Archive pour la catégorie 'Afrique de l’Ouest'

Les rois d’Abomey

13 février, 2017

Le royaume de Dahomey est créé vers 1600 par les Fon venus du royaume Yorouba voisin

Cliquez ICI 

**

Dahomey veut dire «  sur l’estomac du serpent »

le palais du roi aurait été  fondé sur l’estomac d’un serpent

le serpent qui mord sa queue symbolise le royaume sa richesse et sa force 

  Au XVIIIe et XIXe siècles, ce royaume ne dépend plus du  Royaume d’Oyo et devient un lieu majeur de la  traite des

esclaves atlantique, fournissant peut-être jusqu’à 20% des esclaves en Europe et en Amérique

** 

Aho Houegbadja (vers 1645-1685) le fondateur

Ce  3e roi d’Abomey est considéré comme le vrai  fondateur du Dahomey.

Il  est sorti de sa cage et a construit les palais d’Abomey

Il est donc représenté  par un poisson échappé de sa cage

Dahomey-Huegbadja

 

Agadja (1711-1740 ) le conquérant

est le fils d’Houegbadja

Cliquez ICI  

c’est donc un contemporain  de Louis XV

 « Personne ne peut mettre le feu à un grand arbre abattu avec toutes ses branches, il faut d’abord le couper »

 Il est perpétuellement en guerre avec entre 1728 et 1740 contre le royaume d’Oyo .

il s’est surtout rendu célèbre en conquérant l’accès à la côte  et en accédant ainsi au commerce avec les européens

Son emblème est  donc un navire  à voile des Européens

Dahomey-Agadja

 

il gagna beaucoup de batailles grâce aux amazones

Cliquez ICI 

**

 puis vint Tegbesu ,un homme de loi 

Cliquez ICI  

puis Agonglo un artiste

Cliquez ICI  

puis Ghezo et son fils Glélé

Cliquez ICI 

et enfin  Behanzin ,celui qui osa tenir tête aux Français  

Cliquez ICI  

Le roi d’Abomey Tegbesu(1740-1774) : La loi et les rites

12 février, 2017

Tegbesu  est le 7è roi d’Abomey  

 Cliquez ICI

**

Il fut envoyé dans sa jeunesse à la cour Yoruba à Oyo comme  le futur Henri II roi de France fut envoyé en Espagne en tant que gage au cours du 16é siécle  

 De retour chez lui, il fut choisi parmi ses frères pour succéder à  son père le roi Agadja

Ses frères trés déçus , s’y opposèrent et  complotèrent en  saupoudrant la tunique royale le jour du couronnent avec une poudre mortelle

en vain !

Le roi vécut

les frères moururent

et Tegbesu choisit  pour emblème  royal un buffle vêtu d’une tunique

Rien ne peut forcer le buffle à retirer sa tunique.

**

Roi et prêtre

Ce roi est un homme de loi

il légifère et réorganise son royaume

 

Il est aussi un homme religieux

Il vénère les dieux et les ancêtres

Il consacre un  centre à Djena

pour louer Lisa (la lumière céleste ), Age (le dieu des Forets)

et Gu le dieu de la guerre et du fer

**

Il  édifie le  temple de Tohosu (le roi des eaux ) à la mémoire d’un de ses frères qui ne l’avait pas trahi

et  qui avait le don de la parole

le principale symbole de ce culte des eaux est un échassier  à longues pattes ,avec un poisson dans le bec

 

Dahomey-echassier

 (voir l’art royal africain » par Suzanne prestin Blier p 106 )

**

Etrange !

Il existe de curieuses ressemblances entre les symboles employés par ce roi  et les symboles évangéliques 

La tunique ensanglantée du Christ

Le culte du Verbe ,la parole qui est source de Vie

le poisson un des premiers  signes de reconnaissance des chrétiens

**

La traite negriére 

mais il ne faut pas se méprendre

. Vers 1750, le roi Tegbessou vend chaque année plus de 9 000 esclaves aux négriers. On estime que ses revenus sont quatre à cinq fois plus élevés que ceux des plus riches propriétaires terriens d’Angleterre.

