Archive pour la catégorie 'Benoit XVI'

Benoit XVI . « Africae Munus » : La vision Africaine de la vie

1 mai, 2016

Dans son exhortation « Africae Munus »

Cliquez ICI 

Benoit XVI  ne parle plus d’inculturation comme PaulVI  ou Jean Paul II

ce n’est plus de mise !

Il préfère parler d’abord de réconciliation

Cliquez ICI

Puis il constate que la culture africaine pourrait aussi aider les africains à mieux comprendre l’évangile 

**

La culture des ancêtres 

68 Dans la vision africaine du monde, la vie est perçue comme une réalité qui englobe et inclut les ancêtres, les vivants et les enfants à naître, toute la création et tous les êtres : ceux qui parlent et ceux qui sont muets, ceux qui pensent et ceux qui n’ont point de pensée.

L’univers visible et invisible y est considéré comme un espace de vie des hommes, mais aussi comme un espace de communion où des générations passées côtoient invisiblement les générations présentes, elles-mêmes mères des générations à venir.

 Cette ample ouverture du cœur et de l’esprit de la tradition africaine vous prédispose, chers frères et sœurs, à entendre et à recevoir le message du Christ et comprendre le mystère de l’Église pour donner toute sa valeur à la vie humaine et aux conditions de son promouvoir sa dignité par l’éducation.

**

Les Anciens 

81 Les chefs traditionnels peuvent contribuer de manière très positive à la bonne gouvernance. L’Église, pour sa part, s’engage à promouvoir en son sein et dans la société une culture soucieuse de la primauté du droit.

 92.L’Église vit chaque jour avec les adeptes des religions traditionnelles africaines. Ces religions qui se réfèrent aux ancêtres et à une forme de médiation entre l’homme et l’Immanence, sont le terreau culturel et spirituel d’où viennent la plupart des chrétiens convertis, et avec lequel ils gardent un contact quotidien.

Parmi les convertis, il convient de discerner des personnes biens informées pour qu’elles deviennent pour l’Église des guides dans la connaissance toujours plus profonde et précise des traditions, de la culture et des religions traditionnelles. Le repérage des véritables points de rupture en deviendra plus aisé.

 Afin que les trésors de la vie sacramentelle et de la spiritualité de l’Église puissent être découverts dans toute leur profondeur et mieux transmis dans la catéchèse, l’Église pourrait examiner, dans une étude théologique, certains éléments des cultures traditionnelles africaines qui sont conformes à l’enseignement du Christ.

 93. S’appuyant sur les religions traditionnelles, la sorcellerie connaît actuellement une certaine recrudescence. Des peurs renaissent et créent des liens de sujétion paralysants. Les préoccupations concernant la santé, le bien-être, les enfants, le climat, la protection contre les esprits mauvais, conduisent de temps à autre à recourir à des pratiques des religions traditionnelles africaines qui sont en désaccord avec l’enseignement chrétien.

Le problème de la « double appartenance », au christianisme et aux religions traditionnelles africaines demeure un défi.

.98. Nous connaissons bien l’épisode de l’homme paralysé que l’on porte à Jésus pour qu’il le guérisse (cf. Mc 2, 1-12). Pour nous aujourd’hui, cet homme symbolise tous nos frères et sœurs d’Afrique et d’ailleurs, paralysés de diverses manières, et hélas, souvent dans une profonde détresse.

 Face aux défis que j’ai esquissés fort brièvement à la suite des communications des Pères synodaux, méditons sur l’attitude des porteurs du paralysé. Ce dernier n’a pu accéder à Jésus qu’avec l’aide de ces quatre personnes de foi, qui ont bravé l’obstacle physique de la foule en faisant preuve de solidarité et de confiance absolue en Jésus. Le Christ « voit leur foi ». Il ôte alors l’obstacle spirituel en disant au paralysé : « Tes péchés te sont pardonnés ».

 **

Vie  spirituelle et intellectuelle 

119. L’Afrique est le berceau de la vie contemplative chrétienne. Toujours présente en Afrique du Nord et particulièrement en Égypte et en Éthiopie, elle a pris racine en Afrique subsaharienne au siècle dernier

 137. : « Ce siècle permettra peut-être, avec la grâce de Dieu, la renaissance, sur votre continent, mais certainement sous une forme différente et nouvelle, de la prestigieuse École d’Alexandrie. Pourquoi ne pas espérer qu’elle puisse fournir aux Africains d’aujourd’hui et à l’Église universelle de grands théologiens et des maîtres spirituels qui contribueraient à la sanctification des habitants de ce continent et de l’Église entière ?

