Avent: 23 décembre , le feu du fondeur (Malachie 3, 1-24)

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez. Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient – dit le Seigneur de l’univers. Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice. Alors, l’offrande de Juda et de Jérusalem sera bien accueillie du Seigneur, comme il en fut aux jours anciens, dans les années d’autrefois.
Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !

 

le messager de l’alliance

Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient

0n le désire

Qu’il vienne !

On a tellement besoin d’un guide dans ce monde où règne les ténèbres

un sauveur !

 

Qui pourra soutenir le jour de sa venue ?

Le verbe fait chair

Lui seul peut nous sauver …Lui seul peut nous guider

Sommes nous capable de comprendre ce mystère

Notre Sauveur  ?…un enfant dans une crèche

Incroyable !

 

Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ?

Comment rester debout fier

humblement, à genoux, comme Marie mettons nous à genoux

Rendons grâce ,adorons

Puisse l’Esprit Saint nous faire comprendre !

 

1-avant-B-23-décembre

 

Le Fondeur

Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier :

Il ne vient pas pour nous punir

il vient pour nous purifier

nous rendre notre beauté originelle

ce que nous avons perdu à cause de nos péchés

 

Le feu de l’amour qui nous ébloui et nous transforme

Il nous affine comme l’or et l’argent

Lui de condition divine

Il prend notre condition humaine

pour que de nouveau nous participions de nouveau à sa sa nature divine

 

Ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice.

Ainsi nous pourrons de nouveau participer au repas de noce de l’agneau

et chanter avec les anges

Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime

je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur,

 

Evangile : Son Nom sera Jean ; (Luc 1, 57-66)

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter, elle mit au monde un fils. Ses voisins et sa famille apprirent que le Seigneur lui avait montré la grandeur de sa miséricorde, et ils se réjouissaient avec elle. 
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père. Mais sa mère prit la parole et déclara : « Non, il s’appellera Jean. » On lui dit : « Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! » On demandait par signes au père comment il voulait l’appeler. Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Jean est son nom. » Et tout le monde en fut étonné. À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia : il parlait et il bénissait Dieu. La crainte saisit alors tous les gens du voisinage et, dans toute la région montagneuse de Judée, on racontait tous ces événements. Tous ceux qui les apprenaient les conservaient dans leur cœur et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.

 

Le précurseur

Elie criait sur la montagne

EL -Ya = Mon Dieu c’est Yahwé

Jean Baptiste crira dans le désert

JO-Hanne = Dieu est miséricorde

N’ayons pas peur ! Soyons dans la joie

Magnificat !

 

 

Laisser un commentaire