 Cliquez ICI 

Le roi d’Abomey : Agonglo (1789 -1797) : L’artiste

11 février, 2017

Ce roi semble meilleur que ceux qui l’ont précédé

Il a pitié des esclaves de Ouidah si maltraités par le roi Tegbessou

 et essaye de les soulager

il semble humble

et choisit pour emblème l’ananas

 « la foudre tombe sur le palmier, mais l’ananas lui échappe »

Dahomey-Agonglo

Est ce pour cela que Mgr Barthelemy Adoukonou devenu évêque

 est fier de dire qu’il est descendant de la famille  royale

Cliquez ICI 

Il pense  que le roi Agonglo aurait été assassiné parce qu’il voulait se convertir au catholicisme

**

Un artiste

Agonglo est un artiste .

aimé par les poètes

 « Agonglo ! Toutes feuilles en dents de scie ,rassemblées autour du cœur ..l’ananas résiste.»(Aimé césaire)

**

il imagine de nouveaux trônes , des récades ,

 

Les trônes

Dahomey trone

Le décor  en forme de treillis  rappelle les tabourets traditionnels qui étaient construits en fibre de raphia

la base et l’assiette évoque la terre et le ciel

le roi  au milieu de son peuple fait le lien entre son peuple et Dieu

N’est ce pas la signification du mot religion ? Relier à Dieu

Au centre du siège un motif en carré avec un croix en son centre représente le cosmos avec les 4 points cardinaux

(Voir « l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 108)  

**

Des récades

Une récade (ou makpo) est un  sceptre royal en forme de crosse ou de hache.

Cette canne garantit aussi l’authenticité d’un message royal envoyé à un dignitaire

Le terme est en effet dérivé du portuguais « recado » qui signifie « message »

Cliquez ICI 

 

Dahomey-Agongo

la récade d’Agonglo avait sa poignée en forme d’Ananas 

**

Le tissage

Il encourage les tisserands

Dahommey-Tunique

le rang du possesseur est indiqué par le nombre des anneaux autour du col de la tunique  

Les rois d’Abomey : Ghézo(1818-1858) et son fils Glélé (1858-1889)

10 février, 2017

 

Le roi Ghézo(1818-1858)

Le 9é roi d’Abomey

Cliquez ICI 

**

Le Buffle

En 1823,  Ghézo  bat l’empire d’Oyo et n’en est plus tributaire

Dahomey-Guezo

« Le buffle puissant traverse le pays et rien ne peut l’arrêter ou s’opposer à lui ».

en 1851 et 1852 les Britanniques stoppent le commerce d’esclaves. Ghézo est contraint d’accepter

En 1878  les français signent   un accord avec le royaume  pour transformer le port de Cotonou en protectorat.

**

C’est sous son règne que l’appellation de « Fon » fut utilisé pour désigner l’ensemble des populations du royaume ,car on pouvait voir des arbres appelés « Fon » en  abondance dans toute la région d’Abomey 

**

Guézo  a t il été séduit par le christianisme ?

Il donna un partie du domaine royal  pour la construction d’une église catholique et commanda en France des statues de saints en  grandeur nature

Plus tard ,le sculpteur Sossa Adede s’inspirera des ces statues pour représenter les 3 rois exposés au musée du quai de Branly

(l’art royale africain » par Suzanne Preston  Blier p 112 ) 

**

Le roi Glélé (1858-1889)

Glélé  le 10é roi d’Abomey est souvent  en guerre avec les  Yorouba, mais il eut de bonnes relations avec les Eropéens.