 I15. Une Afrique qui avance, joyeuse et vivante, manifeste la louange de Dieu. « La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant » comme le faisait remarquer saint Irénée, mais il continue : « La vie de l’homme, c’est la vision de Dieu ». 

Benoit XVI . « Africae Munus » : La vie de l’église en Afrique

30 avril, 2016

Dans son exhortation

Africa Munus 

après avoir parlé de la réconciliation

Cliquez ICI  

puis de la vision africaine de la vie

Benoit XVI  parle de la vie de l’église

**

Il s’adresse aux évêques et au séminaristes

102. Soyez unis au Successeur de Pierre avec vos prêtres et l’ensemble de vos fidèles. Ne gaspillez pas vos énergies humaines et pastorales dans la recherche vaine de réponses à des questions qui ne sont pas de votre compétence directe, ou dans les méandres d’un nationalisme qui peut aveugler. Suivre cette idole, tout comme celle de l’absolutisation de la culture africaine, est plus facile que de suivre les exigences du Christ. Ces idoles sont des leurres. Bien plus elles sont une tentation, celle de croire que, par les seules forces humaines, on peut faire advenir le Royaume du bonheur éternel sur la terre !

 121. Les séminaristes doivent développer en eux une juste compréhension de leurs cultures sans s’enfermer dans leurs limites ethniques et culturelles. Ils devront également s’enraciner dans les valeurs évangéliques pour fortifier leur engagement, dans la fidélité et la loyauté envers le Christ. La fécondité de leur future mission dépendra beaucoup de leur profonde union au Christ

,

64 Appuyez-vous sur le Christ,

 prenez-le pour modèle,

écoutez sa Parole en la méditant régulièrement.

« Celui qui fait entrer le Christ dans sa vie, ,

ne perd rien- rien –

absolument rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande.

Dans cette amitié seulement

 s’ouvrent largement les portes de la vie.

 Dans cette amitié seulement,

se libèrent réellement les grandes potentialités de la condition humaine.

[…] Chers jeunes : n’ayez pas peur du Christ !

Il n’enlève rien, et il donne tout.

Celui qui se donne à lui, reçoit le centuple.

 Oui, ouvrez, ouvrez tout grand les portes au Christ –

et vous trouverez la vraie vie ».

 

Puis Benoit XVI

comme  le Cardinal Malula bien avant lui

insiste sur le rôle des catéchistes et des  communautés de quartier 

Cliquez ICI 

 

125. Les catéchistes sont de précieux agents pastoraux dans la mission d’évangélisation. Leur rôle a été très important dans la première évangélisation, l’accompagnement catéchuménal, l’animation et le soutien des communautés

. Ce sont les catéchistes qui ont permis que la ‘lumière brille devant les hommes’ (Mt 5, 16), car en voyant le bien qu’ils font, des populations entières ont pu rendre gloire à Notre Père qui est aux cieux. Ce sont des Africains qui ont évangélisé des Africains ».Ce rôle important dans le passé, reste essentiel pour le présent et le futur de l’Église. Je les remercie pour leur amour de l’Église.

 131. Il peut être utile de vous organiser en associations pour continuer à former votre conscience chrétienne et vous soutenir mutuellement dans la lutte pour la justice et la paix. Les Communautés Ecclésiales Vivantes (CEV) sont des cadres porteurs pour entretenir la flamme vivante de votre Baptême.

 L’Hospitalité était remarquable en Afrique ,mais que de tristesses maintenant à cause de la mondialisation

84. Des millions de migrants, déplacés ou réfugiés, cherchent une patrie et une terre de paix en Afrique ou sur d’autres continents. Les dimensions de cet exode, qui touche tous les pays, révèlent l’ampleur cachée des diverses pauvretés souvent engendrées par des défaillances dans la gestion publique.

85. L’Église se souvient que l’Afrique fut une terre de refuge pour la Sainte Famille qui fuyait le pouvoir politique sanguinaire d’Hérode en quête d’une terre qui leur promettait la sécurité et la paix. L’Église continuera de faire entendre sa voix et de s’investir pour défendre toutes les personnes

 133. L’Église est « dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est-à-dire à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain ».

