Archive pour la catégorie 'Alchimie Ecologie'

Guillaume Postel (1510-1581), alchimiste ?

26 août, 2009

est un ancien élève  au collège sainte Barbe à Paris .

Il s’intéresse à la kabbale , traduit le Zohar, connaît le Grec, l’Hébreu et l’Arabe .

François 1 le considère comme le plus grand savant de son époque et l’envoie comme ambassadeur à Constantinople

**

Animé par un bel esprit d’ouverture et de tolérance, il cherche à réunir les 3 grandes religions et  se rend à Rome pour en discuter avec Ignace de Loyola, mais celui-ci  le fait mettre en prison 

**

Un peu plus tard ,à Venise,  il  découvre la mère sacrée du monde, en la personne de Johanna, une cuisinière analphabète   Mais celle ci meurt et le laisse dans un tel état de prostration, qu’il est déclaré fou

Paracelse (1493-1541) Alchimiste ou Médecin chimiste ?

26 août, 2009

Paracelse était avant tout un grand médecin  et s’il faisait de la chimie c’était dans un souci d’efficacité, pour trouver des remèdes .C’était ce qu’il appelait de la spagyrie

**

Un chercheur 

Paracelse naquit prés de Zurich ,exerça la médecine à Strasbourg et enseigna à l’université de Bâle

Son nom est un pseudonyme, sans doute choisi par des disciples qui considéraient que  sa science était supérieure à celle du fameux médecin antique Celse

Comme beaucoup de savants de son époque il voyagea beaucoup, avide de nouvelles connaissances  Il en vint à vouloir reformer totalement  la médecine et se fit des ennemis en rejetant l’autorité des anciens tel Hippocrate, Galien , Avicenne

En un mot ! C’était un chercheur, à la mode de nos scientifiques modernes remettant en cause de postulats inchangés depuis des siècles 

Ce qui le rendit célèbre fut ses études sur ce qu’il appelait  la quintessence des choses,  c’est-à-dire le principe active d’une plante ou d’un minéral  qui pourrait  vraiment guérir des malades (la quint essence)

**

Un écologiste 

Mais il était aussi de son temps, et pour lui la médecine reposait sur 3 bases l’alchimie, la philosophie et l’astronomie

Il avait parfois  des intuitions proches de celles de nos écologistes modernes

Car pour lui l’homme est intimement relié à son environnement

Il plaçait dans la même catégorie

Le corps  humain, la terre et le sel

L’âme, l’eau et le mercure

L’esprit, l’air et le soufre

**

Certains ont illustré cela avec l’image d’une bougie qui brûle

La cire représente le corps ou le sel -  la flamme représente l’esprit ou le soufre -la vapeur de fumée qui part en volute représente l’âme  ou le mercure

Il expliquait certaines maladies par l’influence des astres

Un croyant, comme tous ses contemporains

Paracelse, interprétait  les textes bibliques à sa façon

Ce fut lui, parait il, qui parla le premier d’« Elie Artiste  en citant les textes qui font allusion au retour d’Elie à la fin des temps

Elie reviendrait pour nous révéler les secrets du grand art

Elie Artiste, après Henoch,  entra ainsi dans le panthéon des alchimistes qui attendaient avec impatience son retour 

 

Michel Maier (1568-1622 ) medecin de Rodolphe 2: Atlanta Fugiens

26 août, 2009

Maier publie Atlanta fugiens (1617) avec les célèbres gravures de son gendre Mérian voir les gravures dans le site  herve.delboy.perso.sfr.fr/gravures.html

Atlante fugitive

1 -   Le vent engendre le foetus, le volatil, la forme

2    - le foetus a  la terre pour nourrice 

4    - Les frères et soeurs sont semblables mais doivent boire la boisson d’amour

5  - L’homme sec et chaud et la femme humide et froide sont deux êtres complémentaires 

5  - le crapaud prend du lait au sein de la femme qui en meurt

   le crapaud est la matière  stable La femme représente la forme en perpétuel changement

6  - semez votre or dans la terre blanche feuilletée

7 -  L’oiselet s’envole de son nid c’est à dire que le léger entraîne le lourd qui de son coté entraîne vers le bas

 De même l’aigle enchaîné au crapaud  forme et matière ,l’harmonie des contraires

8 – prends l’oeuf et frappe le avec un glaive de feu  (le feu du Sinaï ou du buisson ardent 

     Ouvre l’oeuf et donne lui une nouvelle âme :

 celle du poussin nouvelle forme

9 – Enferme l’arbre et le vieillard dans une maison pleine de rosée …il se transformera en jeune homme = l’étude dans la solitude et la grâce de la rosée rajeunit l’âme

