Archive pour la catégorie 'Afrique de l’Ouest'

Le royaume de Commendo et le fort hollandais de Saint Georges de la Mine en côte d’or

23 mars, 2017

São Jorge da Mina est un fort construit par les Portugais en 1482 au Ghana.

Ce fort est à l’origine de la ville d’ Elmina

Cliquez ICI 

**

En 1637, les Hollandais s’emparèrent des différentes installations militaires et commerciales portugaises de la Côte ouest africaine et le commerce des esclaves continuera avec eux jusqu’en 1814.

**

En 1638 les français ouvrent  un poste à Commendo prés de la côte d’or . Ce poste est occupé par des religieux Français  qui essaimeront ensuite à l’ouest vers  le royaume de Ardres

**

Les ambassadeurs du roi de Commendo

Le roi de  Commendo  avait entendu parler de Louis XIX et s’était toujours opposé à l’installation des hollandais .Il voulait commercer uniquement avec les Français

En 1672, il envoie  2 ambassadeurs en France avec un vaisseau de la compagnie des indes occidentales pour donner un message  dans  lequel le roi de Commendo lui offrait toutes facilités pour le commerce ,et même l’autorisation de construire des forteresses sur ses terres 

On montra aux  ambassadeurs Paris et les maisons royales  et ils repartirent chargés de présents  pour leur roi …

  **

Mais  ensuite Louis XIV ne se manifeste plus  

Le roi de Commendo envoie donc un autre ambassadeur qui fit escale plusieurs mois à la rochelle ,où il se fit instruire dans la religion catholique ,puis il se mit en route pour Paris mais tomba malade à Niort et mourut

**

En 1687 les Français s’installent enfin …mais ils furent aussitôt chassés par les hollandais

Cela plait pas à Louis ,le roi soleil

mais alors pas du tout !

Il envoie donc sur place Du Casse  pour se rendre compte de la situation  

 (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p106 )

**

Du Casse veut  détruire les comptoirs des Hollandais et des Anglais   

Allons donc !

Ce sont les hollandais qui seront gagnants  

Du Casse  avait bien commencé à fortifier Commendo

En vain

10 ans plus tard il n’y avait plus rien

Les hollandais avaient tout fait brulé par les noirs et avaient fait couper le tête du roi pour le punir des sympathies qu’il avait montré pour les français  ( p 111 )

Cliquez  ICI  

Jean-Baptiste Du Casse (1646-1715)

21 mars, 2017

Jean-Baptiste du Casse  était un huguenot originaire du Béarn ,devenu officier de marine

Il est vite repéré par Colbert  et Seignelay pour son intelligence et son courage  

Cliquez ICI 

**

En1677 .Du Casse  est nommé directeur de la compagnie du Sénégal

En 1678  il prend possession de Gorée, où il  est le premier  français à vraiment s’investir  pour la vente des esclaves

Il en vend 2000 chaque année

Son plus grand client est alors le capitaine Charles François d’Angennes, marquis de Maintenon.

**

En 1687,  les Hollandais ayant attaqué les français en Côte d’or  ,le roi soleil envoie Du casse en Guinée à bord de la frégate « La Tempête » dans l’actuel actuel Ghana. avec une mission bien définie  par Seigneulay

 Examiner les avantages de chaque lieu pour le commerce , le genre et les dispositions des habitants ,pesé les forces et les faiblesses des hollandais ,recevoir les propositions qui pourront être faites  par les princes ou les chefs du pays 

 (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 108 )

Au retour ,Du Casse dans son rapport destiné au roi recommande la construction de 3 forteresse à Assigny , Commendo et Acra

**

Du Casse ne retourna pas en Afrique

et Louis XIV décline

Du Casse meurt la même année que Louis XIV en 1715

 « Ducasse mourut fort âgé, et plus cassé encore de fatigues et de blessures. Il était fils d’un vendeur de jambons de Bayonne, et de ce pays là où ils sont assez volontiers gens de mer. Il aima mieux s’embarquer que suivre le métier de son père, et se fit flibustier….( Mémoires de  Saint Simon )  