Cette réalité devient manifeste dans l’Église universelle, diocésaine, paroissiale, dans les CEV  dans les mouvements et les associations, jusque dans la famille chrétienne, « appelée à être ‘une Église domestique’, un lieu de foi, de prière et de souci affectueux pour le bien véritable et durable de chacun de ses membres »,

 **

Une église qui rend l’espérance 

« Lève toi ,prends ton grabat et marche »  (Jn 5, 8)

 149. Comme l’apôtre Pierre l’a déclaré dans les Actes des Apôtres (3, 6), je redis que ce n’est ni d’or, ni d’argent que l’Afrique a d’abord besoin ;

elle désire se mettre debout comme l’homme de la piscine de Bethesda ;

 elle désire avoir confiance en elle-même, en sa dignité de peuple aimé par son Dieu.

C’est donc cette rencontre avec Jésus que l’Église doit offrir aux cœurs meurtris et blessés, en mal de réconciliation et de paix, assoiffés de justice. Nous devons offrir et annoncer la Parole du Christ qui guérit, libère et réconcilie.

 **

Rencontrer le Christ

. La nouvelle évangélisation est une rencontre  personnelle avec le Christ

165., la nouvelle évangélisation doit intégrera l’expérience vive de la rencontre avec Jésus-Christ présent et agissant dans la communauté ecclésiale.

  Car à l’origine du fait d’être chrétien, il n’y a pas une décision éthique ou une grande idée,

mais la rencontre avec un événement, avec une Personne,

 qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive.

 **

 La catéchèse doit donc intégrer la partie théorique, constituée de notions apprises par cœur,

à celle pratique, vécue au niveau liturgique, spirituel, ecclésial, culturel et caritatif,

afin que la semence de la Parole de Dieu, tombée sur une terre fertile, laisse de profondes racines et puisse grandir et parvenir à maturité. 

166. il faut toujours se rappeler qu’aucun moyen ne peut ni ne doit se substituer au contact personnel, à l’annonce verbale, ainsi qu’au témoignage d’une vie chrétienne authentique.

Ce contact personnel et cette annonce verbale doivent exprimer la foi vive qui engage et transforme l’existence, et l’amour de Dieu qui touche et rejoint chacun tel qu’il est.

 167. L’Église qui chemine en Afrique est appelée à contribuer à la nouvelle évangélisation également dans les pays sécularisés, d’où provenaient auparavant de nombreux missionnaires et qui aujourd’hui manquent malheureusement de vocations sacerdotales et à la vie consacrée.

**

 Aie confiance !Lève toi ,il t’appelle» (Mc 10, 49)

173. Je le redis à nouveau : « Lève-toi, Église en Afrique […] parce que le Père céleste t’appelle, Lui que tes ancêtres invoquaient comme Créateur, avant d’en connaître la proximité miséricordieuse, révélée dans son Fils unique, Jésus-Christ. Entreprends le chemin d’une nouvelle évangélisation avec le courage qui te vient de l’Esprit Saint

 176. Chers frères et sœurs, par la deuxième Assemblée spéciale pour l’Afrique du Synode des Évêques, le Seigneur, bon et miséricordieux, vous rappelle de façon pressante que « vous êtes le sel de la terre… la lumière du monde » (Mt 5, 13-14).

 

Benoit XVI. « Africae Munus » :La réconciliation

29 avril, 2016

En 1995  après le premier synode des evêques Africains à Rome Jean Paul II avait écrit l’exhortation 

« Ecclésia in Africa » sur «  l’Église-Famille de Dieu » »

En 2011 ,après  de la  deuxième Assemblée du Synode des Évêques Africains  qui s’est déroulée à Rome  en octobre 2009, Benoit XVI  donne l’exhortation « Africae munus » en assistant  plutôt sur la  réconciliation

**

Il écrit :

. Les trois concepts principaux du thème synodal,  sont la réconciliation, la justice et la paix (17)

 

La réconciliation

Laissez vous réconcilier avec Dieu  (2 Co 5, 20b)

 

19 Les membres du Synode se sont engagés en vue de cette purification intérieure de l’homme qui constitue la condition préliminaire essentielle à l’édification de la justice et de la paix. Mais cette purification et cette maturation intérieure vers une véritable humanité ne peuvent exister sans Dieu ».

20. En effet, c’est la grâce de Dieu qui nous donne un cœur nouveau et qui nous réconcilie avec lui Des témoignages émouvants de fidèles d’Afrique, nous montrent la puissance de l’Esprit qui transforme les cœurs des victimes et de leurs bourreaux pour rétablir la fraternité.