  En 1868 et 1878, il céde le territoire de Cotonou à la France

Cliquez ICI 

**

Le lion

Glélé ,c’est le roi lion

Le lionceau sème la terreur parmi ses ennemis dès que ses dents ont poussé

 

Dahomey-Glélé 

 

 Il se compare à Louis XIV,le roi soleil

il  parcourt sa capitale dans un carrosse de verre , qui a été créé par les orfèvres du clan  Huntonji dont les descendants sont toujours  l’œuvre

 Cliquez ICI :

Il construit à Cana un  palais de 800 m de long  

**

La porte de son tombeau

 

Dahomey-porte-de-la-tombe-d

On y voit

Un calao  qui rappelle que Glélé avait une lourde responsabilité à la tête de son étât  

Un éléphant  pour se souvenir de Ghezo ,le père de Glélé « dont on entend toujours le pas »

Un cheval  car même ceux sont la vie parait facile doivent s’arrêter pour boire à la source

Des yeux et un nez  pour souligner la perspicacité du guide du royaume

Huit grenouilles  symboles de calme et de prospérité

(« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 116 )

**

Le guerrier  

l’artiste forgeron Akati Akpele Kondo  étai  un prisonnier  de guerre

Glélé  lui demanda  de faire en l’ honneur de son pére Guezo qui avait tant guerroyé   

une statue représentant  Gu le dieu de la guerre

**

Dahomey Dieu Gu-ou-roi-Ghezo

L’épée ajourée du Dieu  renvoie à un phrase prononcée par les devins

« le coutelas audacieux a donné naissance à Gu et la vengeance se poursuit »

**

Le textile

Colbert sous Louis XIV avait ouvert les « Gobelins » pour faire des tapisseries

Le roi Glélé  encouragea aussi les tisserands en particulier la famille des Yemadge

pour faire des appliques murales en tissus

ou des tentes géantes

ou encore des parasols pour les jours de fêtes

**

Les descendants de cette famille des Yemadge  exercent  toujours au Bénin et exposent leurs œuvres au musée du quai Branly 

Cliquez  ICI  

Béhanzin (1889-1894) : Le dernier roi d’Abomey

9 février, 2017

Le dernier roi du Dahomey fut Béhanzin

**

Béhanzin était un guerrier

un conquéran

un requin

 Je suis un requin. Je n’abandonnerai pas un pouce de mon royaume.

Il n’a pas peur des blancs 

et dés qu’il prend le pouvoir

il attaque  les protectorats français et rejette l’accord concernant Cotonou.

Les Français répliquent entre 1890 et 1894 et le général Français  Alfred Dodds capture et déporte  Behanzin

Cliquez ICI  

**

Le palais de Béhanzin

En 1892, les Français  en entrant à Abomey  pillèrent  les palais royaux

Ils emportèrent trois grandes statues royales et quatre portes qui sont maintenant exposées au musée du quai Branly

Ces statues ont été sculpté par Sossa Adede  qui travaillait pour le roi au cours du XIXe s

 

Dahomey Palais-d'Abomey

 

Le roi Guézo est au centre

Le roi Glélé est représenté par un lion  

Le roi Béhanzin est un requin

Les 3 sont représentés en marche et les poings serrés  

**

Il semble  que Sossa Adede ait pris pour modéle un groupe de statues de grandeur nature acheté aux Français par le roi Guezo

Ces sculptures servaient à la fois d’emblèmes royaux et d’objets magiques destinés a à favoriser les victoires militaires    (« l’art royal africain » par Suzanne Preston Blier p 120)

**

Elles étaient portées face à l’ennemi comme l’arche d’alliance était portées par les juifs lors des combats    

**

Le Dahomey devient colonie française puis république  indépendante en 1960 .

En 1975 le pays  reprend son nom des temps anciens : Le Benin

Le  fils de Behanzin et dernier descendant royal du Dahomey est mort à  Dakar en 1928

Porto Novo est  la capitale officielle, et Cotonou, la capitale économique du Benin

L’Afrique envahie par les musulmans

5 février, 2017

Les commerçants

Au début ,les arabes musulmans sont arrivés en Afrique par le nord  

subrepticement.

sans militaires

sans violence 

sans colonisation notoire

mais avec des commerçants

Ce ne fut pas une invasion programmée

Ce fut discret !