Les royaumes du Golfe de Guinée

19 mars, 2017

Royaume  de Ouidah (ou Judas )

Au cours du 17è siècle  et du 18é siècle

les Français ,les anglais et les portugais avaient tous un fort à  Ouidah

C’est là qu’on trouvait  les meilleurs esclaves  

Cliquez ICI 

**

En 1704  le corsaire Jean Doublet décida d’y construire un fort  

Au cours d’un festin abondant et épicé que lui offrait le roi de Juda  ,il obtint l’autorisation de bâtir un bon fort ,destiné à abriter les marchandises de la compagnie ….il dirigea les premiers  travaux ..400noirs creusent les fossés  ….24 canons pris par le corsaire  lors d’une attaque en mer assure la défense de l’ouvrage                                                               (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 128)

**

Le roi de Ouidah

Selon le chevalier Des Marchais ,le roi était terrible

Quand un grande veut voir le roi ..  dés qu’il est  arrivé dans la salle d’audience, il se prosterne le ventre à terre,il s’avance en rampant et quand il  est arrivé à une certaine  distance du trône…il lui parle d’un ton bas …puis il  se retire à reculons sans changer la  posture  qu’il a prise en rentrant ( p 144 )

Evidemment les français ne sont pas obligés de se présenter ainsi

**

Un autre témoin écrit  

Le roi de Judas règne sans mal sur un peuple pacifique et se contentant  de percevoir des droits de traite ou coutumes ,vit dans la mollesse…..Personne ne voit manger le roi .Il est même défendu de le regarder  lorsqu’il boit …  C’est un si grand crime d’avoir jeté les yeux sur les aliments du roi que le coupable  est puni de mort et toute la famille condamnée à l’esclavage ( p 145)

**

Le roi de Judas  est meublé comme on l’est en Europe.On y voit des lits magnifiques ,des fauteuils, des canapés ,des miroirs, en un mot tout ce qui peut orner une maison  …ils ont des cuisiniers qu’ils ont fait instruire par des Européens…On leur porte des vins d’Espagne , des canaries, de Madères ….

**

Ouidah fut  par la suite  envahi par le roi de Dahomey qui sera le principal pourvoyeur d’esclaves

Cliquez ICI 

**

. Vers 1750, le roi  du Dahomey Tegbessou vend chaque année à Ouidah plus de 9 000 esclaves aux négriers. On estime que ses revenus sont quatre à cinq fois plus élevés que ceux des plus riches propriétaires terriens d’Angleterre.

** 

Le royaume d’Allada

Allada était la capitale d’un petit royaume Fon appelé  Ardres.en Français

Il fut le plus puissant royaume de sa région entre le   XVIe  siècle,et le xviiie siècle, quand il a été conquis à son toure  par le Dahomey 

 Cliquez ICI  

On se souvient surtout du cadeau prestigieux fait au roi par Louis XIV

aussi beauque celui qui fut  fait par la republique française à Bokassa

Ce fut un curieux spectacle  le 9 janvier 1670 d’un carrosse tout doré ,avec harnais et mors rutilants d’or ,aussi riche qu à la cour du grand roi ;Il était destiné au roi d’Allada  jusque là habitué à s’asseoir  sur le simple tabouret de ses ancêtres dans la ville sainte de Dahomey …le monarque put s’y prélasser en jupon de satin ,mules écarlates et bas de soie marante …..En buvant .. avec le délégué de la compagnie, il scella une convention qui nous autorisait à mettre en coupe réglée son « bois d’ébène »  à raison de 18 barres la pièce                                                                                             (Louis XIV et l’Afrique noire par Tidiane Diakité p 147)

Njoya (1876-1933) roi des Bamouns au Cameroun

6 mars, 2017

La haut  sur les montagnes volcaniques  des Grasslands camerounais des rois Bamoun se sont établis  vers le XIV é siecle

le royaume des Bamouns 

Cliquez ICI

**

Njoya

le roi le plus fameux fut le dernier  Njoya qui  devient roi entre 1885 et 1887

ll crée une  armée dotée d’une cavalerie, et d’armes à feu

Il fonde une religion monothéiste inspirée à la fois de l’islam  et du Christianisme

Il s’appelle désormais Ibrahim et ajoute a son titre de Mfon(roi) celui de Sultan.