21 « La réconciliation surmonte les crises, restaure la dignité des personnes et ouvre la voie au développement et à la paix durable entre les peuples à tous les niveaux »,

Pour devenir effective, cette réconciliation devra être accompagnée par un acte courageux et honnête : la recherche des responsables de ces conflits, de ceux qui ont commandité les crimes et qui se livrent à toutes sortes de trafics, et la détermination de leur responsabilité. Les victimes ont droit à la vérité et à la justice. Il est important actuellement et pour l’avenir de purifier la mémoire afin de construire une société meilleure où de telles tragédies ne se répètent plus.

26… Le Christ ne propose pas une révolution de type social ou politique, mais celle de l’amour, réalisée dans le don total de sa personne par sa mort sur la Croix et sa Résurrection.

 27. Selon la logique des Béatitudes, une attention préférentielle doit être portée au pauvre, à l’affamé, au malade

  Cette conversion n’est possible qu’en s’appuyant sur des convictions de foi consolidées par une catéchèse authentique. Il convient donc de « maintenir un lien vivant entre le catéchisme mémorisé et la catéchèse vécue,

 117…..Les personnes consacrées  peuvent être  des modèles en matière de réconciliation, de justice et de paix, même dans des circonstances de fortes tensions. La vie communautaire montre qu’il est possible de vivre fraternellement et d’être unis, même là où les origines ethniques ou raciales sont différentes (cf. Ps 133,1).

 Elle peut et doit donner à voir et à croire qu’aujourd’hui en Afrique, ceux et celles qui suivent le Christ Jésus trouvent en Lui le secret de la joie du vivre ensemble : l’amour mutuel et la communion fraternelle, quotidiennement consolidés par l’Eucharistie et la Liturgie des Heures.

 174. Le visage de l’évangélisation prend aujourd’hui le nom de réconciliation, « condition indispensable pour instaurer en Afrique des rapports de justice entre les hommes

 **

Le sacrement de la réconciliation

Les membres du Synode ont, en outre, souligné qu’un grand nombre de chrétiens en Afrique adoptent une attitude ambiguë face à la célébration du Sacrement de la Réconciliation, alors que ces mêmes chrétiens sont souvent très scrupuleux dans l’application des rites traditionnels de réconciliation.

 155.Ce Sacrement renoue les liens rompus entre la personne humaine et Dieu et restaure les liens dans la société. Il éduque aussi nos cœurs et nos esprits pour que nous apprenions à vivre « en esprit d’union, dans la compassion, l’amour fraternel, la miséricorde, l’esprit d’humilité »,

 37. Cependant, il ne faut pas oublier que l’Esprit Saint est l’authentique protagoniste de l’inculturation,

 **

Apprendre à vivre ensemble 

 

43. La famille est bien le lieu propice pour l’apprentissage et la pratique de la culture du pardon, de la paix et de la réconciliation. « Dans une saine vie familiale, on fait l’expérience de certaines composantes fondamentales de la paix : la justice et l’amour entre frères et sœurs, la fonction d’autorité manifestée par les parents, le service affectueux envers les membres les plus faibles parce que petits, malades ou âgés, l’aide mutuelle devant les nécessités de la vie, la disponibilité à accueillir l’autre et, si nécessaire, à lui pardonner. C’est pourquoi, la famille est la première et irremplaçable éducatrice à la paix ».

 45. Par ailleurs, donner en famille toute sa place à la prière, personnelle et communautaire, signifie respecter un principe essentiel de la vision chrétienne de la vie : le primat de la grâce

 . Le dialogue avec Dieu ouvre le cœur au flot de la grâce et permet à la Parole du Christ de passer à travers nous avec toute sa force ! Pour cela, l’écoute assidue et la lecture attentive de l’Écriture Sainte au sein des familles sont nécessaires.

 **

47. En Afrique, les personnes âgées sont entourées d’une vénération particulière. Elles ne sont pas bannies des familles ou marginalisées comme dans d’autres cultures. Au contraire, elles sont estimées

Cette belle réalité africaine devrait inspirer les sociétés occidentales afin qu’elles accueillent la vieillesse avec plus de dignité.

 49. Très souvent encore en Afrique, la stabilité et l’ordre social sont confiés à un conseil d’anciens ou à des Chefs traditionnels Les personnes âgées pourront ainsi participer à la réconciliation des personnes et des communautés par leur sagesse et leur expérience.