Ce fut lent !

On connaît l’histoire grâce à des géographes musulmans de cette époque  

**

Al Bakri (1014-1094)

Né à Cordoue ,

 Al Bakri est un érudit géographe  et jouisseur

Il n’est peut être pas un  témoin direct de ce qu’il raconte

dans son livre « une Description géographique du monde connu, »

**

Il aurait traversé le désert du Sahara pour rejoindre le Ghana et le « Soudan »

c’est-à-dire le pays des noirs

Il décrit en particulier une ville dans la région de l’Aouker ,( dont il reste des traces au sud de la Mauritanie actuelle)

vers 1068 .qu’il aurait pris pour Ghana

**

Al Idriss (1100-1165)

Al Udriss a grandi à Cordoue

En 1138 il arrive à Palerme et  écrit le « Livre de divertissement pour celui qui désire parcourir le monde » ou Kitâb Rudjâr - Le « Livre de Roger». à la demande de  Roger II ,roi normand de Sicile

ce livre est  l’un des meilleurs ouvrages de Cartographie médiévale

mais les biographes arabes ont considéré al-Idrīsī comme un renégat, au service d’un roi chrétien.

.Idriss  décrit ce qu’il  pense être la ville de  Ghana  mais il la place  plus au sud peut être au bord du fleuve Niger

**

Les Almoravides

En 1076.les Almoravides, moines-guerriers musulmans , maîtres du Maroc apprennent par les commerçants que le Ghana regorge d’or et attaquent . Koumbi Saleh, la capitale du Ghana, qui  est détruite. C’est la fin de l’empire  

**

Les empires

A partir du 13é siécle ,les empires du Mali et du Songhaï seront  gouvernés par des rois musulmans

cliquez ICI  

mais les rois ne cherchaient pas à convertir leur sujets

car ils avaient besoin d’esclaves

or il ne leur était pas permis d’avoir des esclaves musulmans

**

L’esclavage au Zanzibar

Une autre invasion de l’Afrique par les musulmans eut lieu à partir des rives de la mer rouge

Par là, les arabes recherchaient encore de l’or…au Zimbabwe

 mais aussi des esclaves …à Zanzibar

Cliquez ICI 

**

Livingstone fut  témoin d’un massacre d’esclaves à Nyangwe ( en RC) 

Cliquez ICI 

La céramique de Djenné

1 février, 2017

Histoire de la ville de Djenné

Cliquez ICI 

En  1280 le roi  de la région  Koi Komboro se convertit à l’Islam et fait construire à Djenné sa prestigieuse mosquée. Un peu plus tard au XIIIée siècle, la ville est intégrée à l’empire du Mali puis par l’Empire Songhaï en 1470

En 1591 le sultan du Maroc s’empare de Djenné

**

La ville a été à la fois  au cœur de l’expansion de l’islam en Afrique noire.

et un carrefour pour le commerce transsaharien

les bijoux et le sel gemme, venant du nord s’échangeaient contre les produits du sud, les noix de cola, l’or et l’ivoire.

**

La mosquée musulmane

Elle date du 13 é siècle

comme  Notre dame de Paris

ou l’église de rupestre Lalibela  en Ethiopie  

 **

La céramique

Djenné était donc une ville sainte

mais aussi une ville d’artisan

On y a retrouvé des objets en fer et en bronze

**

une ville habitée par des artistes religieux

qui priaient Dieu

et aimaient les hommes

Cliquez ICI 

**

Ls dates des statuettes  s’étalent du XIIe siècles, au XVIIIe,

mais la majorité des pièces sont du  XIV et XV siècles.

ce sont souvent des hommes et des femmes à genoux

en prière

 **

des femmes qui donnent la vie

Djenne

des femmes prient  pour leur enfant

 

 djenne-femme-en-detresse

ou des vieilles qui souffrent et se tordent de  douleur

Djenné-H

 des hommes qui s’interrogent sur les causes de cette souffrance

Les 3 empires de l’Afrique de l’Ouest

1 février, 2017

 Empire du Ghana (3és au 13é) : l’0r

Cliquez ICI 

 L’empire du Ghana  a existé du III ès au XXIIIe de notre ère.

il est désigné par les habitants sous le nom d’Empire « Ouagadou, » qui  signifie « la  ville des troupeaux » 

On  retrouve ce nom pour designer Ouagadougou ,la capitale du Burkina Faso

la dynastie la plus célébre est celle des   Cissé Tounkara, au VIIIé.

