Les Saints innocents (Matt.2,13-18)

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.
Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

 

Noel-Les-Innocents 

 

Qui sont les innocents?

Ce son les enfant de Rachel et de Jacob

les enfants d’Israel

Ce sont les croyants!

Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants

 

Ils sont morts !

Ils ne sont plus là

à Bethléem le jour de Noel

Hérode les a tué

Le monde moderne les a happés

 

On ne croit plus en Dieu

Rachel crie! Rachel pleure!

on entend plus le chant des anges

«Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qui l’aime »

 

Lecture: Tous pécheurs ! (1Jean1,5–2,2)

Bien-aimés, tel est le message que nous avons entendu de Jésus Christ et que nous vous annonçons : Dieu est lumière ; en lui, il n’y a pas de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, alors que nous marchons dans les ténèbres, nous sommes des menteurs, nous ne faisons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous. Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste va jusqu’à pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. Si nous disons que nous sommes sans péché, nous faisons de lui un menteur, et sa parole n’est pas en nous.
Mes petits enfants, je vous écris cela pour que vous évitiez le péché. Mais si l’un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste. C’est lui qui, par son sacrifice, obtient le pardon de nos péchés, non seulement les nôtres, mais encore ceux du monde entier.

 

Nous sommes tous pécheurs

Nous préférons bien souvent les lumières artificielles de nos jours de fête

à la lumière du « Verbe fait chair »

Si nous disons que nous sommes sans péché,

nous faisons de lui un menteur,

et sa parole n’est pas en nous.

 

Nous manquons de foi

Nous manquons de ferveur

Puisse le Seigneur revenir nous purifier !

Puisse le ‘Verbe fait chair » nous éclairer

et nous rendre l’innocence des enfants de Rachel

« D’Egypte ,j’ai appelé mon fils »

Laisser un commentaire