1é Lundi ordinaire:Croyez en l’évangile (Marc1,14-20)

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

 

2022-Ordinaire-1é-Lundi

 

Une nouvelle année liturgique commence

Jésus nous appelle

Quittons notre barque

nos soucis ,nos angoisses ,nos peurs de l’’avenir

 

Ayons confiance!

Suivons le Christ

Convertissons nos coeurs

croyons en l’evangile

une bonne nouvelle annoncée aux pauvres, aux exilés

aimons nous les uns les autres

 

Lecture : Pourquoi Pleures-tu ?(1Samuel1, 1-8)

Il y avait un homme de la ville de Rama, dans la montagne d’Éphraïm ; il s’appelait Elcana, c’était un Éphratéen. Cet homme avait deux femmes. L’une s’appelait Anne, l’autre Peninna. Peninna avait des enfants, mais Anne n’en avait pas.
Chaque année, Elcana montait de sa ville au sanctuaire de Silo pour se prosterner devant le Seigneur de l’univers et lui offrir un sacrifice. C’est à Silo que résidaient, comme prêtres du Seigneur, les deux fils d’Éli, Hofni et Pinhas. Un jour, Elcana offrait le sacrifice ; il distribua des parts de la victime à sa femme Peninna, à tous ses fils et à toutes ses filles. Mais à Anne, il donna une part de choix car il aimait Anne, que pourtant le Seigneur avait rendue stérile. Sa rivale cherchait, par des paroles blessantes, à la mettre en colère parce que le Seigneur l’avait rendue stérile. Cela recommençait tous les ans, quand Anne montait au sanctuaire du Seigneur : Peninna cherchait à la mettre en colère. Anne pleura et ne voulut rien manger. Son mari Elcana lui dit : « Anne, pourquoi pleures-tu ? Pourquoi ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur est-il triste ? Et moi, est-ce que je ne compte pas à tes yeux plus que dix fils ? »

«Anne» veut dire miséricorde

Au seuil de cette nouvelle année

Ne pleurons pas

Anne a retrouvé la vie

 

Elle a prié avec foi

Elle va enfanter!

Samuel veut dire «Dieu a entendu»

« Heureux ce qui pleurent ils seront consolés »

et son chant sera repris par Marie

puis Élisabeth et zacharie

et par tous les croyants

« mon âme exalte le Seigneur

il éléve les humbles et comble les affamès  

Laisser un commentaire