38 – Hermès et de Aphrodite engendrent le Rébis

L’union de la science et de l’amour engendre en nous

l’harmonie ,la sérénité et la plénitude autrefois perdue

Retrouver notre unité perdue 

39 -de deux fontaines fais en une seule ce sera l’eau de la sainteté

l’urine chaude de l’enfant et l’eau froide de la vierge 

sagesse et harmonie lors de l’union des contraires

41- Malgré la nuit, il faut  suivre la nature

muni de son bâton, ses lunettes, et sa lanterne ,

la raison l’expérience et la lecture

Osiris  démembré est reconstitué par Isis

retrouver notre unité perdue 

Alchimistes du 17é siécle : Khunrath, Kircher,le mutus liber

26 août, 2009

De Bry l’éditeur de beaucoup d’alchimistes publie aussi  des images du Sacré-Cœur et  se démarque des gravures du siècle précédent qui étaient souvent à caractères érotique

 

Les symboles de la table d’or

Ce livre est aussi  publié par Maier

Il représente tous les alchimistes célèbres

Marie l’égyptienne  et le bain Marie

Avicennes avec l’aigle attaché au crapaud ,  emblème que Maier  reprend pour son propre blason et qu’on retrouve dans son oeuvre « Atlanta Fugiens »

Morien le romain

Melchior Cibinens le Hongrois

 

Khunrath (1560-1605) 

est  médecin,  disciple de Paracelse .Il exerçait son métier  à Prague avec Michel Maier .

Dans son livre  l’« amphitheatrum sapientiae aeternae » on trouve une gravure remarquable entourée par un cercle, symbole de la sagesse éternelle

Cette gravure explique l’emploi du temps de l’alchimiste .

 

A gauche du dessin l’alchimiste prie dans son oratoire .

A droite  se trouve son laboratoire

Au premier plan des instruments de musique

nous invite à trouver l’harmonie

Une inscription conseille la patience

« hâte toi lentement » 

 

A l’origine les rosicruciens firent grand cas des oeuvres de Khunrath.. Andreae s’inspira directement de L’amphitheatrum pour ses noces chimiques

 

Athanase Kircher (1602-1680) 

est un jésuite Il connaît
la Gnose et Paracelse. Avant Champollion il essaie d’interpréter les hiéroglyphes. Mystique ,contemplatif à la recherche de l’or spirituel, il constate que nous vivons dans une matière sordide .

En même temps il a déjà les réflexes des savants modernes,  explore le cratère du Vèsuve et fait des expériences sur la chambre noire

 

Le mutus Liber (1677) 

le » livre muet « édité à
la Rochelle est  composé uniquement de dessins sans aucun texte

lege  lege  relege  ora  labora et invenies 

Il semble que l’auteur inconnu ait  rencontré Louis14 à Saint germain pour lui demander de publier son livre

Un adepte et son épouse font diverses opérations soit dans leur laboratoire soit dans la nature (la rosée)

Le couple alchimique n’est plus accouplés et nu comme au  siècle précèdent    La reforme et la contre reforme sont passées par là

John Dee et Edouard Kelly : Des alchimistes ou des escrocs ?

26 août, 2009

 

2 compères, L’un naïf ; L’autre, escroc,

Non des alchimistes, mais des aventuriers qui voyageaient, sans cesse entre Londres et Prague.,

Des filous gentilshommes qui  fréquentaient  des rois, des princes, des  grands du monde

Des magiciens qui mystifiaient à qui mieux mieux, en dialoguant avec les esprits

Des chimistes qui réalisaient  quelques expériences chimiques avec des poudres venus d ‘outre tombe , mais qui jamais ,au grand jamais n’ont réussi  à transformer le plomb en or

** 

John Dee (1527-1608) 

Digne homme de lettre, il enseignait le grec .

Cependant, érudit, curieux, mystique, il préférait dans ses loisirs s’occuper d’occultisme, de sciences ésotériques, d’astrologie, la magie .Il  prétendait être en contact avec des esprits et l’ange Uriel

En 1551 il se met au service du roi Edouard VI mais sera disgracié par la reine Mary, car  il aurait prévu sa mort

Réhabilité par la suite, il devint l’astrologue de la reine Elisabeth en 1558 et fut chargé de prévoir le meilleur moment astrologique pour son couronnement. 

