3é Mercredi de l’Avent : Es-tu celui qui doit venir ? (Luc 7,18-23)

En ce temps-là, Jean le Baptiste appela deux de ses disciples et les envoya demander au Seigneur : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » Arrivés près de Jésus, ils lui dirent : « Jean le Baptiste nous a envoyés te demander : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
À cette heure-là, Jésus guérit beaucoup de gens de leurs maladies, de leurs infirmités et des esprits mauvais dont ils étaient affligés, et à beaucoup d’aveugles, il accorda de voir. Puis il répondit aux envoyés : « Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles retrouvent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! »

 

1-AVENT-3é-Mercredi

C’est l’Avent

Es-tu celui qui doit venir, ?

L’enfant de Noël ,le Verbe fait chair est il vraiment celui que nous attendons ?

 

Ce jour là

les aveugles retrouvent la vue,

L’enfant, Marie et Joseph nous ouvrent les yeux

La vérité ,le bonheur ,la paix ,la joie se trouvent

dans l’humilité du Verbe qui se fait chair

dans la pureté de la Vierge immaculée

dans la confiance de Joseph

 

Ce jour là

les boiteux marchent,

Les découragés les désespérés , les rejetés de la société reprennent courage ,se relèvent et se remettent en marche

comme les bergers ou les mages à la recherche de la Vérité

 

Ce jour là

les lépreux sont purifiés,

car le verbe est né pour nous justifier pour nous pardonner

 

Ce jour la

les sourds entendent,

le chant des anges

« gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime »

 

Ce jour là on revit

les morts ressuscitent,

Heureux ceux qui qui croient

les pauvres qui reçoivent la Bonne Nouvelle.

 

Lecture ; Je suis de Seigneur (Isaïe 45, 6-25)

« Je suis le Seigneur, il n’en est pas d’autre : je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais la paix et je crée le malheur. C’est moi, le Seigneur, qui fais tout cela. Cieux, distillez d’en haut votre rosée, que, des nuages, pleuve la justice, que la terre s’ouvre, produise le salut, et qu’alors germe aussi la justice. Moi, le Seigneur, je crée tout cela. »
Ainsi parle le Seigneur, le Créateur des cieux, lui, le Dieu qui fit la terre et la façonna, lui qui l’affermit, qui l’a créée, non pas comme un lieu vide, mais qui l’a façonnée pour être habitée : « Je suis le Seigneur : il n’en est pas d’autre ! N’est-ce pas moi, le Seigneur ? Hors moi, pas de Dieu ; de Dieu juste et sauveur, pas d’autre que moi ! Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre ! Oui, je suis Dieu : il n’en est pas d’autre ! Je le jure par moi-même ! De ma bouche sort la justice, la parole irrévocable. Devant moi, tout genou fléchira, toute langue en fera le serment : Par le Seigneur seulement – dira-t-elle de moi – la justice et la force ! »
Jusqu’à lui viendront, couverts de honte, tous ceux qui s’enflammaient contre lui. Elle obtiendra, par le Seigneur, justice et louange, toute la descendance d’Israël.

 

Ce jour là

Dieu se révèle à nous

il habite parmi nous

 

Je suis le Seigneur,

Notre lumière ..

Lui seul peut nous guider

je façonne la lumière…je fais la paix

Le créateur

le Dieu qui fit la terre et la façonna,

le sauveur

Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre !

Le bergers ,les mages ,les petits, les publicains… Zachée ,Madeleine

 je suis Dieu la parole irrévocable.

Venez à Bethleem

Devant moi, tout genou fléchira,

 

 

Laisser un commentaire