**

Il invente une nouvelle écriture  de 500 signes  qu’il réduit à 8  caractères

Il écrit l’histoire de son royaume

Il se fait bâtir un palais  dans sa capitale de Foumbam ,à l’image des palais européens

 

Bamoun-palais

 

il dessine  des aquarelles

dont l’une des plus célèbres représente la généalogie  de la dynastie des Bamouns

il s’est placé lui même au centre de l’aquarelle   

Bamoun-Njoya 

Le croissant placé au-dessus de sa tête rappelle qu’il est devenu musulman  

Les  2 grandes défenses des  éléphants  étaient souvent placées en forme d’arches autour de son trône

Il porte le livre qu’il avait écrit sur l’histoire  des Bamouns

A ses pieds se trouve une cartouche avec  quelques signes de l’alphabet  qu’il avait  inventé

**

Autour de lui ,il a représenté tous les rois de la dynastie

dont le roi Mbuembue (1757 -1814) contemporain de Napoléon

 

Bamoun-roi

Il est le plus grand

C’était un guerrier  

il a  multiplié par 20 la surface de son royaume

(l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 173)

**

Quand les  colons allemands sont arrivés ,il parvient  à garder son indépendance  

mais à l’arrivée des français vers 1924-1925.il perd son pouvoir

Il sera exilé à Yaoundé en 1931 où il mourra deux ans plus tard.

Cliquez ICI

L’empire Ashanti (1701-1957)

19 février, 2017

L’empire de l’or …la côte d’or …était située dans la Ghana actuel

Cliquez ICI 

**

Les habitants sont des akans venus du nord

ce sont des réfugiés de l’ancien empire du Ghana qui avaient été absorbés par l’empire du mali

Cliquez ICI

**

Le trône d’or

Le fondateur de cet empire  est  Osei Tutu (1701-1717)

assisté par  Okommfo Anokye ,un mage en relation avec l’esprit des ancêtres 

Osei Tutu était assis sous un arbre,  lorsque un siège d’or envoyé par le dieu Nyame descendit  du ciel  accompagné par les éclairs et les nuées …

** 

Selon  le prêtre royal Okommfo Anokye, ce siège, était l’incarnation de l’esprit de la nation ashanti  et  devint le symbole de l’unité et de la vitalité du royaume, l’or représentait l’essence du soleil et le symbole de la force vitale. 

Ce siège était si sacré  que l’on ne pouvait pas  le poser directement sur le sol .Il était toujours posée sur un siège de style européen et une natte  de peau d’éléphant .Le souverain  dominait ainsi  les forces européennes et les forces naturelles

**

L’importance  du siège d’or était  renforcé  par des accessoires  comme des cloches et des chainettes de bronze .Les cloches pour invoquer les défunts et les chainettes symbolisait la Volonté de conserver intacte l’âme  de la nation     (« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 133 )  

**

L’empire connut son expansion maximale sous le règne d’Okopu Ware I (1718-1750)

 **

Les reines mères

La société des Ashantis  était  une société matrilinéaire

autrement dit  la transmission des héritages ou des titres se faisait par la mère et non par le père

**

Ainsi l’accès au trône était déterminée par la mère 

La reine mère était donc la personne la plus importante et la plus vénérée de l’empire  

Elle était toujours  représentée les seins nus puisqu’elle donnait la vie à son peuple

**

La dernière reine mère est décédée en 2016

Cliquez ICI

**

La reine Victoria

Les ashantis voulurent donc honorer la reine Victoria d’Angleterre

et  représenterent Victoria  avecles seins nus, sur un tambour

et lui tapèrent dessus

Ghana-Victoria 

Ce fut génial !

un vrai choc des cultures

**

Victoria en fut sûrement enchantée

et l’ éclat de rire des Anglais a dû retentir au delà des océans

                                     

Les artisans

L’Empire Ashanti continua de prospérer grâce au commerce de l’or et de la noix de cola mais aussi grâce à la traite des esclaves 

de nombreux métiers dépendaient de l’exploitation de l’or : Les orpailleurs ,les marchands les orfèvres..