La rumeur fit la suite. On l’épia , on le soupçonna d’avoir été en contact avec le diable au point qu’il fut emprisonné pour hérésie 

**

Edouard Kelly (1555-1597) 

Un homme comme John Dee ne pouvait que plaire à Edouard Kelly dont le vrai nom était Edouard Talbot

Kelly était un escroc notoire, un faux monnayeur, fabulateur, beaucoup moins instruit que John Dee, mais malicieux finaud ,fourbe .Il lui fallait un compère, certes savant ,mais très naïf  .Il avait trouvé sa proie

Il organise donc une rencontre avec John Dee, et use de tout son charme et de tous ses arguments factieux pour le séduire  Il aurait, parait t il trouvé dans une tombe un manuscrit et deux boules de verre contenant une poudre rouge et une poudre blanche. Ensemble ils  expérimentèrent les poudres qui se révélèrent efficaces.

Dee et Kelly vont désormais agir ensemble et commencèrent à organiser des séances d’occultisme

**.

En 1584 Rodolphe 2 ,qui avait  entendu parler d’eux en tant que grand alchimistes les invita à Prague 

Kelly fit quelques manipulations avec ses fameuses poudres rouges et blanches,.mais Rodolphe ne fut pas dupe bien longtemps et  le fit emprisonné

Et l’aventure continue ! Il manque une évasion pour pigmenter le récit 

Au bout de 4 ans en effet Kelly réussit à s’enfuir mais se brise les deux jambes. Il mourra de ses blessures en 1597.

**

Quant au pauvre John Dee, après ses déboires avec Kelly, il rentre en Angleterre à Mortlake où il retrouve sa bibliothèque et son laboratoire en ruine. 

Il mourra dans la misère en 1608.

**

Il faut reconnaître que tous les deux avaient un petit brin .C’est ainsi que Kelly ayant reçu un message de son ange tutélaire , ils décidèrent de s’échanger régulièrement leur  femme

 

 

Eckartshausen (1752-1803) un alchimiste ou un théosophe ?

26 août, 2009

Un theosophe ? 

L’emploi  du mot théosophe préte parfois à confusion

Les théosophes sont des personnes qui cherchent à prendre contact avec les esprits en faisant tourner les tables ou avec d’autres méthodes comme les adeptes de
la Société théosophique de Helena  Blavatsky 

Mais les  théosophes, auparavant étaient  des « chercheurs de Dieu » ,qui découvraient Dieu dans les œuvres de la création tel Boehme

C’est dans ce dernier sens que l’on dit que Eckartshausen est un théosophe

Il écrivit « Dieu ,l’amour le plus  pur » qui fut en son temps un véritable best seller

**

Eckartshausen  était  le fils naturel d’un comte de Bavière, et devint plus tard l’archiviste de l’électeur de Bavière

Cette fois ci, notre homme n’est pas un moine, comme Dom Pernety son contemporain, mais quand même, comme lui un « rat des bibliothèques »

Comme Pernety,qui fonde la secte des « illuminés d’Avignon », il conteste le siècle des lumières, et parle de la « communauté de la lumière » qui est composée de sages éparpillés dans le monde .Eux seuls, ont la véritable connaissance car  ils ont une profonde vie intérieure en communion avec Dieu  

**

Un alchimiste ?   

Il fut considéré comme un alchimiste car il compose » le catéchisme de la chimie supérieure » en  1792

Il explique comment nous régénérer le corps et l’esprit, comment se réveiller, comment  remettre en mouvement des forces invisibles cachées en nous

Il donne7 moyens, (le même chiffre que pour les 7 sacrements) dans le but de faire pénétrer la lumière dans la matière

Il compose le Notre père et l’Ave de l’alchimiste

 

« force suprême de la lumière 

,toi qui est le divin dans la nature, 

et qui demeure au plus profond de celle ci comme dans le ciel , 

 que soit sanctifiés tes attributs et tes préceptes 

.Ou tu es, tout est parfait  

 Que le règne de ta connaissance arrive parmi les tiens …. 

donne nous de la rosée du ciel et du gras de la terre, 

 les fruits du soleil et de la lune venant de l’arbre de vie …. »

 (cahiers de l’hermétisme edt Dervy 1996)

**

Voici un petit extrait de ses œuvres traduite en français par Gosvin de Stassart..

Qui m’a donc mis ici ? quelle puissance a donné cette admirable structure à mon corps ? qui m’a doué de la précieuse faculté de jouir de tout ce qui m’environne ? quel est l’être à qui je suis redevable de tous ces bienfaits ? — C’est celui qui a créé ces globes et ce firmament dont la magnificence nous étonne, c’est celui dont la constante sollicitude s’étend à tout ; mais, que sont les plaisirs d’une nature matérielle auprès des sentiments de l’âme, auprès de ces tendres émotions qu’il a placées dans mon cœur ?