**

C’est L’or qui est à l’origine de cet empire 

Très tôt ,les  gens du nord arrivèrent en  dromadaire  pour acheter de l’or

Au XI é s le Ghana est richissime.

mais en 1076 la capitale du Ghana est détruite par les almoravides du Maroc

En 1240 le Ghana est intégré à l’empire du Mali de Soundiata Keita.

 

Carte-Mali

 

Empire du Mali (13é s au 15 é s )

Cliquez ICI

**

Soundiata Keïta

Vers 1230 il réunit  tous les clans malinkés.et devient roi  

puis il conquiert tous les royaumes de la région qu’il unifie pour former l’Empire du Mali en 1240

Il établit la capitale de l’Empire à  Niani

Il meurt vers  1255

**

Kankan Moussa

Vers 1312 Kankan Moussa, devient roi  C’est sous son règne que l’Empire du Mali atteint son apogée :

L’empereur était musulman, mais la plupart de ses sujets étaient animistes. L’empereur n’avait pas intérêt à les convertir car il avait de nombreux esclaves et  un musulman ne peut réduire un autre musulman en esclavage,

 Kankan-Moussa

En  1324 il effectue un pèlerinage à La Mecque, accompagné de milliers de serviteurs et d’esclaves, et il aurait emporté tellement d’or (environ 10 tonnes) que le cours du métal précieux aurait baissé pendant plusieurs années.

IL aurait vendu la plupart des esclaves (8 700 à 14 000 selon des sources) en Égypte et en Arabie

 

En 1328 ,il fait construire le mosquée  de Tombouctou

En 1337 il meurt

et l’empire commence à décliner lentement 

**

Empire de Songhaï

Au 15 é siècle  il est défensivement « avalé » par l’empire du  Songhaï  qui dominera  la région jusqu’en 1591

Cliquez ICI   

 

Empire de Songhaï (15é et 16ès )

31 janvier, 2017

L’empire songhaï est d’abord un petit royaume le long du fleuve Niger : le royaume de Gao,(7è au 13és)

Ce royaume est ensuite  englobé dans les empires du Ghana et du Mali

Il devient un empire à son tour  durant le xve siècle en englobant les empires du Ghana et du Mali

Cliquez ICI 

 

Carte-Songhay

 La dynastie des Sy

L’empire prend naissance avec Sonni Ali le Grand  (1464-1492), qui combat les Peuls ,les Touaregs  et les lettrés musulmans de la ville sainte de  Tombouctou

**

Sonni Ali Ber (1464-1492)

Sonni « le sauveur » Ali Ber (ali le grand)

est le fondateur de l’empire Songhaï

Il avait une importante cavalerie  

ce qui est étonnant  en Afrique

et l 400 bateaux qui lui permettaient de déplacer rapidement  des troupes sur le Niger

**

D’origine  animiste

il n’était musulman que pour pouvoir rester à la tête de son empire

Il participait aux cérémonies du Vendredi par  obligation 

et n’avait aucun respect  pour les religieux

Il n’abandonna jamais les cultes traditionnels songhay 

**

Il était donc peu aimé par les musulmans

et fut vite oublié par les historiens

**

Ses combats

En 1464  il attaque les  dogons et les  peuls, disperse  mossis.

Ali Ber contrôle Tombouctou . Les Touaregs furent expulsés ou réduit en vassalité.

Il fait le siège de Djenné à 400 km de Tombouctou,

Il n’hésitait  pas à réduire en esclavage les vaincus, même s’ils étaient musulmans.