Au musée du quai Branly à Paris , on conserve  de nombreuses statuettes animales ou végétales, des emblèmes et armes rehaussées d’or et des parures féminines (bracelets, bagues).

 

Ghana-or

La fin de l’empire

 les Anglais pénétrèrent dans la capitale de l’empire  à Kumasi en  février 1874,

La Côte d’Or (Gold Coast) est  officiellement déclarée colonie britannique du Togo

En 1901, la reine mère Yaa Asantewaa, tente un dernier soulèvement contre l’oppression britannique mais en vain.

En  1957, la Côte-de-l’Or devient indépendante et est dirigée par Kwame Nkrumah

Les rois d’Abomey

13 février, 2017

Le royaume de Dahomey est créé vers 1600 par les Fon venus du royaume Yorouba voisin

Cliquez ICI 

**

Dahomey veut dire «  sur l’estomac du serpent »

le palais du roi aurait été  fondé sur l’estomac d’un serpent

le serpent qui mord sa queue symbolise le royaume sa richesse et sa force 

  Au XVIIIe et XIXe siècles, ce royaume ne dépend plus du  Royaume d’Oyo et devient un lieu majeur de la  traite des

esclaves atlantique, fournissant peut-être jusqu’à 20% des esclaves en Europe et en Amérique

** 

Aho Houegbadja (vers 1645-1685) le fondateur

Ce  3e roi d’Abomey est considéré comme le vrai  fondateur du Dahomey.

Il  est sorti de sa cage et a construit les palais d’Abomey

Il est donc représenté  par un poisson échappé de sa cage

Dahomey-Huegbadja

 

Agadja (1711-1740 ) le conquérant

est le fils d’Houegbadja

Cliquez ICI  

c’est donc un contemporain  de Louis XV

 « Personne ne peut mettre le feu à un grand arbre abattu avec toutes ses branches, il faut d’abord le couper »

 Il est perpétuellement en guerre avec entre 1728 et 1740 contre le royaume d’Oyo .

il s’est surtout rendu célèbre en conquérant l’accès à la côte  et en accédant ainsi au commerce avec les européens

Son emblème est  donc un navire  à voile des Européens

Dahomey-Agadja

 

il gagna beaucoup de batailles grâce aux amazones

Cliquez ICI 

**

 puis vint Tegbesu ,un homme de loi 

Cliquez ICI  

puis Agonglo un artiste

Cliquez ICI  

puis Ghezo et son fils Glélé

Cliquez ICI 

et enfin  Behanzin ,celui qui osa tenir tête aux Français  

Cliquez ICI  

Le roi d’Abomey Tegbesu(1740-1774) : La loi et les rites

12 février, 2017

Tegbesu  est le 7è roi d’Abomey  

 Cliquez ICI

**

Il fut envoyé dans sa jeunesse à la cour Yoruba à Oyo comme  le futur Henri II roi de France fut envoyé en Espagne en tant que gage au cours du 16é siécle  

 De retour chez lui, il fut choisi parmi ses frères pour succéder à  son père le roi Agadja

Ses frères trés déçus , s’y opposèrent et  complotèrent en  saupoudrant la tunique royale le jour du couronnent avec une poudre mortelle

en vain !

Le roi vécut

les frères moururent

et Tegbesu choisit  pour emblème  royal un buffle vêtu d’une tunique

Rien ne peut forcer le buffle à retirer sa tunique.

**

Roi et prêtre

Ce roi est un homme de loi

il légifère et réorganise son royaume

 

Il est aussi un homme religieux

Il vénère les dieux et les ancêtres

Il consacre un  centre à Djena

pour louer Lisa (la lumière céleste ), Age (le dieu des Forets)

et Gu le dieu de la guerre et du fer

**

Il  édifie le  temple de Tohosu (le roi des eaux ) à la mémoire d’un de ses frères qui ne l’avait pas trahi

et  qui avait le don de la parole

le principale symbole de ce culte des eaux est un échassier  à longues pattes ,avec un poisson dans le bec

 

Dahomey-echassier

 (voir l’art royal africain » par Suzanne prestin Blier p 106 )

**

Etrange !