Les plus agréables jouissances de la nature me paraîtraient bientôt insipides, si j’étais isolé sur la terre ; aussi la main bienfaisante du Créateur a-t-elle voulu me donner, pour compagnons, des êtres doués comme moi d’un cœur sensible, des êtres susceptibles de partager les plaisirs d’autrui. Tout ce qui m’entoure est animé. Chacune, de ces feuilles est couverte d’une foule d’insectes ; tous vivent, tous ressentent la bonté du suprême arbitre de toutes choses. Mille oiseaux charment à l’envi le bosquet par leur ramage enchanteur ; et, tandis que le redoutable lion exprime en rugissant le bonheur d’exister, ici roucoule une tourterelle ; là j’entends siffler la linotte ; plus loin sautille la fauvette ; elle fredonne un air joyeux et se réjouit de son existence. Je suis au milieu de tous ces êtres divers, je vois, je sens, je partage leurs plaisirs ; mais un sentiment intérieur, un pouvoir inconnu m’avertit que j’ai de la ressemblance avec celui qui m’a créé….

Qu’il est bon cet être infini qui m’a comblé de tant de biens ! quelle doit être son inépuisable bonté ! il est tout amour. Te ressembler, par l’amour, ô mon Dieu ! voilà ma vocation ; tout m’annonce que c’est ta loi suprême. Ma conscience m’en avertit : ce précepte est gravé dans mon cœur en caractères ineffaçables. Le désir de voir heureux tout ce qui m’entoure est le plus ardent de mes désirs. Tout est bonheur pour l’homme de bien. Ses peines mêmes, par les consolations qu’elles lui procurent de toutes parts, ne sont pas sans charmes, et si nous ne sommes point heureux par nous-mêmes, ne le devenons-nous pas en partageant le bonheur de nos semblables ? Le plus pur des sentiments que tu as excités dans notre âme, Seigneur, n’est-ce pas la faculté de prendre part au chagrin et à la joie des autres ? « Mes enfants, nous dis-tu, c’est à vous-mêmes que je confie le soin de votre bonheur. Étendez ces bras que je vous ai donnés pour vous secourir mutuellement ; goûtez le plaisir d’essuyer une larme sur l’œil de votre frère. »

Voilà tes discours que répète la nature entière : la faible vigne soutenue par l’ormeau, le lierre rampant qui, pour s’élever, s’unit à l’arbre vigoureux, les fleurs des jardins , les moindres plantes des champs nous parlent le même langage. Oui, ce n’est qu’en aimant, en aimant comme tu nous l’ordonnes, que je sens le prix de mon existence.

 

 

Antoine Joseph Pernety 1716-1796,alchimiste illuminé

26 août, 2009

Encore un moine !

Encore un jeune rêveur érudit

On l’imagine facilement  en train de farfouiller dans les manuscrits des mauristes qui travaillèrent à « Saint Germain des prés » à Paris 

Ce furent ces mauristes qui les premiers  firent imprimer les œuvres des pères de l’église

Mais ce ne sont pas ces pères de l’église qui intéressaient notre jeune bénédictin, à l’affût de mystères 

Il préférait scruter les chapiteaux étranges qui se trouvent encore dans le chœur de l’église de Saint Germain des prés 

Il publia en 1757 un « dictionnaire portatif de peinture ,de sculpture et de gravure »,puis s’intéresse aux « fables égyptiennes » et surtout publie  le « dictionnaire Mytho-Hermetique » assez ardu à lire   

**

Rêveur, érudit, curieux, Dom Pernety fit le voyage avec Bougainvilliers en tant que aumônier de l’expédition.

A son retour , désormais épris de liberté et encore enivré par le vent du large , il quitte son ordre qui sentait le renfermé,

Mais pas question de se priver de livres. A sa grande joie, Frédéric 2 l’invite à Berlin pour devenir son  bibliothécaire.

**

Toujours aussi rêveur et de plus en plus mystique, il s’emballe pour les idées de Swedenborg, auteur en particulier de « la sagesse angélique »

Pernety  institue un « rite hermétique »  pour entrer en relation avec les anges.

La reine de Prusse ayant participé à ces rites, Frédéric 2, homme des lumières,  fut accablé et préféra se séparer d’un tel illuminé 

Pernety ne se décourage pas et se rend à Avignon pour fonder une secte qu’il appelle lui-même « les illuminés d’Avignon »

Comment se fait il que même le baron de Staël 

faisait parti des illuminés d’Avignon  ?

Pernety avait il le don de la persuasion ?

On le dit charmant et charmeur

comme beaucoup de rêveurs !