**

Ali Ber mourut  accidentellement  

ce qui engendra aussitôt la guerre civile

et la dynastie des Askia prit le pouvoir

Cliquez ICI 

 **

La dynastie des Askias ( 1492-1592)

eux  ,c’étaient des vrais musulmans et restèrent au pouvoir durant un siècle  

Après la mort de Souni Ali . Mohammed Sylla, , prend le pouvoir avec l’aide des oulémas de Djenné, de Tombouctou et de Gao. Il fonde la  dynastie des askia .

**

Askia Mohammed  (1443-1538)

Il transfère sa capitale de  Gao à Tombouctou où il gagne le soutien des oulèmas

Le sharif Sisi Yaya mort en 1464

le cadi  Ular Kadit mort ne 1548

Cliquez ICI 

**

En  1497 il  part en pèlerinage à La Mecque où il reçoit le titre de Calife pour le Soudan.

omme autrefois Kankan Moussa, il distribue de l’or dans toutes les villes qu’il traverse.

**

il traque les mauvais musulmans  ,impose le cadi (juge  musulman)  dans les communautés ,fait le jihad contre les mossi

 **

Dawud (1549-1583)

L’empire connut son apogée avec Dawud

bon musulman  Dawud respecte les Ulémas , restaure les mosquées et connaît le coran par cœur

 Cliquez ICI 

**

l’empire connut un grand essor économique et intellectuel

la richesse et la puissance des « empires » de la boucle du Niger  ne provient pas seulement de lor :

mais aussi de l’exploitation du fer

Des milliers de fourneaux  produisent des quantités énormes de fer.

Les outils en fer facilitent l’accroissement des rendements agricoles ;

les armes de fer favorisent les exploits guerriers

et le métal participe à l’expansion du commerce caravanier.

 **

À son apogée l’empire Songhaï s’étendit sur une partie du Niger , le Mali et une partie du Nigeria actuelles

De Tombouctou, sa principale ville, partaient vers le nord des caravanes chargées de sel et d’or, mais aussi d’ambre gris, de gomme arabique, de peaux de léopard et… d’esclaves. Elles revenaient avec des produits manufacturés (bijoux, armes, étoffes, miroirs…) ainsi que des produits agricoles (blé, chevaux…).

**

La guerre de 1591

Les Saadiens, du Maroc sont les maitres de Marrakech depuis 1524 et de tout le Sud du Maroc en 1527 

Ahmed al Mansour  veut faire le djihad  mais il lui faut des richesses et des esclaves  

les richesse  se trouvait dans les salines saharienne de Tagahaza  ,exploité par les Songhaï

et les esclaves se trouvaient aussi par là

il part donc à la conquête  de l’empire Songhai

**

En 1591 les armées du  sultan marocain  Ahmed IV el Mansour attaque l’empire

La première expédition est confiée au pacha Djouder, chef des Renégats. (prisonniers chrétiens devenus musulmans

Djouder arrive sur les bords du Niger en mars 1591 et met en déroute l’armée de l’askia 

**

Le Pachalik de Tombouctou

Cliquez ICI 

Les marocains s’intallent donc  à Tombouctou après en avoir chassé les plus illustres savants (incluant  Ahmed Baba) sont exilés à  Marrakeh 

**

Les forces de l’askia cessèrent l’essentiel de leur guérilla vers 1599. et se replièrent vers le Dendi où ils finirent par se diviser et former plusieurs États qui se maintiendront jusqu’au milieu du xviie siècle . Un traité de paix fut signé en 1630.

À partir de 1618, le Maroc arrêta d’envoyer des renforts au Songhaï.

mais Le contrôle de Tombouctou par les Saadiens est effectif jusqu’en 1660.

En 1760, les Touaregs chassent les derniers Marocains de la ville.

 

Les divers royaumes sur le territoire du Nigeria actuel

30 janvier, 2017

 

-1000 ans av. J.-C.

 la civilisation Nok est apparue sur le plateau de Jos

Cliquez  ICI  

**

 Le travail du fer est attesté au II e siècle av. J.-C.