 **

51. De par leur rôle d’époux et de père, les pères  exercent la noble responsabilité de donner à la société les valeurs dont elle a besoin à travers la relation conjugale et l’éducation des enfants.

 **

55. Les femmes en Afrique apportent une grande contribution à la famille, à la société et à l’Église avec leurs nombreux talents et leurs dons irremplaçables Malheureuse, trop nombreuses sont encore les pratiques qui humilient les femmes, les avilissent au nom de la tradition ancestrale.

57. Lorsque je me suis rendu en terre africaine, j’ai rappelé fortement qu’il « faut reconnaître, affirmer et défendre l’égale dignité de l’homme et de la femme : d’entre vous.

Chères filles de l’Eglise , nous  comptons e sur vous pour créer une « écologie humaine » par l’amour et la tendresse, l’accueil et la délicatesse, et enfin la miséricorde, valeurs que vous savez inculquer aux enfants et dont le monde a tant besoin. Ainsi, par la richesse de vos dons proprement féminins, vous favoriserez la réconciliation des hommes et des communautés.

** 

60. Les jeunes constituent en Afrique la majorité de la population.

: « C’est durant la période de la jeunesse qu’émergent de façon irrépressible et sincère les questions sur le sens de la vie personnelle et sur l’orientation à donner à sa propre existence. Seul Dieu sait apporter une véritable réponse à ces questions.

63. Chers jeunes, , l’avenir est entre vos mains, car les dons que le Seigneur a déposés en chacun de vous, façonnés par la rencontre avec le Christ, peuvent apporter une espérance authentique au monde

 **

67. Comment alors ne pas déplorer et dénoncer avec force les traitements intolérables infligés en Afrique à tant d’enfants ?

Le « saint » Bellarmin selon Benoit XVI

26 janvier, 2014

En février 2011 Benoit XVI

nous parle longuement de Bellarmin  

en insistant évidemment sur sa sainteté

Cliquez  ICI

**

Le gémissement de la colombe

Dans l’ouvrage « De gemitu colombae »  où la colombe représente l’Eglise

Bellarmin  rappelle avec force à tout le clergé et aux fidèles que chacun doit se reformer

en suivant ce qu’enseignent les Saintes Ecritures et les saints, parmi lesquels il cite en particulier saint Grégoire de Nazianze, saint Jean Chrysostome, saint Jérôme et saint Augustin, en plus des grands fondateurs des Ordres religieux, tels que saint Benoît, saint Dominique et saint François.

**

Sermons

 Robert Bellarmin enseigne avec une grande clarté et à travers l’exemple de sa propre vie qu’il ne peut pas y avoir de véritable réforme de l’Eglise si auparavant il n’y a pas notre réforme personnelle et la conversion de notre cœur

**

En tant que prêtre et évêque, il est avant tout un pasteur d’âmes, et  ressentit le devoir de prêcher assidûment.

**

Bellarmin est pour nous  un modèle de prière, âme de toute activité:

 une prière qui écoute la Parole du Seigneur,

qui se satisfait d’en contempler la grandeur,

qui ne se replie pas sur elle-même,

 mais est heureuse de s’abandonner à Dieu.

**

 Un signe distinctif de la spiritualité de Robert Bellarmin est la perception vivante et personnelle

de l’immense bonté de Dieu,

grâce à laquelle notre saint se sentait vraiment le fils bien-aimé de Dieu

et c’était une source de grande joie que de se recueillir,

 avec sérénité et simplicité, en prière, en contemplation de Dieu.

**

Élévation de l’esprit vers Dieu

 Dans son livre « De ascensione mentis in Deum »

Bellarmin s’exclame:

«O mon âme, ton exemple est Dieu, beauté infinie, lumière sans ombres,

 splendeur qui dépasse celle de la lune et du soleil.

 Lève les yeux vers Dieu

**

Les événements bénéfiques ou l’adversité, la richesse et la pauvreté, la santé et la maladie,

 les honneurs et les outrages, la vie et la mort,

le sage ne doit ni les chercher, ni les fuir pour lui-même.

 Ils ne sont bons et désirables que s’ils contribuent à la gloire de Dieu et à ton bonheur éternel,

ils sont mauvais et à fuir s’ils lui font obstacle»

**

L’art de bien mourir

. Dans l’ouvrage « De arte bene moriendi »

Bellarmin indique comme règle ..

 de méditer souvent et sérieusement le fait que l’on devra rendre compte à Dieu de ses propres actions  et de chercher à ne pas accumuler de richesses sur cette terre, mais à vivre simplement et avec charité pour obtenir les biens du ciel

**.

Les exercices spirituels

Robert Bellarmin puisait aux Exercices spirituels de saint Ignace des conseils pour communiquer de manière profonde, également aux plus simples, les beautés des mystères de la foi.

