Fête de saint André : Venez à ma suite (Mt 4, 18-22)

 En ce temps-là, comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela. Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent.

Saint-André

Andrè ,

n’est pas un théologien

mais un laïc de la base

Il discute pas ! Il croit

Il est de suite attiré par Jésus

Quand il part au bord du Jourdain et que Jean Baptiste dit en montrant Jésus

« Voici l’agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde »(Jn1,29)

Aussitôt ,il suit Jésus

André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.

Où habites tu ?…Venez et voyez !

 Il le dit à Pierre son frère

« Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.  C’est alors que Jésus posa son regard sur Pierre et dit :« Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.(jn 1,40)

 

André un laïc

parmi les laïcs qui se mêlent  à la foule

et qui connaît leurs soucis

le jour de la multiplication des pains c’est lui qui aborde un jeune garçon et dit à Jésus

« Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! »(jn 6 ,8)

 C’est encore lui qui fréquente des étrangers , 2 grecs et qui les présente à Jésus (Jn 12,20)

le jour des rameaux

 

Puis on ne l’entend plus

il fut le premier à suivre Jésus

Il ne fera pas parti des grands

« des colonnes de l’église » avec Pierre ,Jacques et Jean

qui sont seront avec Jésus le jour de la transfiguration ou à Gethsémani

 

On ne l’a pas entendu parler au cours de la cene

comme Pierre, Jean,Philippe , Thomas ou Jude

Il ne pose pas de questions.Il croit

 

Lecture : Si tu crois ….tu seras sauvé. (Rm 10, 9-18)

Frère, si de ta bouche, tu affirmes que Jésus est Seigneur, si, dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé. Car c’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste, c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi pour parvenir au salut. En effet, l’Écriture dit : Quiconque met en lui sa foi ne connaîtra pas la honte. Ainsi, entre les Juifs et les païens, il n’y a pas de différence : tous ont le même Seigneur, généreux envers tous ceux qui l’invoquent. En effet, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Or, comment l’invoquer, si on n’a pas mis sa foi en lui ? Comment mettre sa foi en lui, si on ne l’a pas entendu ? Comment entendre si personne ne proclame ? Comment proclamer sans être envoyé ? Il est écrit : Comme ils sont beaux, les pas des messagers qui annoncent les bonnes nouvelles ! Et pourtant, tous n’ont pas obéi à la Bonne Nouvelle. Isaïe demande en effet : Qui a cru, Seigneur, en nous entendant parler ? Or la foi naît de ce que l’on entend ; et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ. Alors, je pose la question : n’aurait-on pas entendu ? Mais si, bien sûr ! Un psaume le dit : Sur toute la terre se répand leur message et leurs paroles, jusqu’aux limites du monde.

 

André croit de tout son coeur

c’est avec le cœur que l’on croit ..

et c’est avec force qu’il proclame sa foi

c’est avec la bouche que l’on affirme sa foi

 

Il ne discute pas ,Il s’émerveille ..Il adore

quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Se foi est contagieuse

on l’écoute avec joie

il a un telle foi ,qu’on l’écoute avec joie et on le croit

la foi naît de ce que l’on entend ; et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ.

 André témoignera jusqu’à en mourir martyr


Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l’ouvrage de ses mains. Le jour au jour en livre le récit et la nuit à la nuit en donne connaissance. Pas de paroles dans ce récit, pas de voix qui s’entende ; mais sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle, aux limites du monde. (ps18) 

Laisser un commentaire