25é Mardi ordinaire : Ta mère et tes frères sont là ! (Lc 8, 19-21)

En ce temps-là, la mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu’à lui à cause de la foule. On le lui fit savoir : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. » Il leur répondit : « Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

 

On imagine toujours Marie

comme une jeune fille heureuse joyeuse

qui court dans la montagne pour aller voir sa cousine Elisabeth

la Vierge de Lourdes, La Vierge de la rue du bac

Une vierge pleine de grâce

une femme bénie entre toutes les femmes

 

mais Marie est aussi une femme comme toutes les femmes du monde

une femme qui plus que tout autre a dû porter sa croix

Simeon le lui avait dit

« une épée transpercera son âme »

Que de souffrances, d’angoisse ,de peines intérieures dans sa vie

 

Son trouble le jour de l’annonciation : Que dire à Joseph ?

Son angoisse ,sans logement ,la veille de Noël puis lors de la fuite en Egypte

sa stupéfaction quand Jésus lui dit à l’âge de 12 ans

« Ne savez vous pas que je dois être aux affaires de mon père

 

1-Ordinaire-C-25é-Mardi

 

et aujourd’hui Jésus qui ne cherche pas à la voir en disant à la foule

« Qui est ma Mère .. qui sont mes frères ..?»

Quelle indélicatesse !

 

Marie,une vieille femme au pied de la croix

Faut pas rêver !

cela a dû être terrible

Elle est restée debout

Quel exemple pour nous !

 

Même le jour de Pâques ?

Elle semble oubliée

Jésus apparaît d’abord a Madeleine et aux disciples

 

mais « elle gardait tout cela en son cœur » 

à l’écoute de son fils

Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »

 

Lecture: La sagesse (Pr 21, 1-6.10-13)

Le Seigneur dispose du cœur du roi comme d’un canal d’irrigation, il le dirige où il veut. La conduite d’un homme est toujours droite à ses yeux, mais c’est le Seigneur qui pèse les cœurs. Accomplir la justice et le droit plaît au Seigneur plus que le sacrifice. Regarder de haut, se rengorger : ainsi brillent les méchants, mais ce n’est que péché. Les plans de l’homme actif lui assurent du profit ; mais la précipitation conduit à l’indigence. Une fortune acquise par le mensonge : illusion fugitive de qui cherche la mort. Le méchant ne désire que le mal ; il n’a pas un regard de pitié pour son prochain. Quand on punit l’insolent, l’étourdi devient sage ; le sage, il suffit de le raisonner pour qu’il comprenne. Le juste considère le clan du méchant : le méchant pervertit les autres pour leur malheur. Qui fait la sourde oreille à la clameur des faibles criera lui-même sans obtenir de réponse.

 

Marie

la servante du Seigneur à l’écoute des son fils

Elle accomplit la justice et le droit

Humble

Elle ne se rengorge pas

A l’écoute des hommes

Elle ne fait pas la sourde oreille à la clameur des faibles

Laisser un commentaire