bonté de Dieu

il se fait humble devant lui..IL s’éfface  

Ah, si tu voulais enlever leur péché ! Ou alors, efface-moi de ton livre,

Comme Abraham , qui avait prié pour Sodome et Gomorrhe

comme  Jésus

père pardonne leur …Ils ne savent  pas ce qu’ils font
 
 

Et Moïse de remonter

il demande pardon

il s’offre à Dieu  

**

Jésus descendra

Il s’offrira à son père

Il nous enverra un guide  le saint Esprit

 

Evangile ; le grain  de moutarde  (Matthieu 13, 31-35)
 
 Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches.
 
 
Notre monde semble  bien mal  

Ne désespérons pas !  

le grain de moutarde  poussera  

Notre père  nous pardonnera et nous accueillera

comme Moïse « effaçons nous » soyons humbles, ayons confiance 

Laisser un commentaire