20é vendredi ordinaire : Ruth (1, 1-22)

A l’époque où gouvernaient les Juges, il y eut une famine dans le pays. Un homme de Bethléem de Juda émigra avec sa femme et ses deux fils pour s’établir dans la région appelée Champs-de-Moab. Élimélek, le mari de Noémi, mourut, et Noémi resta seule avec ses deux fils, Mahlone et Kilyone. Ceux-ci épousèrent deux Moabites ; l’une s’appelait Orpa (c’est-à-dire : Volte-face) et l’autre, Ruth (c’est-à-dire : Compagne). Ils demeurèrent là une dizaine d’années. Mahlone et Kilyone moururent à leur tour, et Noémi resta privée de ses deux fils et de son mari. Alors, avec ses belles-filles, elle se prépara à quitter les Champs-de-Moab et à retourner chez elle, car elle avait appris que le Seigneur avait visité son peuple et lui donnait du pain.En cours de route, Orpa embrassa sa belle-mère et la quitta, mais Ruth restait attachée à ses pas. Noémi lui dit : « Tu vois, ta belle-sœur est retournée vers son peuple et vers ses dieux. Retourne, toi aussi, comme ta belle-sœur. » Ruth lui répondit : « Ne me force pas à t’abandonner et à m’éloigner de toi, car où tu iras, j’irai ; où tu t’arrêteras, je m’arrêterai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu. » Noémi revint donc des Champs-de-Moab avec sa belle-fille, Ruth la Moabite. Elles arrivèrent à Bethléem au début de la moisson de l’orge.

 

Le livre de Ruth

C’est l’histoire de l’arrière grand mère de David

au temps des juges

quand  la palestine  étaient gouvernée par des tyrans

des chefs de guerre  

ce fut un temps de troubles de violence  

ce fut aussi la famine

 

1-ord-B-20é-Vendredi

 

Ruth

elle était veuve

de même que sa belle mère Noemie

originaire de Bethléem  

Elles sont pauvres ,tristes

elles ont faim

faim de tendresse, faim de pain

 

Bethléem  

C’est à Bethléem ‘la maison du pain’ qu’elles vont retrouver la vie

du souffle !

le souffle de l’espérance  

Elles vont respirer !

 

C’est temps de  la moisson

dans la campagne tout sent bon   

Les champs de blé et d’orge  devenus jaunes  

resplendissent sous le soleil

(les champs de blé peints par Van Gogh )

Les  moissonneurs chantent

et les glaneuses  se réjouissent

 

Booz

A Bethléem ,elles vont aussi trouver beaucoup de tendresse

un homme Booz ,généreux et bon

qui accueillent les pauvres

et sème  la joie

 

c’est ainsi qu’il se marie avec Ruth et devient l’ancêtre de David

et de Jésus ,fils de David ,nè à Bethléem

qui nous a donné le pain de vie

 

Comme  Ruth ,la glaneuse

comme les glaneuses peintes par Millet

humblement  a genoux  ramassons les grains qui tombent  à terre

dans le champs du sauveur ,plein de tendresse

 

Il est venu semer sa parole

Écoutons le !

ils nous invite à aimer

 

Evangile (Matt.22, 34-40)

En ce temps-là, les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

Laisser un commentaire