**

 Il écrit: «Si tu es sage, tu comprends que tu es créé pour la gloire de Dieu et pour ton salut éternel.

 Cela est ton but, le centre de ton âme, le trésor de ton cœur.

 Estime donc comme un vrai bien pour toi ce qui te conduit à ton objectif, un vrai mal ce qui te le fais manquer.

 

 

La nouvelle évangélisation : les défis de notre temps

11 mai, 2013

Evangéliser c’est parler de l’évangile

C’est annoncer le kérygme

C’est-à-dire la mort et la résurrection du Christ 

C’est sûr !

Sinon on est pas chrétien

**

Mais au centre de l’évangile qu’y a t il ?

Quel est le grand message de l’évangile

Le grand et unique commandement ?

« aimez vous les uns les autres »

**

Le monde serait tellement meilleur

si on suivait ce commandement cet unique commandement

**

D’où les propositions concrètes des évêques lors du synode sur la nouvelle évangélisation

tenue à Rome du 7 au 28 Octobre 2012

**

Propositions

14 Dans un monde brisé par les guerres et la violence ,militer pour la paix

15 Dans un monde ou les droits fondamentaux de l’homme sont bafoués

travailler pour le respect de la personne humaine et de la loi naturelle

16 pour la liberté religieuse

18  pour une utilisation plus saine des mass media

19  pour un engagement en faveur de la vie et de la justice et contre les situations qui engendrent la pauvreté et l’exclusion

20  pour un monde plus beau

Cliquez ICI

21  pour un monde  où les migrants ne sont plus rejetés

25  pour que dans les villes, Dieu ne soit plus absent, et qu’ainsi disparaissent  la violence liée au trafic de drogue, ou à toutes sortes de corruption,

**

C’est tout cela la nouvelle évangélisation

N’est ce pas cela  que voudrait le monde entier ?

N’est ce pas cela  que proposent  les politiques de tous les bords ?

N’est ce pas ce que recherchent tous les hommes de bonne volonté ?

N’est ce pas le bon sens ?

**

22 Mais il faut se convertir

23 Il faut que des vrais chrétiens, qui ont compris le message essentiel de l’évangile surgissent des communautés chrétiennes

24 Il faut que la doctrine sociale de l’église soit enfin connue  et appliquée

**

26 Et cela ne peut se faire qu’en église

C’est ce que devrait comprendre les  croyants non pratiquants     

La nouvelle évangélisation : L’église doit se reformer et être visible

10 mai, 2013

Au début du synode

sur  « la nouvelle évangélisation » 

les évêques constataient que l’église   

doit se  réformer et se rendre visible 

**

Non s’imposer

Mais non pas pour autant  

se cacher

D’où leurs propositions 26 à 39

**

Une église Visible

26 Une église regroupée en paroisse

La paroisse continue d’être la première présence de l’Eglise dans les quartiers, le lieu de la vie chrétienne ;

Les paroisses, sont appelées à rendre visible  la communion de l’Eglise

**

27 Les écoles offrent une excellente occasion de transmettre la foi, ou du moins de la faire connaître.

**

Une église visible qui initie

28  Catéchèse des adultes

On ne peut parler de nouvelle évangélisation si la catéchèse des adultes est inexistante, fragmentée, faible ou négligée.

le caractère public de la décision de la foi du  catéchumène doit être visible

**

29  Des catéchistes  qui témoignent par leur vie

. Le témoignage personnel de la foi est en soi une forme puissante de catéchèse.

**

30 Des théologiens formés à la nouvelle évangélisation

qu’un département d’études sur la nouvelle évangélisation soit mis en place dans les universités catholiques

38 : l‘initiation chrétienne est un élément crucial dans la nouvelle évangélisation

**

 Une église visible  de la miséricorde  

31 Les pauvres

La crise économique actuelle affecte gravement les pauvres.

Il faut aussi considérer les victimes du manque de respect grave à la dignité inviolable de toute vie humaine innocente.

**

32 Les malades

. Pour les chrétiens, il doit toujours y avoir de la place pour les personnes qui souffrent et pour les malades.

**

33 la miséricorde

Le sacrement de la réconciliation est le lieu privilégié pour recevoir la miséricorde de Dieu et le pardon.