Il existe de curieuses ressemblances entre les symboles employés par ce roi  et les symboles évangéliques 

La tunique ensanglantée du Christ

Le culte du Verbe ,la parole qui est source de Vie

le poisson un des premiers  signes de reconnaissance des chrétiens

**

La traite negriére 

mais il ne faut pas se méprendre

. Vers 1750, le roi Tegbessou vend chaque année plus de 9 000 esclaves aux négriers. On estime que ses revenus sont quatre à cinq fois plus élevés que ceux des plus riches propriétaires terriens d’Angleterre.

 Cliquez ICI 

Le roi d’Abomey : Agonglo (1789 -1797) : L’artiste

11 février, 2017

Ce roi semble meilleur que ceux qui l’ont précédé

Il a pitié des esclaves de Ouidah si maltraités par le roi Tegbessou

 et essaye de les soulager

il semble humble

et choisit pour emblème l’ananas

 « la foudre tombe sur le palmier, mais l’ananas lui échappe »

Dahomey-Agonglo

Est ce pour cela que Mgr Barthelemy Adoukonou devenu évêque

 est fier de dire qu’il est descendant de la famille  royale

Cliquez ICI 

Il pense  que le roi Agonglo aurait été assassiné parce qu’il voulait se convertir au catholicisme

**

Un artiste

Agonglo est un artiste .

aimé par les poètes

 « Agonglo ! Toutes feuilles en dents de scie ,rassemblées autour du cœur ..l’ananas résiste.»(Aimé césaire)

**

il imagine de nouveaux trônes , des récades ,

 

Les trônes

Dahomey trone

Le décor  en forme de treillis  rappelle les tabourets traditionnels qui étaient construits en fibre de raphia

la base et l’assiette évoque la terre et le ciel

le roi  au milieu de son peuple fait le lien entre son peuple et Dieu

N’est ce pas la signification du mot religion ? Relier à Dieu

Au centre du siège un motif en carré avec un croix en son centre représente le cosmos avec les 4 points cardinaux

(Voir « l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 108)  

**

Des récades

Une récade (ou makpo) est un  sceptre royal en forme de crosse ou de hache.

Cette canne garantit aussi l’authenticité d’un message royal envoyé à un dignitaire

Le terme est en effet dérivé du portuguais « recado » qui signifie « message »

Cliquez ICI 

 

Dahomey-Agongo

la récade d’Agonglo avait sa poignée en forme d’Ananas 

**

Le tissage

Il encourage les tisserands

Dahommey-Tunique

le rang du possesseur est indiqué par le nombre des anneaux autour du col de la tunique  

Les rois d’Abomey : Ghézo(1818-1858) et son fils Glélé (1858-1889)

10 février, 2017

 

Le roi Ghézo(1818-1858)

Le 9é roi d’Abomey

Cliquez ICI 

**

Le Buffle

En 1823,  Ghézo  bat l’empire d’Oyo et n’en est plus tributaire

Dahomey-Guezo

« Le buffle puissant traverse le pays et rien ne peut l’arrêter ou s’opposer à lui ».

en 1851 et 1852 les Britanniques stoppent le commerce d’esclaves. Ghézo est contraint d’accepter

En 1878  les français signent   un accord avec le royaume  pour transformer le port de Cotonou en protectorat.

**

C’est sous son règne que l’appellation de « Fon » fut utilisé pour désigner l’ensemble des populations du royaume ,car on pouvait voir des arbres appelés « Fon » en  abondance dans toute la région d’Abomey 

**

Guézo  a t il été séduit par le christianisme ?

Il donna un partie du domaine royal  pour la construction d’une église catholique et commanda en France des statues de saints en  grandeur nature

Plus tard ,le sculpteur Sossa Adede s’inspirera des ces statues pour représenter les 3 rois exposés au musée du quai de Branly

(l’art royale africain » par Suzanne Preston  Blier p 112 ) 

**

Le roi Glélé (1858-1889)

Glélé  le 10é roi d’Abomey est souvent  en guerre avec les  Yorouba, mais il eut de bonnes relations avec les Eropéens.