Mais en plus ce qui le rendait peut être plus convainquant ,

il était savant.

C’est ainsi que si le 18é siècle fut le siècle de la lumière ,il fut aussi celui des illuminés  

L’alchimie et l’oraison

26 août, 2009

le vitriol:  visite l’intérieur de la terre et tu trouveras la pierre 

 

Recette de l’alchimiste pour une bonne oraison

** 

Blanchir le corbeau noir , travail de femme

S’unir avec
la Sagesse divine  ,sans trop chauffer

Garder la patience des enfants qui savent jouer et folâtrer  

** 

 garantir l’ascension de l’âme

grâce à une longue distillation

**

 

L’esprit,

s’élève vers Dieu lentement

telles les bulles de l’éprouvette

en empruntant  successivement  

  toutes les couleurs  

du paon

**

 

Surtout ne pas refroidir

Ecologie et Alchimie :Les quatre éléments

11 avril, 2009

L’alchimiste recherchait la sagesse, ou la pierre philosophale dans la nature

Son laboratoire était l’univers

**

Au 17és, Michel Maier le grande alchimiste, médecin conseiller de Rodolphe 2 à Prague a illustré son épigramme 42  de son œuvre « Atlanta fugiens» par ses vers

**

Que la nature soit ton guide, que ton art la suive pas à pas Tu t’égares sans elle 

Que l’esprit soit ta canne ….  La lecture, flambeau brillant dans les ténèbres t’éclaircira l’amas des mots et des matières 

**

michelmaierlaissetoiconduireparlanature.jpg

Michel Maier :Suivre la nature

Cliquez pour agrandir 

**

Au 19és ,en plein romantisme ,Lamartine déclamait :

La nature est là qui t’attend et qui t’aime, plonge toi dans son sein qu’elle t’ouvre toujours 

**

La nature est toujours belle, quelque soit la saison, le printemps ou l’hiver, l’automne ou l’été

Mais parfois quel gâchis !

**

Les alchimistes distinguaient 4 éléments de base  dans la nature

La terre, l’eau ,l’air ,et le feu (de gauche à droite sur la gravure de Stolcius 1624) 

                                                               

                                                       stolciusles4elements.jpg

                                               les 4 éléments : Stolcius

Qu’en est il de ces 4 éléments à l’aube du 21é siècle ?

Qu’en pensent les écologistes ?

Qu’en penseraient les alchimistes ?

La nature qu’ils voulaient suivre n’est elle pas flétrie ?


Alchimie et écologie :L’EAU

11 avril, 2009

                                  mylius.jpg                                                                                                                                                                                  

Daniel Mylius 1622

1 L’eau des rivières L’eau de source qui jaillit à la base des glaciers ,cet eau douce, potable ,propre est source de vie 

Dans cette eau pure, à l’ombre des arbres de la rive, les poissons frétillent  

**

Cette eau là devient rare

Avant même la traversée d’une ville, elle est polluée par les engrais, les pesticides

En ville elle est polluée, par les décharges, par les égouts, par les usines

Dans combien de villes du tiers monde, comme au Bangladesh, les enfants pataugent dans une boue nauséabonde ?

Dans cette humidité malsaine se propagent des bactéries, des maladies, des épidémies

L’eau est devenu source de mort

**

Cette eau devient rare aussi car les glaciers fondent

Car la population augmente

Car on la consomme sans compter sans prévoir, sans réfléchir

Que de gaspillage parfois dans la façon d’irriguer les terres .L’eau, distribuée avec des petites rigoles en plein air, s’évapore en grande partie, en pure perte   

L’eau que dans nos pays riches on laisse couler inutilement en se lavant les dents   

Les nappes phréatiques elle mêmes sont polluées et en baisse  

**

2 L’eau des mers

Par contre le niveau de l’eau des mers continue d’augmenter  et de  menacer nos côtes car la banquise fond

L’eau des mers si souvent polluée par des nappes de pétrole

Les fonds des océans sont devenus des poubelles au point d’asphyxier les baleines ou de faire disparaître les coraux

Peu à peu tout l’écosystème est  déséquilibré

**

3 L’eau des forêts

Les arbres des forêts attirent la pluie et sont ainsi des  réservoirs d’eau .Il suffit d’errer dans la foret tropical pour se sentir imprégné par cette humidité et avoir la peau toute moite  Les arbres transpirent  . Mais on coupe les arbres,.On les déracine et l’érosion ravine le sol L’humus est emporté.  La terre est asséchée

C’est ainsi que l’Ethiopie qui était occupée par la foret est devenue une terre sèche et inhospitalière ,un désert aride


 

1...45678