. Dans ce sacrement, tous les baptisés font une nouvelle rencontre personnelle avec Jésus-Christ, et une nouvelle rencontre avec l’Eglise

Cliquez ICI

**

Une église visible qui prie

34 Une église qui prie ensemble le dimanche 

L’Eucharistie doit être la source et le sommet de la nouvelle évangélisation.

 Le dimanche, avec son caractère sacré particulier lié à la messe dominicale, doit être le centre de la vie catholique.

 La participation entière, consciente et active à la liturgie, de la part de toute la communauté, en est le but.

**

35 Liturgie

Elle est, la première et la plus puissante expression de la nouvelle évangélisation.

La liturgie de l’Eglise est la meilleure école de la foi.

**

36 : En communion avec le saint Esprit

L’agent principal de l’évangélisation, c’est l’Esprit Saint qui ouvre les cœurs

la nouvelle évangélisation  se nourrit sans cesse de la prière,

**

39 Piété populaire

La piété populaire est un véritable lieu de rencontre avec le Christ,

Les pèlerinages et les sanctuaires sont un aspect important de la nouvelle évangélisation

 

La nouvelle évangélisation et l’histoire de l’église

10 mai, 2013

L’histoire de l’église est méconnue

noircie

caricaturée

et pourtant si complexe et si riche

**

C’est pourquoi

au cours du synode sur  « la nouvelle évangélisation » 

les évêques dans leur proposition 9

invitent les fidèles à se pencher sur leur histoire

**

 Les pères synodaux proposent  aux fidèles

-     un enseignement systématique sur le kérygme

-    et aussi  des enseignements et des citations des saints missionnaires et martyrs de notre histoire

(proposition 9)

**

L’église communauté des chrétiens

Que de critiques formulées contre l’église

par les non chrétiens mais aussi par les chrétiens eux mêmes !

**

Oui ! que de points sombres

dans cette histoire

on les connaît

on ne retient que cela  

**

Les controverses théologiques des premiers siècles

Les baptêmes forcés

L’inquisition

Les templiers

Les papes de la renaissance

Les trahisons envers les pauvres

Et encore …et encore

**

Oui c’est vrai !

Mais arrêtons !

Parlons du reste

C’est formidable

ce qu’a fait l’église !

**

Peu à peu

en Europe ,d’abord

puis partout ailleurs

des  chrétiens fervents

généreux

ont transformé la société

sans bruits, sans forfanteries

dans les écoles ,les hôpitaux

au service des pauvres

dans les monastères

**

On l’oublie

On l’ignore

On en parle pas

**

C’est peut être pour cela que Benoit XVI

 s’en référait sans cesse à la tradition

Cliquez ICI

**

On le critiquait alors en tant que traditionnaliste

et nostalgique du passé

Mais ne voulait il pas aussi

rappeler aux chrétiens désabusés, découragés

le riche passé d’une église qui avait transformé le monde ?

**

L’église corps du christ

Mais d’abord qu’ est ce que l’église sinon le corps du Christ ?

C’est une communauté  vivante

C’est Le  corps du Christ  réssuscité

Vivant  parmi nous

**

On a retrouvé à Nag Hammadi

dans le désert

prés de Luxor  

des manuscrits qui datent du 2é siècle  

Dont le « traité tripartite »

Où il est dit d’un façon solennelle  

Que l’église est l’essence du fils

Cliquez ICI

 

La nouvelle évangélisation : Le chemin de la beauté

9 mai, 2013

Au cours du synode

sur  « la nouvelle évangélisation » 

les évêques ont donné leurs opinions sur les œuvres d’art

dans leur proposition 20

**

Dans la nouvelle évangélisation, une attention particulière devrait être portée au chemin de la beauté :

La beauté nous attire vers l’amour,

 Dans cette lumière, les artistes se sentent interpelés par la nouvelle évangélisation…

La beauté devrait toujours être une dimension particulière de la nouvelle évangélisation.