 De 900 à 1500 le territoire de l’actuel Nigeria était divisé en plusieurs États

 dont les royaumes Yoruba, le royaume Ibo de Nri, le royaume Edo du Bénin.

**

Carte-Nigeria

Les Royaumes Yoruba  du 11é au 14é siecle

 A l’ouest du Fleuve Niger

À partir du XI e siècle, les villages se regroupèrent en  multiples villes-États. Cette urbanisation s’accompagna d’un florissement artistique (statues en ivoire et en terre cuite, objets en métal).

**

Capitale :IFE légèrement au nord d’Ibadan

selon la tradition orale la ville d’Ife fut fondée au IX-xe siècle par Oduduwa  qui rassembla plusieurs villages

Ses descendants  ont fondé plusieurs  royaumes sur le même modèle

dont le royaume proprement dit du Benin ,puis celui d’Oyo

**

Le fer

 l’exploitation du fer est sans doute à l’origine de l’expansion militaire et de  la puissance de ces royaumes 

. Le fer a d’ailleurs une place centrale dans la culture et la mythologie d’Ife.

Oduduwa possédait une forge dans son palais.

 **

Déclin

Au xive siècle, le royaume d’Ife s’effondre  sans doute  à la suite  d’une épidémie  comme  la peste noire qui eut lieu à la même époque  en Europe

Les Yorubas furent ensuite très touchés par la  traite négriére

**

la religion

Les Yoruba vénéraient une multitude de dieux, à la tête desquels se trouvait,  Olorum. 

Ife se trouvait au centre de plus de 400 cultes

 

L’empire du Benin (13é 16é)

 

carte-Benin

 

Vers le 10ème siècle de notre ère, l’État du Bénin fut fondé par les Edo dans le sud-ouest du Nigeria actuel. Fameux pour ses plaques et portraits en bronze, il passera, entre la moitié du XVe siècle et le XVIe siècle, du statut d’un petit État à celui d’un empire, l’un des plus puissants et plus prestigieux de l’histoire de l’Afrique précoloniale.

**

Selon un autre source , ce fut vers l’an 1300, qu’un prince d’Ifé  émigra vers l’est pour fonder le royaume du Bénin

Les statues en Bronze d’Ifé remonte au 14ème siècle. Elles étaient réservées à l’usage exclusif des habitants du palais royal et, le plus souvent, placées sur des autels consacrés par chaque nouvel Oba

.Tête-d'IFE

La capitale  de cet ancien royaume était  Bénin city (au Nigéria actuellement )

 **

 A la recherche d’une nouvelle dynastie ils  choisirent  Oduduwa.  qui était le souverain de la ville sainte yoruba d’Ife , dans l’actuel Nigeria. Ils lui demandèrent de lui envoyer un de ses fils pour régner sur leur pays. Le choix se porta sur Oranmiyan qui s’installa en pays edo. Toutefois, Oranmiyan retourna à Ife pour y régner. Il aurait ensuite fondé un autre puissant état ; celui d’Oyo.

 ** 

l’art

Cliquez ICI 

Le royaume d’Oyo (15é au 18é s )

 

Oyo

Au xve siècle, le  royaume d’Oyo  et celui du Benin dépassèrent Ife sur le plan politique et économique,

mais Ife  reste la capitale religieuse

 

L’apogée de l’empire du Bénin eut lieu au cours du 15ème et 16ème siècle)

il fut alors supplante par le royaume d’Oyo (15é au 18é s)

Cliquez ICI  

**

les Yorubas réussirent à dominer pendant un siècle..le royaume voisin du Dahomey

mais au XVIII és Lagos est conquise par le royaume du Benin   et devient avec Ouidah un centre majeur de la traite  des esclaves qui toucha  surtout les Yorubas

**

Le royaume du Dahomey (18é ay 19é)

Cliquez ICI  

 

1234