  En 1868 et 1878, il céde le territoire de Cotonou à la France

Cliquez ICI 

**

Le lion

Glélé ,c’est le roi lion

Le lionceau sème la terreur parmi ses ennemis dès que ses dents ont poussé

 

Dahomey-Glélé 

 

 Il se compare à Louis XIV,le roi soleil

il  parcourt sa capitale dans un carrosse de verre , qui a été créé par les orfèvres du clan  Huntonji dont les descendants sont toujours  l’œuvre

 Cliquez ICI :

Il construit à Cana un  palais de 800 m de long  

**

La porte de son tombeau

 

Dahomey-porte-de-la-tombe-d

On y voit

Un calao  qui rappelle que Glélé avait une lourde responsabilité à la tête de son étât  

Un éléphant  pour se souvenir de Ghezo ,le père de Glélé « dont on entend toujours le pas »

Un cheval  car même ceux sont la vie parait facile doivent s’arrêter pour boire à la source

Des yeux et un nez  pour souligner la perspicacité du guide du royaume

Huit grenouilles  symboles de calme et de prospérité

(« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 116 )

**

Le guerrier  

l’artiste forgeron Akati Akpele Kondo  étai  un prisonnier  de guerre

Glélé  lui demanda  de faire en l’ honneur de son pére Guezo qui avait tant guerroyé   

une statue représentant  Gu le dieu de la guerre

**

Dahomey Dieu Gu-ou-roi-Ghezo

L’épée ajourée du Dieu  renvoie à un phrase prononcée par les devins

« le coutelas audacieux a donné naissance à Gu et la vengeance se poursuit »

**

Le textile

Colbert sous Louis XIV avait ouvert les « Gobelins » pour faire des tapisseries

Le roi Glélé  encouragea aussi les tisserands en particulier la famille des Yemadge

pour faire des appliques murales en tissus

ou des tentes géantes

ou encore des parasols pour les jours de fêtes

**

Les descendants de cette famille des Yemadge  exercent  toujours au Bénin et exposent leurs œuvres au musée du quai Branly 

Cliquez  ICI  

Béhanzin (1889-1894) : Le dernier roi d’Abomey

9 février, 2017

Le dernier roi du Dahomey fut Béhanzin

**

Béhanzin était un guerrier

un conquéran

un requin

 Je suis un requin. Je n’abandonnerai pas un pouce de mon royaume.

Il n’a pas peur des blancs 

et dés qu’il prend le pouvoir

il attaque  les protectorats français et rejette l’accord concernant Cotonou.

Les Français répliquent entre 1890 et 1894 et le général Français  Alfred Dodds capture et déporte  Behanzin

Cliquez ICI  

**

Le palais de Béhanzin

En 1892, les Français  en entrant à Abomey  pillèrent  les palais royaux

Ils emportèrent trois grandes statues royales et quatre portes qui sont maintenant exposées au musée du quai Branly

Ces statues ont été sculpté par Sossa Adede  qui travaillait pour le roi au cours du XIXe s

 

Dahomey Palais-d'Abomey

 

Le roi Guézo est au centre

Le roi Glélé est représenté par un lion  

Le roi Béhanzin est un requin

Les 3 sont représentés en marche et les poings serrés  

**

Il semble  que Sossa Adede ait pris pour modéle un groupe de statues de grandeur nature acheté aux Français par le roi Guezo

Ces sculptures servaient à la fois d’emblèmes royaux et d’objets magiques destinés a à favoriser les victoires militaires    (« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 120)

**

Elles étaient portées face à l’ennemi comme l’arche d’alliance était portées par les juifs lors des combats    

**

Le Dahomey devient colonie française puis république  indépendante en 1960 .

En 1975 le pays  reprend son nom des temps anciens : Le Benin

Le  fils de Behanzin et dernier descendant royal du Dahomey est mort à  Dakar en 1928

Porto Novo est  la capitale officielle, et Cotonou, la capitale économique du Benin

1234