**

C’est le, grand débat actuel

L’art contemporain n’est pas beau

parfois hideux

blasphématoire

**

Mais l’art ne doit il pas être le reflet d’un monde

Ou règne trop souvent la laideur

Certes il ne faut pas s’y attarder

Certes il faut montrer la beauté

**

Mais il faut aussi ne pas fermer les yeux

La misère est là !

la misère matérielle,

la misère spirituelle

Et l’artiste contemporain nous le montre

Il nous fait réflechir

Cliquez ICI 

**

Evidemment dejà Benoit XVI 

grand esthète  

rejetait cette laideur

et comme lui nous la rejetons

Le laid est à rejeter

Mais on ne peut pas en faire l’abstraction 

Cliquez ICI

**

La nouvelle évangélisation et la théologie

9 mai, 2013

Au cours du synode

sur  « la nouvelle évangélisation » 

les évêques invitent les théologiens

dans leur proposition 30

à cerner davantage les problèmes de notre époque

Du concret !

Pas des subtilités !

**

La théologie comme science de la foi a une importance pour la nouvelle évangélisation.

 Les prêtres, les enseignants et les catéchistes doivent être formés dans des établissements d’enseignement supérieur.

 L’Eglise apprécie et encourage la recherche et l’enseignement de la théologie.

 La théologie scientifique  doit mener un dialogue entre la foi et les autres disciplines et le monde séculier(30).

**

Le dogme

Un bon coup de balai !

il faut dépoussiéré notre enseignement

**

La divinité de jésus !

Marie mère de Dieu !

La trinité !

Autant de dogmes qui rebutent  les hommes de notre temps

et qui ont été sources de disputes

au cours des siècles  

**

Insister plutôt sur une église qui se penche sur les problèmes du monde moderne

et qui montre le message évangélique

capable de transformer le monde 

**

Grégoire le grand ou Ambroise de Milan  plutôt qu’Augustin

Saint Basile plutôt que Saint jean Chrysostome

Cliquez ICI

**

La gloire de Dieu c’est l’épanouissement de l’homme (Irénée )

**

L’exégèse

Oui ! Il faut relire la bible en tenant compte des recherches lumineuses des exégètes depuis un siècle

Autant de recherches

auxquelles le monde moderne pourrait adhére

sans difficultés

**

Cependant les textes bibliques

au centre de notre foi

ont besoin d’explications 

d’interprétations 

**

Car ,mal interprétés ces textes peuvent rebuter

Bien expliqués ils  illuminent et apaisent 

La nouvelle évangélisation et l’option pour les pauvres

7 mai, 2013

Au cours du synode

sur  « la nouvelle évangélisation » 

dans leur proposition 31

les évêques ont donné  de nouveau la priorité aux pauvres

**

L’option préférentielle pour les pauvres

nous conduit à aller chercher les pauvres et à travailler en leur nom

 pour qu’ils puissent se sentir chez eux dans l’Eglise.

 Ils sont à la fois les bénéficiaires et les acteurs de la nouvelle évangélisation.(31)

**

Grâce à Dieu

l’église est au service des pauvres depuis toujours

Les Hôtel-Dieu c’étaient quoi ?

Il étaient gérés par qui ?

**

Maintenant, les chrétiens les plus connus

sont ceux qui étaient au service des pauvres   

Dom Camara ,Thérèse de Calcutta

L’abbé Pierre ,les petites sœurs des pauvres …

Mais l’église n’en fait pas tout un plat !

C’est son devoir !

**

Dans les bidonvilles

Dans les favélas

L’église est là 

**

Les finances de l’Eglise  

Les mass media préfèrent parler des scandales

Et c’est vrai !

C’est un sacré problème que les finances au sein de l’église

« L’église des pauvres est trop riche » 

Elle capitalise trop !

Et pourtant  

 « Le patrimoine de l’église  est le bien des pauvres » (Grégoire le grand )

**

Le pape François semble vouloir y mettre de l’ordre  

**

Les Chrétiens riches

Quel est donc  le rapport des chrétiens riches avec l’argent ?

Ils devraient méditer sur les textes de saint Basile

Cliquez ICI

Ou les encycliques sociales

« rerum novarum » ou « Deus caritas est »

cliquez ICI

 **

Que de chrétiens riches ignorent cette doctrine sociale

Et  préfèrent se contenter de faire des bonnes œuvres

Il faut avertir ceux qui donnent de leurs biens

,de ne pas s’élever ,avec l’enflure de l’orgueil

 ,au-dessus de ceux auxquels ils font largesse de leurs ressources terrestres

et qu’ils ne se croient pas meilleurs que les autres (Grégoire pastorale 3,20)

**

Une réflexion chrétienne

Nos théologiens, nos moralistes

nos économistes chrétiens

doivent réfléchir

proposer des pistes  

exiger des reformes au service des pauvres

puisque les politiques ne font rien

ou sont impuissants

Cliquez ICI

 

12345...19